AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.

Partagez | 
 

 L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ukiya Hyuuga
Nomade
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
Clan : Hyuûga

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
45/45  (45/45)
Exp:
7/40  (7/40)

MessageSujet: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Mar 16 Juin - 0:12


MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com




Le moment était venu… Ukiya fit un dernier adieux sur la tombe de son père qu’il avait lui-même creusé, puis lui tourna le dos. Les premiers pas furent dur a accomplir, mais tout ceci s’arrangea lorsqu’il prit un peux plus d’assurance, il continua son chemin sans se retourner. La pluie venait frapper les vestiges d’une vie antérieure que le jeune Hyuuga laissait derrière lui a présent. Il ne voulait montrer aucun signe de faiblesse face au fantôme de son père qui l’observait s’en aller, il ne fallait pas se retourner, il ne fallait rien regretter. Du moins sur la tombe de son père, Ukiya voulait montrer a quel point il était fort. Mais ce n’était que de courte durée, une fois a bonne distance, les larmes firent leurs apparitions tout en continuant d’avancer. Il ne savait pas ou aller, il ne savait pas quel chemin suivre, il ne savait rien. Son cœur le faisait atrocement souffrir et la pluie battante semblait vouloir effacer ses larmes. Il faisait à peine jours et Shiroi, son serpent, dormais encore dans le sac qu’ils avaient trouvé quelques semaines auparavant. Le regard de Ukiya était vide et malgré son blanc immaculé on pouvais lire toute l’ampleur de sa tristesse. La forêt était vaste, cela lui prit plusieurs jours a errer sans but avant de retrouver une ville, perdu dans ses pensé, il ne se rendait même plus compte vers quel endroit il avançait. Depuis son départ, il n’avait pas dormi une seule seconde et rien mangé depuis plusieurs jours. Son ventre criait famine et le regard que les habitants lui lancèrent dés son entré dans la ville n’annonçait rien de bon. Le monde s’écartait sur son passage, le regardant comme un monstre. Était-ce a cause du serpent qui usait de son intimidation naturelle pour faire fuir les plus courageux ou par ce que ses yeux blanc, semblables a un aveugles rendait les gens nerveux.

Soudain, une odeur alléchante vint envouter les narines du garçon, un bon potage bien chaud venait d’être servi dans la maison voisine et cela n’échappa a l’enfant affamé. N’étant plus maitre de ses actes, il ouvrit la porte de la demeure et entra. Il était trempé, son katana toujours bien rangé dans son fourreau, fit l’objet des premières observations des habitants inquiets. Ukiya bavait d’envie devant le beau potage. Ce fut en cet instant qu’il croisa le regard d’un jeune garçon du même âge que lui, il lui ressemblait tellement et pourtant ils étaient si différent. Cette vision le fit se rendre compte de nouveau la situation dans laquelle il se trouvait.

* Quel est se regard ! Il a l’air triste… Pourtant il est si chanceux. Chanceux d’être né dans une famille comme la sienne. Pourquoi suis-je si différent de lui. Pourquoi ? Pourquoi suis-je venu au monde ? Dans quel but ? Dans quelle direction je dois aller ? *

Ils se regardaient, Ukiya avait un regard si triste presque identique a l’autre et pourtant, l’un d’entre eux avait subi encore plus de malheur que n’importe quel être humain. Un douleur se fit sentir au crane, Ukiya frotta sa plaie et se rendit compte qui saignait. Son double venait de lui envoyer une assiette en pleine tête renversant sur lui toute la nourriture. Ayant perdu tout honneur et dignité, Ukiya se précipita pour manger ce qui pouvait encore être mangé, mais le mélange de boue de pomme de terre et de viande trop cuite était dégelasse. Pourtant, jamais il n’avait mangé meilleure nourriture que celle-ci. La faim fait paraitre des choses bien étranges des fois. Devant la précipitation avide du petit ninja, la femme présente dans les bras de son fils fut prise d’une telle peur qu’elle se mit a hurler d’une force extraordinaire. Elle couvrait le bruit des tonnerres et presque tout le village fut surpris par cet appel de détresse. Presque tous les hommes du villages rappliquèrent en un rien de temps autours de Ukiya qui continuait de manger avec envie.

« Lui… C’est… C’en est un… Dirent le fils et sa mère devant le regard sceptique des autres hommes. »

A leurs yeux Ukiya était un enfant aveugle qui ne représentait aucun dangers, mais la révélation ne semblait pas les choquer tant que ca et ils se mirent tous a le ruer de coups. Il n’y avait pas une parcelle de son corps qui n’avait pas été frappé par les villageois. Ukiya était fatigué, il aurait bien aimé s’endormir mais son corps était trop douloureux, et la pluie froide rendait la douleur encore plus insoutenable. Son sang se mélangea a la boue. Aucun de ses membre ne répondait a son désir de bouger, il était a leurs merci. Il se senti soulevé par de puissants bras et jeté sur un vieux radeau qui intriguait sur sa capacité a navigué. Puis il fut emporté par le large devant les yeux vainqueurs de tous ces gens. Et c’est ainsi qu’il perdit connaissance.

Dans la peau de Shiroi

Voila 6 jours que nous sommes sur ce vieux bout de bois. Mon maitre ne bouge plus, pourtant je sens son cœurs battre très lentement. Heureusement qu’il dort, sa douleurs doit être moins forte, et il ne sent pas la faim. Moi je n’ai pas besoin de manger tout le temps, je n’ai pas encore digéré l’écureuil qu’il m’as apporté la dernière fois. Je me demande s’il va bien. J’espère qu’il ne va pas mourir…
Je vois enfin le large et notre épave s’échoue sur une plage qui semble abandonné. Tout d’un coup j’entend des bruit de pas. Quelqu’un approche. Un ennemi ? Que dois je faire ? Je n’ai pas le choix. Je me dresse le plus haut possible et ouvre bien la gueule montrant mes croc afin d’intimider quiconque tenterais d’approcher.

« Attention, je vais te mordre, si tu t’approche… »

Il ne semble pas comprendre mon langage, c’est une humaine… Mon dieux, que dois je faire ?

[Mon serpent a 10 en intimidation… Te faut de la concentration pour pas avoir peur…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamanaka Lita
4ème Division - Capitaine
4ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 28
Clan : //
Special : Irou Spécialiste

.::RPG::.
PV:
120/120  (120/120)
PC:
165/165  (165/165)
Exp:
44/190  (44/190)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Mer 17 Juin - 23:02

[Intimidation Du Serpent 10]
[Concentration de Lita 6

Un succès chacun, ayant plus de points en Intimidation, tu gagnes. ^^]


    Ces derniers temps, j’avais cette soudaine habitude de venir dans les environs du Houmei. Je trouvais cela étrange. Peut-être était-ce la mer qui m’enchantait ? Je ne savais pas. En la voyant, sur le coup, elle ne me faisait pas d’effet ; c’était de l’eau, certes, belle, mais ça restait de l’eau. Cependant, ultérieurement, peut-être appréciais-je cette vaste étendue d’eau qui entourait le Houmei ? Mais peu importe ; j’appréciais venir ici. Et puis, rien ne m’en empêchait. Les gens n’avaient pas besoin de moi pour l’instant… C’était le matin ; six heures, le soleil venait de se lever. Qui pourrait avoir besoin de soin ? Et puis même si quelqu’un avait besoin de se faire soigner, ma division était là pour eux. Je n’avais donc rien à craindre, je pouvais marcher librement sur cette plage et réfléchir.

    Oui réfléchir. À quoi ? À tout…ou bien à rien. Après tout, c’était difficile de penser des fois. Surtout lorsque des idées trottent notre tête. C’était mon cas. Des idées, des pensés, tous virevoltaient dans ma tête, sans s’arrêter au feu rouge, c’était un vrai bordel. D’un côté, je pensais encore à Konoha, mon ancien village. D’un autre je pensais à mon senseï, Tsunade et ce qu’elle m’avait appris. Et encore… Je pensais aussi à l’élection d’un autre Capitaine pour la cinquième division. Je réfléchissais aussi aux ninjas qui revenaient blessés et qui demandaient encore plus de soins… Je me disais que ce monde vivait avec la souffrance, la mort et la violence et c’était impossible de changer cela. Moi qui est une Kunoichi – du moins, une ancienne, je suis à présent Capitaine, il ne faut pas l’oublier – je sais qu’il est parfois nécessaire d’utiliser la violence, mais seulement lorsqu’il en est nécessaire. Je pense d’abord à soigner les blessures avant de les causer, si je suis vraiment en danger et que mon ennemie ne souhaite que se battre, là j’utilise la violence. Mais cette leçon est plutôt difficile à apprendre, surtout auprès des autres membres des autres divisions.

    *Mais bon…*

    Et oui, mais bon… Que voulez-vous ? Je ne peux pas avoir la lune non plus ! Mais ce n’était pas grave. J’acceptais, malgré tout, la violence des autres. Mais je me disais à moi-même que c’était beaucoup plus bénéfique d’être pacifique que de s’attaquer aux autres.

    « Nani ?! » dis-je, étonnée.

    Je regardais donc au loin, devant moi. Il y avait un homme… non… un garçon. Je fus alors, à ce moment précis, très surprise. Je me demandais bien ce qu’un garçon pouvait bien faire sur vieux radeau et encore plus avec quel miracle il avait réussit à atterrira là ? Car il avait eu de la chance de tomber sur moi. Un autre capitaine du Houmei l’aurait certainement éliminé car il consisterait une « supposée » menace pour notre cité. Mais je voyais clairement. Il n’était qu’un petit garçon. Plus je m’approchais de lui, plus je voyais ses blessures. Il saignait, avait peut-être même une main cassé ou une jambe gravement blessé. Bref, je m’inquiétais pour sa santé.

    D’un pas vif et pressé, je couru vers lui. Mais c’est à ce moment là que je vu un serpent au près de lui. Un énorme serpent, il me faisait peur. Ses yeux étaient impressionnants ; ils démontraient une cruauté impressionnante. De plus, j’étais impressionnée par la manière dont il voulait protéger le garçon mais aussi la manière dont il me regardait afin d’essayer de m’intimider.
    Et il réussissait ! Ses yeux perçants, sa langue qui se tordait de tous les côtés, le bruit qu’elle faisait… Bref, c’était épeurant ! Je restai là à le regarder, en me disant ce que je pouvais bien faire face à lui… On aurait dit que si j’osais bouger, il me tuait. Il faisait vraiment peur… Mais quelle trouillarde je faisais, des fois…


Dernière édition par Yamanaka Lita le Jeu 18 Juin - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/houmei-kongen-f83/fiche-tec
Tsunade Koichi
6ème Division - Capitaine
6ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 2293
Age : 30
Clan : Descendante de Shodaime
Special : SakeSannin

.::RPG::.
PV:
160/230  (160/230)
PC:
127/175  (127/175)
Exp:
183/310  (183/310)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Mer 17 Juin - 23:02

Le membre 'Yamanaka Lita' a effectué l'action suivante : dés

#1 'Compétences' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Compétences' :

#2 Résultat :

_________________

Niv°10| Volonté 11/13|PA:13|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=1071
Ukiya Hyuuga
Nomade
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
Clan : Hyuûga

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
45/45  (45/45)
Exp:
7/40  (7/40)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Jeu 18 Juin - 4:42

Le cri lointain de la kunoichi parvint aux oreilles de Ukiya qui se sentait revenir d’un autre monde, il toussa et déversa par la bouche toute l’eau qu’il avait pu avalé pendant sa traversée inconsciente. Il tenta de bouger mais se rendit vite compte qu’aucun de ses membres ne comptait répondre a son ordre de bouger. Il ne sentait plus rien, comme anesthésié à vie, c’est a se demander s’il s’agissait de son propre corps. Plusieurs de ses cotes avait pourtant été brisé et la moindre parcelle de son corps était bleuit par les coups. N’importe qui pouvait imaginé la violence avec laquelle on l’avait frappé.

Ses lèvres gercées bougèrent avec beaucoup de mal et un son peineux sorti timidement de sa bouche. On cru comprendre :

« Shiroi… D… Désolé… »

Le gamin n’avait pas encore remarqué la présence de la jolie fille qui se trouvait a quelques mètre de la pourtant. Quand a elle, trop intimidé par le serpent, qui n’était pas si gigantesque qu’il n’y parait, n’osait guerre émettre le moindre son ni faire le moindre geste. Cependant, il était compréhensible de prendre peur face a un tel animal, son regard si profond qu’on avait l’impression qu’il pénétrait a l’intérieur même de votre âme. Ses canines si affutées ayant hâte de transpercer sa peau. Pourtant Shiroi, n’était pas si agressif que ça, il ne faisait que protéger son maitre du mieux qu’il le pouvait. Il avait l’avantage que la nature lui avait donné la possibilité de faire peur a ses adversaires. Cependant si on prenait la peine de le regarder plus attentivement, si on l’observait avec son âme, on pouvait voir des larmes. Ou n’était ce qu’une illusion… Cependant on pouvait tâter l’inquiétude que l’animal pouvait porter a son maitre. Quand il entendit la voix de son maitre, celui-ci en oublia la femme qui lui faisait face et en quelques secondes seulement, il était auprès de l’enfant… Le serpent tourna tout autour de Ukiya jeta un bref coup d’œil et continua a tourner autours de l’enfant comme affolé par la situation de son ami.

Le jeune Hyuuga perçu enfin la présence de la kunoichi qui était déjà a son niveau. Il n’avait pas bien a voir ou elle était cependant, il sentait sa présence, la tout prêt de lui. Il était inquiet.

*Qui cela peut il bien être? Ennemis ou ami ? Que dois je faire ? Je ne peux pas rester la a ne rien faire je dois bouger… Je dois bouger! Je dois bouger! JE DOIS BOUGER! BOUUUUUUUUUUGE!*

Dans son esprit il entendait ses propres cri, il devait a tout prix faire quelque chose, l’eau infiltré dans ses oreille l’empêchait d’entendre le moindre son et ses yeux étaient bien trop fatigué pour s’ouvrir. A force de persévérance, il finit par pouvoir bouger son bras gauche. Il le leva, un peux plus, encore plus haut, de plus en plus lentement. Il ne savait pas lui-même ce qu’il avait l’intention de faire, sans doute prendre son potentiel adversaire par le col pour lui faire signe qu’il était vivant.

*Peut être cela le fera il fuir ?? Je n‘ai pas la force de combattre, en plus c‘est totalement inutile…* Pensa il a tort ou a raison.

Sa main finit enfin par toucher quelque chose, mais étrangement, ce n’était pas du tout ce a quoi il s’attendait… C’était quelque chose de moelleux et assez agréable a toucher… c’était doux et ferme a la fois, une sensation magnifique pourtant quand on pense à cette texture. La nature ayant pourtant repartie cette qualité de manière inégale, on pouvait vite se rendre compte que dans le cas présent elle avait été particulièrement généreuse. Ukiya, sans même se rendre compte ce qu’il venait de toucher, ne put s’empêcher d’avoir chaud et ses joues au départ blanche comme la mort rougirent légèrement lui donnant un air un peux plus vivant. Ainsi agrippé, il prit un dernier élan de volonté intérieure et prononça encore plus faiblement que la première fois

« A…. L’aide…… »

Sa main tomba toute seule et il reperdit connaissance. Trop faible pour faire quoique ce soit d’autre, c’était déjà un miracle qu’il ait pu faire tant de chose avec des blessures aussi grave. Ses assaillant n’y était pas allé de main morte, ils avait mis toute leurs rage et leurs répugnance a l’égard des ninjas dans chacun de leurs coups. Un corps adulte, bien plus solide, l’aurais certainement mieux supporté, mais ce n’était qu’un enfant… Que comptait bien faire la kunoichi??? Quelles étaient ses intentions a son égard et ce petit épisode allait il jouer en la faveur ou la défaveur du jeune Hyuuga. Cela avait cependant permis une chose, maintenant la jeune femme avait pu observer les yeux albinos de l’enfant… Allais elle tout de suite remarqué la réelle raison de cette couleur spécifique ou juste conclure qu’il s’agissait d’un aveugle.

Dans la peau de Shiroi

La jeune femme semblait intimidé, j’avais réussi mon coup. Mais je ne pouvais tenir ainsi longtemps… Sois j’attaque, sois je continue ainsi. Je suis moi-même fatigué, maintenant que nous avons été découverts, je ne pourrais pas déplacer mon maitre… Que faire. Mais qu’Est-ce que j’entend ? Mon maitre a parlé, oui c’est bien sa voix. Cette lueur d’espoir m’emplie de joie… Je suis si heureux, cela signifie qu’il n’est pas mort, il lui reste suffisamment de ressource pour me parler. Je ne réfléchit pas, je retourne auprès de lui, il dois avoir besoin de moi. Que désire il ? Que puis je faire pour aider. A présent je me retrouve sur lui, je le regarde, son regard en dit long, il semble désolé. Baka !!! C’est moi qui ait décidé de te suivre, et ce qui adviendra ne changera rien. Dommage qu’il ne puisse pas comprendre ce que je dis, mais il peux le ressentir… Je tourne autour de lui pour attirer l’attention de l’humaine sur lui… Peut être acceptera elle de l’aider. Je la regarde, plus attentivement….

« Aidez le ! Je vous en supplie ! »

Elle ne semble toujours pas comprendre, pour elle cela ne semble qu’un sifflement animal, dommage que je doivent me contenter de mon statut, j’aimerais tant apprendre a parler. J’espère au moins que mon regard va lui faire comprendre que je ne lui ferais rien. Et puis zut ! Je tente le tout pour le tout… Je m’approche d’elle et je tourne en rond autour en rapetissant le cercle derrière elle tout en l’agrandissant devant l’obligeant ainsi a avancer. Aller ! Aller ! Aller ! Aller, il faut l’aider t’as pas de temps a perdre… J’espère seulement qu’elle ne va pas m’écraser… Bah au pire je peux toujours glisser plus loin… Je ne dois pas hésiter si elle peux aider mon maitre. J’entend son battement de plus en plus lent… Il faut faire vite, il va mourir a ce rythme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamanaka Lita
4ème Division - Capitaine
4ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 28
Clan : //
Special : Irou Spécialiste

.::RPG::.
PV:
120/120  (120/120)
PC:
165/165  (165/165)
Exp:
44/190  (44/190)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Sam 20 Juin - 7:01

    Qui était-ce ? Que faisait-il là ? Pourquoi était-il blessé ? Quand était-il arrivé là ? Comment avait-il fait pour tomber dans une si horrible situation ? Mais surtout.... Devais-je l'aider ? Je ne pouvais pas m'empêcher de prendre pitié. C'était dans mes habitudes. Il ne me semblait pas méchant. Mais je ne savais pas si c'était un intrus. On m'avait bien dit qu'on ne devait pas laisser passez d'intrus. Pourquoi ? C'était un allez-passer vers la fin du Houmei. Je n'en croyais pas un mot, à vrai dire, mais il faut bien se plier aux stupides règlements. Je continuai donc de me poser des questions ; comme je le faisais si bien. Parfois, je me demandais même si je devais arrêter de réfléchir. Je me posais bien trop de questions et cela m'empêchait d'agir nettement et rapidement. La preuve ; je me posais tellement de questions que je ne trouvais pas le temps de combattre cette soudaine peur contre les serpents afin d'acceder au corps du jeune garçon et de le guérir par la suite. Mais c'était tout de même bien de réfléchir. Je ne faisais pas - et je ne voulais pas faire - partit de ceux qui agissent sans même réfléchir. Cependant, je voyais bien qu'à présent, j'avais assez réfléchis et qu'il fallait bien que je m'occupe de ce garçon.

    Je regardai ce serpent... Oui ce satané serpent que j'haissais de tout mon coeur. Pourquoi restait-il là devant moi, à bouger ? Je ne l'aimais pas... Mais absolument pas. Et pourtant je ne voulais pas l'attaquer. Je savais très bien que je pouvais le tuer en quelques secondes à peine ; un coup de scalpel de charkra ou bien un coup d'éventail bien placé sur sa tête. Mais je m'abstenais. J'étais contre la violence si elle n'était pas nécessaire. Et malgré le fait qu'il me regardait bizarrement et semblait vouloir m'attaquer ; il n'avait toujours rien fais et donc la violence était facultative dans ce cas-ci.

    Il bougeait. Du moins, je crois. Oui. Je le voyais bouger. Il était là, sûrement en train de réfléchir comme je le faisais il y a un instant. Mais à quoi pensait-il ? Je pouvais penser qu'il pensait que j'étais certainement une menace pour lui. Je pouvais l'être, c'est vrai, mais je pouvais aussi ne pas l'être. Et j'avais décidé de ne pas m'attaquer à lui. C'était définitif à mes yeux, il ne représentait pas du tout une menace, tout cela était ridicule !

    " Bon écoute sale bestiole... Je veux seulement guérir ce jeune garçon... Alors si tu pouvais te pousser, je t'en serai re.. Mais attends... Qu'est-ce que je fais ? Je parle à une bête... "

    Je n'avais peut-être pas assez dormis. Comment cette bête pourrait me comprendre ? Parfois, je me trouvais idiote (chut xD). Mais cela ne m'empêcha pas de voir que cette bête m'avait peut-être compris car elle se poussa de mon chemin. Et heureusement ! Car, je n'aurai pas enduré cela plus longtemps. J'étais à deux doigts de l'attaquer avec mon éventail. Sa gueule me rappelait les ennemis Otoniens de Konoha. Je n'aimais pas les serpents ; pas du tout même. Mais il ne lâcha pas prise ! Bien sûr que non, il fallait qu'il fasse l'abruti. Qu'avait-il fait ? Il s'était déplacé derrière moi pour que j'avance... Avancer vers où ? La mer ? Voulait-il me noyer ? Me prenait-il vraiment pour une sotte ? Je le dévisageai et je me dis que c'était ridicule selon mon statut de capitaine de céder à l'intimidation d'un pauvre serpent.

    Je m'avançai donc doucement vers le garçon et je compris enfin les vraies intentions de ce serpent. Il ne souhaitai que me rapprocher du corps meurtri du jeune homme. Je le regardai encore un instant. Malgré ma formation de Médical-nin ainsi que mes obligations, je me demandai si je devais vraiment guérir ce garçon. Les autres capitaines l'auraient forcément menacés d'être un intrus. Après tout, je mettais en risque la paix du Houmei.... Même si à mes yeux ; il était inoffensif, je n'étais pas celle qui pouvait mieux déceler le mensonge. Le guérir ou ne pas le guérir ? Telle était la question.

    Puis le garçon se leva doucement. Je plaçai ma main sur mon katana. Un peu fou ? Non. Au Houmei on prenait nos précautions pour chaque mouvement étranges. Je me demandai même s'il ne tentait pas de m'attaquer... Il ne semblait pas vouloir que je l'approche mais il semblait aussi vouloir mon aide. Bizarre, n'est-ce pas ? Peut-être. Mais bon, je me devais de l'aider. Puis alors que je m'étais perdue dans mes pensées, il avait touchés quelque chose que personne n'avait le droit de toucher... Oh non, personne ! Je fûs alors complètement choquée... Je ne pus m'empêcher de lui balancer une gifle qui fit claquer sa peau. On voyait d'ailleurs une grosse marque rouge dût à la douleur. Je m'étais emportée... Mais il avait osé...

    Je me penchai et il tomba au sol. Je pris deux de mes doigts et créa un scalpel curatif et déchira sa chemise. Par la suite, je composai quelques signes, au maximum cinq et un charkra de couleur vert entoura ma main. Il grossissait à vu d'oeil. Je plaçai donc mes mains au-dessus des blessures. Il avait été blessé un peu partout, mais cela ne m'inquiétait pas ; j'étais la deuxième meilleure médical-nin au Houmei. Ce genre de blessures étaient communes pour moi... Mais comment allait-il réagir à tout cela ? Il y avait deux minutes il était blessés jusqu'au sang et là tout avait disparu...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/houmei-kongen-f83/fiche-tec
Ukiya Hyuuga
Nomade
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
Clan : Hyuûga

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
45/45  (45/45)
Exp:
7/40  (7/40)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Dim 21 Juin - 4:30

Le claquement de la gifle de la jeune femme résonnât pendant longtemps dans la tête de Ukiya, et il n’était pas surprenant que des passants égarées n’aient pas entendu ce son à des dizaines de mètre à la ronde. Cette baffe était digne d’une femme, la marque rouge lui resta même après les 10 minutes durant lesquelles la kunoichi peinait a le réanimer. On pouvait même se demander pourquoi se donnait elle tant de mal à ramener ce malotrus à la raison. Avait elle compris que cet acte n’était en réalité qu’un pur malentendu ? Ou voulait elle lui demander dédommagement pour un acte aussi barbare à ses yeux ? Peux importe ses raisons, l’essentiel était que Ukiya se sentait de mieux en mieux, chaque seconde de plus, il sentait un intense chakra pénétré a l’intérieur de son corps, lui conférant une sensation encore inconnue. C’était agréable, et il sentait l’énergie lui revenir peu à peu… Il regarda la main avec laquelle il avait commis son méfait et rougit a nouveau. Il se remémorait la douce sensation qu’il avait ressenti à ce moment précis, lorsque sa main avais émis une pression sur cet endroit interdit. Voila ce qu’on appelle braver les interdits…

Il se releva lentement et prit quelques secondes pour analyser la situation. Son serpent était resté scotché sur son expression grotesque qu’il avait prit juste après avoir vu la réaction de la jeune femme… Il faut dire qu’il avait été terriblement surpris, on ne blesse pas un blessé comme