AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.

Partagez | 
 

 Yugido Heika ~ Présentation ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Yugido Heika
Civil
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 29
Clan : Heika
Special : Raiton

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
55/55  (55/55)
Exp:
19/55  (19/55)

MessageSujet: Yugido Heika ~ Présentation ~   Lun 30 Avr - 2:36

~ * Présentation * ~


Nom : Heika
Prénom : Yugido
Age : 26 ans
Grade souhaité : Juunin

Physique :

La porteuse du Nibi Nekomata est une blonde. Voilà donc qui va faire des envieux… Et si on ajoutait que cette blonde aux yeux profondément sombres est une beauté toute droit sortie de la nature ?

Yugido possède un visage fin. Sa peau couleur pèche porte ses traits soignés et dessinés avec une incroyable précision. Tout de douceur apparente, son joli minois est expressif et vous ne manquerez pas de remarquer ses émotions, fauves, par son biais. Pour encadrer celui-ci, une longue crinière de cheveux d’un blond éclatant, de la couleur des blés dorés au soleil, cascade le long de ses épaules, venant suivre parfaitement les courbes de son dos et de ses épaules.

Sensuellement féline, la jeune femme possède un corps… parfait. Ses courbes feraient tourner la tête de n’importe qui. Ses formes généreuses seront toujours mises en valeur par quelque vêtements que l’on imaginerait bien futile enfin de compte pour une telle femme. Généralement, vous pourrez voir apparaître, au dessus de son sein droit, le tatouage d’un chat ténébreux possédant deux queues : le démon Nibi.

Et lorsqu’elle vous regarde, de ses yeux sombres, noirs, profonds, et lascivement félins, avec son déhanché du diable accompagné d’un sourire insolent, … tout semble fait d’une grâce presque irréelle, mortelle pour celui qui se tiendrait face à elle…




Qualités :

La belle que vous voyez là désormais n’est pas une vulgaire poupée barbie, magnifique mais possédant autant de cervelle qu’un haricot. Détrompez-vous, elle battrait probablement Shikamaru aux échecs ! Yugido n’a donc pas que sa beauté en réserve, même si cela reste l’un de ses atouts principaux.

La jeune femme est très attachée à son village et à son clan, malgré son statut de Jinchuriki qui lui offre une position assez peu enviable dans l’esprit des habitants, qui la regardent souvent avec une certaine méfiance. Néanmoins, elle réussit à s’élever au rang de seconde meilleure ninja du village, ce qui lui procure le respect de certains. C’est une qualité que d’avoir réussi à supporter la pression qu’un porteur de bijuu connaît indubitablement pendant toutes ces années depuis qu’elle a accepté le scellement de Nekomata en elle.

Sa persévérance et sa confiance en elle sont certainement des éléments qui lui auront également permis d’arriver là où elle en est aujourd’hui.


Défauts :

Voilà quelque chose de plus intéressant, car si Yugido est une femme qui se bat pour son village, la notion de bien et de mal n’est guère fort tangible chez elle.

En fait, cette femme est loin d’être une enfant de cœur. Premièrement, elle est têtue. Elle ne lâchera pas une idée ou un projet qui lui tient à cœur. Si cela peut se révéler parfois être une qualité, ce n’en est pas moins un défaut quand cette tête de mule devient à en être ridicule à vouloir risquer sa vie pour quelque chose qui ne mériterait pas un tel sacrifice.

Deuxièmement, il semblerait que le caractère du Nekomata ait quelque peu influencé sa personnalité. La belle est cruelle, joueuse, sadique… Elle a ces petits penchants pour les jeux qui n’amuseront jamais qu’elle. Elle aime jouer avec sa nourriture, comme les baleines tueuses qui joueraient au lancé de phoque dans les eaux froides de l’atlantique. Elle est pareille, piégeant ses proies et s’amusant avec leur vie avant de les tuer et d’apprécier le spectacle…

Ce qui nous amène au point trois : Elle est égoïste, insolente et a parfois trop confiance en elle. Que voulez-vous ? Elle fut élevée comme cela…


Peur :

La peur de Yugido est certainement de laisser s’échapper une de ces proies. Elle déteste qu’on lui file entre les doigts ou de perdre le contrôle sur une situation qu’elle maintenait sous sa domination. Elle aime être à la tête de tout, et perdre cette place ébranlerait fortement sa confiance en elle et la mettrait très, très en colère.

~ * Histoire * ~


Ce qui suit n’est pas un conte de fée, ce qui suit n’est pas une histoire triste, ni même une histoire gaie, ce qui suit, c’est son histoire, celle d’une femme qui autrefois fut peut-être un être humain. A vous de décider si vous la qualifieriez encore comme tel, ou alors de la classifier dans l’une ou l’autre catégorie d’êtres vivants qui peuplent cette terre.

Ce qui suit est également l’histoire d’un clan, d’une famille, d’un démon, d’un village, de nuages, de jeux, de souris, de chats, d’amourettes et comptes fleurettes, de trahison, d’amitié, de vie… et de mort, aussi.


~
Prologue
« Les roses ne sont pas à plaindre : Au moins, elles ne savent pas, elles, qu’elles se faneront. »
~


Toute histoire commence par une introduction, alors introduisons. Mais comment introduire la beauté ? C’est une de ces choses abstraites dont il est difficile de parler. Qu’est-ce qui est beau ? On dit souvent que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. L’avis de tout un chacun est propre et subjectif. Il est difficile de contredire l’avis d’une personne à propos d’une chose belle ou laide et il y aura toujours des conflits, des débats mais jamais de solution. Car la beauté est relative et différente suivant telle ou telle personne. Mais parfois, il arrive que l’avis général prime sous les avis individuels, lorsque la majorité suit le même avis.

A Kumo No Kuni, un clan, une famille, porte le nom de « Heika ». Cela signifie généralement « Sa Majesté », un titre honorifique en nom de famille, original non ? Mais ce nom ne suit pas cette signification là. En fait, tous les membres de ce clan sont nés pour leur extrême beauté, leur prestance exceptionnelle. En effet, chaque initié du clan possède un certain charme, qui a l’art de faire plié les non avertis… et les avertis aussi.

C’est dans cette famille pervertie par la beauté et tout ce qu’elle implique que Yugido naquit, il y a de cela vingt-six ans, telle un nouveau-né innocent et candide débarquant dans un monde de fous qui allait lui ôter totalement cette candeur et cette innocence. Mais cela, nous le verrons plus tard.

Yugido Heika… Elle portait le nom de ses parents. Elle avait hérité de la chevelure blonde de sa mère, qui contrastait avec les yeux noirs de son père, donnant un mélange assez étonnant mais pour le moins original et non dénué d’une certaine beauté. Mais au milieu de ses frères, sœurs, cousins et autres nouveaux jeunes du clan, elle ne se démarquait pas spécialement, ce qui embêtait ses parents qui auraient bien voulu que leur enfant soit doté d’attraits physiques quelque peu plus provoquant encore pour les yeux. Mais que voulez-vous ? La génétique ne pouvait pas se contrôler.

Voilà le monde dans lequel elle venait d’arriver, elle si candide et si innocente ; lui sans pitié… Les villageois, habitants de Kumo, avaient beau penser que le clan Heika était l’un des plus « beaux » clans de leur pays, ils avaient les yeux plein de nuages et ne s’intéressaient pas aux problèmes intérieurs, inhérents à la famille et à elle seule…Car la concurrence était forte, chacun désirant se démarquer. On se croyait parfois dans un concours de beauté complètement idiot, laissant la plaie ouverte d’une guerre interne suinter de sa stupidité.

Les plus vieux étaient jaloux de la jeunesse et de la beauté des plus jeunes et tentaient par tous les moyens de retrouver la beauté de leur jeunesse perdue. Les jeunes étaient élevées par les idées reçues des vieux mais les plus intelligents arrivaient à différencier les préjugés des conseils utiles. Toutefois, malgré cette intelligence dont ils faisaient preuves, ils n’arrivaient guère à se mettre à l’écart et se montaient tous les uns contre les autres.

Heureusement, ils n’en venaient pas encore aux meurtres…


~
Chapitre 1
« La beauté c'est quelque chose dans le regard qui exprime l'intelligence, et l'intelligence c'est quelque chose dans le regard qui exprime la beauté. »
~


Yugido n’eut pas une enfance très difficile malgré les surprises que lui réservait de temps en temps sa famille. Elle n’était pas si terrible, sa vie. D’ailleurs, c’est même à croire que cette petite guerre interne leur forgeait fortement le caractère, aux enfants Heika.

Car dehors, ils étaient les rois. Enfin, non, peut-être pas mais ils avaient quelque chose que les autres n’avaient pas : Cette beauté étonnante. Elle n’était pas sans effet sur le commun des mortels. En fait, quiconque s’adressait à un Heika le faisant – volontairement ou non – le plus poliment possible. Les sentiments négatifs envers eux étaient très difficiles à éprouver, ce qui les rendait terribles en combat, mais cela nous verrons plus tard.

Les villageois apprécient également ce clan pour leur talent dans les arts. Car les Heika sont passionnés par tout ce qui touche à l’art et à la beauté. Pour un Heika, admirer une œuvre d’art est l’une des choses les plus importantes qui soit, et la recherche des œuvres uniques est devenue leur principale passion. Toute leur vie est faite d’art et de passion. Obnubilés, ils en deviennent parfois fous. On raconte que l’arrière grand père de Yugido assassina sa femme lorsqu’elle eu trente ans pour sauvegarder sa beauté de sa femme et en faire la plus belle des œuvres. Il se suicida lorsque sa folie retomba et qu’il comprit son geste devant le cadavre pourrissant de la jeune femme assassinée.

Les enfants étaient donc enseignés très tôt à la peinture et à la musique, à la lecture et l’écriture, la sculpture également. Et ils devaient cumuler cela avec les cours de l’académie ninja de Kumo no Kuni. Seuls les meilleurs avaient le droit de porter le bandeau ninja de leur pays, de devenir genins et de représenter leur clan au sein de la force armée du pays de la foudre.

Yugido avait réussi cette épreuve. Douée dans la peinture et la musique, elle avait également réussi l’examen genin sans trop de problèmes. Bien sûr, elle n’était pas la meilleure de sa classe mais elle n’était pas mauvaise non plus. Elle s’était fait beaucoup d’amis, comme ses frères et sœurs d’ailleurs. Les Heika semblaient provoquer un certain magnétisme envers les gens. Tout le monde les aimait ou se liait rapidement avec eux pour une raison ou une autre. Leur beauté incitait une certaine affection pour eux et ils ne semblaient jamais avoir beaucoup d’ennemis.

Si cela n’était pas un mal, il y avait une conséquence quelque peu néfaste sur le comportement de Yugido. Elle n’était pas stupide et eut bien vite remarqué cet amour que tout le monde avait pour elle. Et son éducation l’incita à en profiter. Elle profitait des sentiments de ses « amis ». Et elle prit goût à ce jeu…

« Yugido ! »

La jeune blonde se retourna. La remise des bandeaux venait de se terminer, et avec quelques amis, ils étaient prêts à aller faire un peu les fous en ville histoire d’exhiber leur nouvelle acquisition. Sa chevelure aussi claire que le soleil était maintenue par le tout nouveau bandeau aux insignes de Kumo. Le sourire de Yugido était fier et content alors qu’elle regardait Tenrô s’approcher d’elle. Le plus petit avait deux ans de moins que la demoiselle et était toujours à l’académie mais il s’était entichée de la jeune fille et tentait depuis, par tous les moyens, de rester avec elle le plus longtemps possible. Quelques jours plus tôt, le jeune avait sauté de joie lorsqu’elle lui avait certifié qu’il était également son ami et qu’il le resterait quoi qu’il arrive.

« Tenrô ! » Fit alors la jeune fille avec un étonnement certain, comme si elle ne comprenait pas ce que le jeune faisait là.

« Yugido ! Yugido ! Félicitation pour ton examen ! Bravo ! Je suis fier de toi, mon amie ! »

Elle s’était détachée du groupe, leur disant qu’elle les rejoindrait bien vite. Elle partit un peu à l’écart, accompagnée du jeune garçon.

« Merci, c’est très gentil ce que tu me dis là. »

« Alors, tu viens ? On va s’entraîner ensemble, comme tu me l’avais promis ! »

« Non je ne peux pas. Ecoute, je suis genin maintenant j’aurais beaucoup plus de responsabilités alors je pense que je n’aurai plus le temps de te voir, tu comprends ? »


Le petit garçon eut les larmes aux yeux à cette déclaration.

« Ne pleure pas, Tenrô. Je serais bien mieux concentrée sans toi tout le temps dans mes pattes ! »

Il éclata en sanglot et partit en courant. Yugido le regarda partir. Son sourire n’avait pas quitté ses lèvres, ne serait-ce qu’une seconde. Sans vraiment se soucier du gaki, elle rejoignit en courant ses « amis ».

Tel était l’état d’esprit de cette petite insolente égoïste et joueuse. Mais elle avait été éduquée comme cela. Dans le clan Heika, si l’on venait à se prendre pour de la merde, vous étiez sûr de finir à la trappe. Leur caractère était leur seule arme contre leur famille et la pression morale qu’elle pouvait infliger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=3299
Yugido Heika
Civil
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 29
Clan : Heika
Special : Raiton

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
55/55  (55/55)
Exp:
19/55  (19/55)

MessageSujet: Re: Yugido Heika ~ Présentation ~   Lun 30 Avr - 2:41

~
Chapitre 2
« Quel ravage un être peut causer par la seule force de sa séduction ? »
~


Elle devint une très belle femme, plus belle encore que sa mère. Il sembla que le temps ait profité à la jeune fille. Ses entraînements avaient payés et les moments passés avec son équipe l’avait valorisée et rendue plus forte encore. Sa famille reconnaissait enfin les talents de leur enfant mais sa chère maman, derrière son faux sourire que Yugido connaissait bien, cachait une jalousie sans égale qui contrastait avec la joie de voir une si belle fleur éclore au grand jour.

Les missions se succédaient, tantôt terriblement ennuyeuses, tantôt réellement excitantes. A côté de cela, Yugido collectionnait déjà quelques conquêtes amoureuses. A treize ans, cela promettait… Mais elles ne duraient jamais vraiment très longtemps. Néanmoins, même lorsqu’elle les larguait, les jeunes hommes n’arrivaient pas ou très difficilement, à éprouver des sentiments haineux envers elle et culpabilisaient toujours. Yugido, elle, ne proclamait jamais le contraire.

L’examen chuunin approchait et un élan de satisfaction et d’excitation avait empli Yugi lorsque leur sensei, un juunin plutôt ronchon, leur avoua qu’ils y participeraient. Le prochain examen se déroulerait à Konoha et il les rejoindrait là bas lorsque serait venue la date de la première épreuve. Ils purent alors s’entraîner d’arrache-pied pour se préparer à l’examen.

Le jour du départ, Yugido attendit ses deux coéquipiers devant les portes du village, prête à partir. Elle était impatiente et détestait les retardataires. Mais les deux genins ne la firent pas attendre et ils purent partir sans devoir supporter le caractère râleur de leur belle coéquipière.

La route n’était pas sans danger mais n’avait rien de compliqué et trois genins devaient être capables de la parcourir sans problème. Malheureusement, il fallait que quelque chose tourne mal, bien entendu… Sinon, l’histoire aurait été bien monotone, n’est-ce pas ?

La mémoire de Yugido lui fait défaut en ce qui concerne le pourquoi du comment ils se retrouvèrent dans une forêt quelque peu étrange. Etait-ce sur leur chemin ? Entre Konoha et Kumo ? Dans quel pays ? Elle ne le savait guère mais elle se souvient que Lena leur disait que c’était un raccourci et qu’il n’y aurait pas de problème à la traverser. Yugido était sceptique : Cette forêt était moche et vieille mais elle suivit tout de même l’avis majoritaire.

Mais il y eut vraisemblablement un problème lors de la traversée. Ce fut Kuromini qui tomba en premier sous une pluie de senbons empoisonnés. Lena et elle, découvrant leur jeune ami mort à leur pied, eurent la réaction la plus naturelle qu’elles auraient pu avoir dans un moment semblable : Elles coururent.

Côte à côte, les deux jeunes kunoichis sprintaient à travers la forêt, s’enfonçant plus profondément encore dans les ténèbres grandissantes. Elles étaient poursuivies par elles ne savaient quoi. Yugido pensait que ce devaient être des déserteurs qui s’étaient installés dans la forêt et attaquaient tout imprudent qui osaient y pénétrer pour les dépouiller de leur argent ou autres effets personnels. C’était la première conclusion du moins qui lui venait à l’esprit.

La suivante à tomber fut Yugido. Mais la jeune fille usa d’un jutsu de substitution à temps qui lui évita la mort mais qui la sépara de Lena. Elle la vit passer un peu plus loin, disparaissant ensuite, se camouflant rapidement. Elle n’aperçut pas leurs agresseurs et alla rapidement chercher une cachette pour elle aussi.

Mais son attention fut troublée par un spectacle qui accrocha ses beaux yeux noirs pour ne plus les lâcher. Elle se trouvait face à une entrée. L’entrée sombre d’une espèce de tombeau ou crypte étrange…


~
Chapitre 3
« Les amis sont les meilleurs traîtres en puissance. »
~


Elle ne pouvait guère résister. Elle n’eut même pas un regard en arrière pour sa coéquipière et entra sans se retourner. Les escaliers s’enfonçaient dans la terre. Quelles merveilles pouvaient se cacher dans cet endroit ? L’air était lourd, et le sol semblait avoir été inviolé depuis des lustres et des lustres. Un sentiment étrange l’emplit. Elle se sentait archéologue venant de retrouver une merveille de l’ancien temps cachée aux yeux de tous depuis des milliers d’années et les gênes de son clan voulait qu’elle soit au comble de la jubilation d’être l’un des premiers êtres humains à pouvoir poser les yeux sur les œuvres qui pourraient s’y trouver.

Les escaliers prirent fin et au moment où elle posait son pied sur le sol rugueux, deux torches s’allumèrent sur sa route, dévoilant un couloir étroit. Sur les murs de pierre elle put admirer différents hiéroglyphes euh… Non, pardon, les hiéroglyphes sont en Egypte. Non, il devait plutôt s’agirent d’étranges sceaux ou runes. Lorsqu’elle effleura l’une d’entre elle, ses doigts se recouvrirent légèrement de la peinture noire qui avait été utilisée pour les peindre sur les murs et, au même instant…

Un tremblement ébranla tout le couloir. La lumière des torches vacilla légèrement avant de reprendre avec une intensité plus grande. Elle décida de ne plus toucher le mur… Mais de continuer.

Elle parcourut le couloir et prit l’une des torches au passage. La pièce qui suivit n’était effectivement pas éclairée et ne s’éclaira pas à son entrée. Elle alluma quelques torches à l’aide de la sienne puis entreprit de se tourner vers le centre enfin éclairé de la pièce…

Elle se retint de crier…

Devant elle se dressait une sculpture gigantesque, effrayante… Elle représentait un félin, aux yeux ténébreux, aux canines acérées et au sourire monstrueux… Figée devant cette statue, elle n’osa pas s’approcher avant quelques secondes… peut-être trois…

Elle s’arrêta à seulement deux mètres, les yeux rivés sur chaque détail finement dessiné. Comme plongée dans une transe, elle remarqua à peine que la lumière baissait lentement au fur et à mesure que les secondes passaient.

« QuI oSe vEnIr TrOuBlEr MoN rEpOoOs ? »

Yugido tenta de bouger, mais ses yeux figés sur la statue qui la fixait de ses yeux noirs, elle n’arrivait plus à faire de geste. Elle ouvrit la bouche mais ne savait alors que répondre. Elle pouvait lui donner son nom, mais était-ce cela qu’il désirait ? Elle se sentait prise au piège, d’un piège dont elle n’avait aucune chance de s’en sortir.

« Euh… Je suis… Yugido… »

Mais à ce moment là, quelque chose dans l’air se figea… Un bruit à l’extérieur attira leur attention. Leurs regards se croisèrent à nouveau et elle eut l’impression que le sourire de la statue s’accentua tout à coup.

« Tu SeMbLeS BiEn FaIbLe, PeTiTe KuNoIcHi. Je PoUrRaIs PrEnDrE uN pLaIsIr CeRtAiN à Te VoIr MoUrIr SoUs LeS ArMeS dE cEs NiNjAs … Ou BiEn Je PoUrRaIs Te PrEtEr Ma FoRcE eT… »

La concernée sentit son sang ne faire qu’un tour. Elle regarda derrière elle, y semblait effectivement y avoir des ombres qui s’approchaient…

« Prêtez-moi votre force ! Je vous en supplie ! »

Si Yugido avait peur d’une chose, à ce moment-là, c’était bien la peur de cette chose qu’on appelait mort…

Un rire guttural empli alors le tombeau et … ce fut le trou noir pour la jeune demoiselle.


~
Chapitre 4
« Mort. Etat instantané, sans passé ni avenir. Indispensable pour l'accès à l'éternité. »
~


Lorsqu’elle reprit ses esprits, elle fut accueillie par le bruit sombre d’une respiration lente et chaude. Elle ouvrit les yeux lentement, une image floue se présentait à elle. Elle ignorait où elle était et, une fois qu’elle eut retrouvé la vue, elle ne fut pas plus capable de reconnaître l’endroit. C’était de nouveau une pièce sombre mais les murs renvoyaient un reflet violacé. Le sol était recouvert d’une fine pellicule de fumée noire et la seule lumière semblait provenir d’elle ne savait où. Mais cela n’était que le décor, qui fut l’une des dernières choses à attirer son attention…

Devant elle se dressait Nibi… De toute sa hauteur, l’immense Nekomata la fixait avec une cruauté perverse dans le regard. Ses crocs dévoilés au grand jour dégoulinaient encore du sang des victimes qu’il venait… hm, il faut vous faire un dessin ? Ses yeux étaient plantés dans ceux de la jeune Yugido, il souriait toujours…

« Tu m’as libéré… J’ai désormais pris possession de ton corps, Heika Yugido… Je t’ai prêté ma force pour te sauver de ces triples idiots sans cervelles au goût horrible, le prix a payé sera notre cohabitation… Ton esprit me plait, Kunoichi de Kumo… Notre entente pourrait être intéressante… Je te prêterai ma force lorsque tu en auras besoin… En échange, … Je suis certain que tu sais exactement ce que je veux… »

Elle n’eut pas le temps de répondre au chat noir à deux queues que, dans un clignement des yeux, elle revint dans la pièce aux torches vacillantes… et admira le spectacle…

Les murs et la statue étaient recouverts de sang, de boyaux, de morceaux de chair ou de lambeaux de peau. Rien n’avait été épargné… Et le cœur de Yugido s’accéléra. Elle trouva cela magnifique… Un vrai chef d’œuvre ! Elle s’en gava les yeux encore un instant… Avant de sortir au grand jour…

Elle hésita entre chercher Lena et sortir de la forêt. Elle choisit la première option, concentrant ses recherches sur la partie de la forêt par laquelle elle l’avait vu fuir, quelques minutes – ou heure ? – plus tôt. Elle ignorait si sa camarade était encore en vie, mais elle l’espérait…

Espoir vain… Ces enflures l’avaient eue, elle aussi…

La jeune fille baignait dans son propre sang. Son corps avait été percé de partout par un mélange de shurikens et kunais dont l’un l’avait atteint juste à la base de la nuque, entre les épaules. Il n’y avait plus rien à faire. Son corps était déjà glacé…

La route qui la ramena à Kumo lui sembla durer une éternité. Elle marchait, telle une âme errante, vers les montagnes à travers le pays de la foudre. Elle marchait, sans encore s’être regardée dans la glace… Couverte du sang des déserteurs, la beauté de la demoiselle était perdue sous la crasse et l’hémoglobine.

Une fois rentrée à la maison… Il ne lui restait qu’à expliquer au Kage et aux autorités compétentes ce qu’il s’était passé…


~
Chapitre 5
« L'exigence de liberté est une exigence de pouvoir. »
~


Le Nibi Nekomata faisait désormais partie du village caché de Kumo. Le Kage avait accepté la nouvelle et des juunins avaient été vérifier les dires de la jeune fille dans la dite forêt. Yugido eut du mal à indiquer son emplacement mais ils finirent par retrouver les corps des genins et ce qu’il restait des déserteurs… Les camarades de Yugido eurent un enterrement correct et digne. Leurs noms figuraient désormais auprès de ceux des ninjas de Kumo morts fièrement au combat pour leur pays. Et même s’il y avait une quelconque incohérence là dedans, personne n’en tint compte.

Yugido retourna dans son clan. Porteuse d’un bijuu, elle eut un accueil plus froid que ce qui lui aurait été réservé en temps normal mais elle n’en eut cure. La nouvelle force qui coulait désormais en elle l’obsédait…

Elle grandit au sein de son village et passa l’examen chuunin suivant après avoir été intégrée à une nouvelle équipe qui – devinez quoi – l’accueillit les bras ouverts.

Au fur et à mesure que le temps passait, la jeune fille était de plus en plus en symbiose avec le démon qui l’habitait. Leurs caractères avaient plusieurs points communs, ce qui facilitait la tâche de l’entente, même si le démon n’était pas toujours d’accord et rêvait de liberté.

Yugido est désormais juunin… Dévouée à son village, elle n’exerce pas moins sa dévotion avec une certaine … originalité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=3299
Tamano Tora
Civil
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 32
Clan : Tora
Special : Tigre blanc

.::RPG::.
PV:
120/120  (120/120)
PC:
115/115  (115/115)
Exp:
49/130  (49/130)

MessageSujet: Re: Yugido Heika ~ Présentation ~   Mar 1 Mai - 0:52

Validé ^^ : 13 XP pour cette presentation, file aux entrainements ... non j'dec bienvenue Jounnin Yugido ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/Villages-Caches-c2/Village-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yugido Heika ~ Présentation ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yugido Heika ~ Présentation ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Archives ::  :: Présentations-
Sauter vers: