AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.
anipassion.com
Partagez | 
 

 Etage 3 : Allez, Retour dans le passé !

Aller en bas 
AuteurMessage
Laïre Tai
Genin du Niganmen
Genin du Niganmen
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25

.::RPG::.
PV:
50/50  (50/50)
PC:
35/35  (35/35)
Exp:
8/40  (8/40)

MessageSujet: Etage 3 : Allez, Retour dans le passé !   Dim 1 Nov - 6:53

Depuis que je rejoignis les ninjas du Niganmen, il m'est assez difficile de cacher mon enthousiasme, mais je redécouvrais un peu plus chaque jour de nouvelles facettes de ma personne, mon passé. Il est vrai que j'ai rejoins ces Ninjas qui pour la majorité pensent qu'ils sont voués à mourir en tuant, mais c'est avec beaucoup de certitude que mes espoirs s'attâchent à ces guerriers. Dans ma conception du monde, il y avait deux types d'humains. Les Révolutionnaires, ceux qui se battent pour rendre au monde les membres écartelées de son enfant la terre. Et d'autres, qui oeuvrent pour faire perdurer le déluge des larmes rougeâtres du créateur du monde. J'appartenais bien sûr aux Révolutionnaires, mais avec un changement qui fait toute la différence : Le monde est Ma vie. Ah, vous me direz que cette une vision très subjective ? Peu importe, Je suis le pilier de mon monde, de ma vie, je me dois d'ôter la vie à celui qui remet en cause cette unité, cette vérité. Mon tuteur fut bien naïf au point de me considérer comme celui j'eus été dans le passé, apparemment, j'aurais été dôté d'un esprit bien assez étroit pour penser que la vie n'était pas faite de pétales éphémères ! Je me sens bien nu, des fois, mais trop de gens se cachent derrières des pétales qui cachent la vérité absolue, celle qui blesse, celle qui fait saigner... Ah, Pourquoi je raconte tout ça ? Simplement parce qu'être seul dans un dortoir n'est pas sans conséquences. Il fait bien sombre alors que le soleil avait sûrement déjà pointé le bout de son nez. Et puis, il est toujours bien de remettre à jour des parcelles de ce qui fut, mais qui s'encre docilement dans notre mémoire. Et oui, je pense que je devrais plutôt songer que mon Tuteur conservait ma place et qu'il était voué à se sacrifier pour donner un teint plus éclatant à mon futur de Ninja. Quand je pense que si mon père était encore vivant, il n'aurait peut-être pas été si fier de moi, mais au diable toutes ces conneries de politique, ce que j'aime moi, je le ressens c'est le combat. Peu importe les X causes, je veux être Heureux, je le serai.

" Un rayon de soleil ? Déplacement d'énergie, ondes lumineuses, [...] C'est une lumière blanche à plusieurs radiations. " Dis-je.

Il est vrai que j'utilisais des termes dont j'avais appris l'existence seulement il y a très peu de temps, mais la connaissance des sciences m'aidait à comprendre ma vie. En faisant un retour réflexif... Je pense que je pourrais ... Encore, je m'égare alors que je devrais plutôt m'intéresser à l'étrange avenue du Ninja qui brisa mon silence. La porte s'ouvrit, le grincement qui l'accompagna fut marquant, comme une musique bien trop forte qui blesse heurte nos tympans. Allongé sur mon lit, défait, je regardais furieusement au loin, en direction de la porte. Il n'y avait pas beaucoup de Ninjas ces jours-ci, tout le monde connaît par coeur le terrible mariage qui lie le mort et le vivant, ici, au Niganmen. Je n'avais jamais vu son visage auparavant, mais sa venue empestait la mort et le sang, après tout, l'un ne va pas forcément avec l'autre. Des funérailles bien trop courtes pour ces morts, mais c'était la routine. Alors que le vivant montre avec fierté et sans pudeur sa victoire, son nouveau titre, le mort lui, non sans joie peut enfin se reposer. Il est très dur de garder sa place, bien des jaloux la désirent, mais peu de gens ne savent qui nous sommes réellement. Je l'apprends chaque jour, Ici, Bordel, ca pue la mort. Autour de nous, la mort nous guette. Nous cachons souvent notre auréole rouge et noire, mais notre masque suscite la peur mais aussi la jalousie. Ce côté "survie au fond d'une tour" me plait bien. Je détournai mon regard un instant afin de prêter un peu d'attention au dortoir. Rien de très glorieux, une vingtaine de lits et des armoires qui les accompagne. Pas très diversifié, après tout, on ne garde jamais assez longtemps son lit pour pouvoir y apporter un peu de personnalisation.



" T'es nouveau ? Tu viens d'où petit chanceux ? "

Dans le ton de ma voix se cachait une part d'ironie et de curiosité aussi profonde que la première fois où je sortis de l'habitation Tai.


" Tu sais que t'es beau ? Je te ferai bien... des choses coquines... " Dit-il.

Ce jeune homme n'était pas très vieux, il devait sûrement avoir le vingtaine et s'intéressait fortement aux gamins de mon genre. Ses cheveux sauvages restaient néanmoins intactes alors que ses lèvres affrontaient le vent assuré qui émanait de ses poumons fortement visible. Son regard semblait manger mon corps comme l'on aperçoit en fin d'après-midi un éclair au chocolat. Ses vêtements, très fortement déchirés montraient qu'il venait de se battre, ou peut-être, tout simplement que c'était un cochon n'aimant pas faire généralité sa vie vestimentaire. C'est vrai qu'il avait des yeux bleus assez provocateurs, mais j'étais sûr et certain d'une chose, seul le son du giclement d'un liquide suscitant en moi l'excitation, pouvait appeler mon côté obsessionnel. Je ne voulais pas qu'il me voit allongé, alors qui me dévorait tout cru. J'étais à présent debout, derrière une fenêtre qui rendait la vision de mon corps assez sombre. Alors que la lumière qui passait par la fenêtre dessinait les lignes de mon corps, l'étrange individu ne pouvait plus distinguer aisément ce qu'il aimait tant. Je m'approchais, et lui, parlait, mais c'était en vain. Mon ouie semblait vouloir jouer faire sa gamine, entêtée celle-là quand elle le voulait ! En une fraction de seconde, ses doigts squelettiques touchaient mon bras fin et froid. Allait-il violer un enfant ? Pourquoi se donnait-il ces droits ? Mes yeux fixaient ses doigts, et dans un mouvement lent, ils firent une rotation de 44°. Je pouvais à présent ressentir ma petitesse. Cet Homme était grand, c'était évident. Nos deux corps étaient proches, et je pouvais être certain car la chaleur corporelle qui émanait de lui me réchauffait. Je tremblais, il souriait.



" Tu m'aimes ? " Dis-je, plus curieux que je ne l'étais il y a trois minutes.


Je pouvais être sûr qu'il avait à peu près le même potentiel de combattant que moi, mais j'étais parvenu à un tel stade de concentration pendant ces quelques derniers instants que je parvins à mes fins. L'expression dessinée sur le visage de l'étranger se mouvementait. Après le calme, la tempête. La tumulte, ne jamais faire secouer le joug quand on est incapable de pouvoir assumer les conséquences. Je n'allais certainement pas me battre, au contraire, j'aimerais bien me laisser bercer dans ses bras, mais j'avais d'autres ambitions.



Dernière édition par Laïre Tai le Dim 1 Nov - 23:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laïre Tai
Genin du Niganmen
Genin du Niganmen
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25

.::RPG::.
PV:
50/50  (50/50)
PC:
35/35  (35/35)
Exp:
8/40  (8/40)

MessageSujet: Re: Etage 3 : Allez, Retour dans le passé !   Dim 1 Nov - 19:48

Dans quelle étrange situation m'étais-je encore fourrée? Il était trop tard pour revenir en arrière. Je voulais tout de même connaître le prénom de celui qui n'allait jamais entrer en moi, je n'accepterai aucun liquide extérieur souiller l'insouciant que j'étais, ou plutôt celui que j'essayais de ressembler.

" Akira " Dit-il, plus motivé que jamais.

Dans son regard se dessinait le portrait d'un Homme prêt à tout pour combler ses désirs sexuels, alors qu'il tenait mon autre bras, le tintement du contact de sa ceinture et le sol brisa encore le silence. Une fessée ? Ou, je crois bien qu'elle serait un peu plus que douleureuse. J'avais peut-être été coupé du monde pendant un certain nombre d'années, mais j'avais repris assez de savoir pour comprendre que j'allais être victime d'un des complots les plus immondes. Pourquoi je ne réagissais pas ? Juste parce que ca me plaisait de remplir mon petit coffret d'expérience. Dans le refuge secret du Ningamen, il y avait deux genins dans un dortoirs qui s'apprêtaient à s'amuser, alors que d'autres s'entraînaient dur dans l'étage du dessus. J'aurais aimé pouvoir contrôler le temps afin de le faire s'écouler plus lentement, histoire d'observer plus en détail la psychologie de celui qui affrontait ma personne avec dignité. Le dortoir était vide, il n'y avait personne et bien assez de lits pour pouvoir s'occuper une demi-heure. Je le laissais m'emmener au milieu de la salle, pendant qu'il choisissait le lieu où il me torturerait. Oui, de ce que j'avais appris, obliger quelqu'un à la contrainte, lui infliger de la douleur, de la souffrance pouvait être signe de torture mais dans ce cas de viol sur mineur. Mais au diable ces préjugés, nous sommes dans un monde de Ninjas, de Kunoichis qui aiment se battre mais aussi prendre du bon temps. Je le regardais toujours dans le blanc des yeux. La peur se lisait sur mon visage, il fallait bien rendre cette petite séance plus réelle que jamais. Et je savais qu'il aimait voir cette expression, son emprise sur mon bras se faisait de plus en plus forte. Le soleil s'était levé, je n'attendais que ça. Violemment, je percutais le sol tel un animal de compagnie qui nous mort alors qu'il se loge chaudement dans nos bras. Intuitivement, je me mis en position d'étoiles. Je regardais après le plafond, il faisait plus chaud. Aucun de nous deux parlaient, seul nos regards s'échangeaient. Dans ce nouveau silence, une musique vivante rythmait la scène. Elle s'accélérait, la scène aussi d'ailleurs. J'avais dit que je ne me battrais pas ? Mais il était, je crois bien interdit d'utiliser des Jutsus dans le dortoir. Qui étais-je, moi, Laïre pour enfreindre ces lois ? Les exceptions étaient là pour confirmer la règle. Je voulais tout de même laisser le Genjutsu d'Akira durer un peu. Mon corps était immobilisé, je ne le savais pas encore, il me serait difficile d'effectuer des signes. Dans cette salle, il n'y avait pas le moindre coup de vent qui pourrait éteindre les flammes dansantes d'Akira. Son aura de mort tournait toujours autour de lui, je ne sais pas comment, mais je n'avais pas remarqué cette couleur rouge qui tâchaient le vêtement de mon violeur. Je ne pus me résoudre, ce qui se passa ensuite accéléra ses battements de coeur, comme la scène. Alors qu'il posait ses genoux au sol, d'un calme olympien, il regardait les plis nouveaux de mon pantalon. Vous me direz q'on assiste à une scène assez rare, assez émouvante, peu importe. Moi, j'aime ça.

" Tu me rends la tâche plus facile qu'elle ne l'est déjà. Si jeune... " Akira semblait trop sûr de lui.



Je lui fis un petit sourire, l'Homme se laisse trop rapidement dominer par ses sentiments, au point de baisser pendant une seconde ou deux la garde. C'était le moment, alors que son pantalon baisait le sol, mes mains firent les signe du jutsu de la rupture des liens : Kai. Activement, je fis une roulade en arrrière de tel sorte de me relever sur mes mains. Un regard à droite, un autre à gauche, et je fonçais. Surpris, Akira, n'eût le temps de retirer ses mains de son caleçon. Il était trop tard. Il était fatigué, il avait battu et ne s'était pas reposé. Cela me laissait de nombreux avantages, comme celui de chercher le paire de ciseau qui brillait depuis un moment sur mon lit. Pourquoi Akira se rhabillait alors qu'il pourrait m'empêcher d'agir. Etrange l'homme. Tellement, Son aura de mort ne me faisait plus peur. Je ne pu cacher ma joie plus longtemps, la pointe fine de mon ciseau le dévisageait tandis que moi, je riais fort, sans gêne. J'étais fou ? Pourquoi me laisser entièrement à un Homme ? Je ne sais pas, mais c'était drôle. Le fond de ma gorge me brûlait, mes cordes vocales vibraient si fort que mon rire d'enfant se réfléchissait sur tous les murs de la salle. C'était comme des chauves-souris qui volaient dans tout les sens, alors qu'il faisait jour, il battait activement leurs ailes déchirées. Le nouveau vent qui se formait faisait bercer leurs poils fragiles. Elles riaient en coeur, contentes, dans une harmonie qui fit fuire le silence. S'il avait des jambes, je pense qu'il se ferait mal en tombant à plusieurs reprises. Mon visage se déposa près de son oreille droite, mon bras gauche, comme un serpent enroulait son cou. Je voulais qu'il comprenne deux ou trois petites choses.

" Débile, Débile, Tu es Débile ! Hihi, Pas aujourd'hui alors qu'on vient tout juste de se rencontrer... " Disais-je, très joyeux.

Avec mon ciseau, comme un gamin jouant avec son nouveau jouet, sourire aux lèvres, je dessinais un petit T sur son oreille. Je le repoussais violemment au sol, les chauves-souris avaient finis leur envol démoniaque. La lumière blanche du soleil se réfléchissaient sur mes ciseaux et la ceinture d'Akira. Tout était fini, du moins, aujourd'hui.

" Espèce de Malade, tu devrais retourner chez ta mère, petit c*n " Dit Akira.


J'avais, me semblait-il, blessé sa virilité. Quel homme viril ! Après avoir lêché mon ciseau, Oh non, non et non ! Je n'essuis jamais les autres. En effet, un liquide rouge glissait tout le long du visage blessé d'Akira. Je retournais sur mon lit, je réfléchissais sur ce que je pourrais faire de cette journée...
Cependant, une question trottait dans ma tête. Ressemblai-je à ça quand j'étais plus jeune ? Quel Démon, aussi fier qu'il soit, m'avait possédé durant ces instants ? Je le remercie, et je l'aime.
Ce n'était cependant pas fini, Akira gardait un secret que je ne tarderais pas à voler, s'il le faudrait par la force.


[HRP/ Voilà, Je pense que je veux finalement changer d'endroit ! Je ne sais pas encore où, mais dans cette mesure, ca serait bien qu'un modo/admin passe par là >o<. Du coup, si quelqu'un veut tjrs rp avec moi ! En fait, je pense tout simplement que ce n'est plus drôle de continuer mon rp dans un dortoir >o<. C'est court pour conclure mais bon, je ne vais pas allé bien loin non plus XD.]


Dernière édition par Laïre Tai le Ven 30 Avr - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimitsu Waotaka
Ragan
Ragan
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 27
Clan : ///

.::RPG::.
PV:
100/100  (100/100)
PC:
85/85  (85/85)
Exp:
55/100  (55/100)

MessageSujet: Re: Etage 3 : Allez, Retour dans le passé !   Ven 30 Avr - 16:39

Je dois avouer que c'est un RP bien étrange, étrange mais intéressant et original... Il est court mais très divertissant. Je ne saurais expliquer pourquoi, à l'origine, je ne pensais pas donner plus de 3XP pour deux petits posts... Mais le contenu est si noir, tellement empreint d'esprit, de perversité et de folie que ça ressemble bien à ma perception du Niganmen.

J'aime la folie.

Je t'offre donc 5XP pour ce Free-RP, mais attention, je ne serais pas toujours aussi généreux. Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiche-technique-d-akimitsu-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etage 3 : Allez, Retour dans le passé !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etage 3 : Allez, Retour dans le passé !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour dans le passé
» Retour dans le passé... [Connor & Lucy]
» Un retour dans le passé (pv)Korîs
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Radulov de retour dans la TSHL!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Nouveau Monde ::  :: Niganmen- Gojuu Tawaa :: Etages 1 à 10 - Etages des Genins-
Sauter vers: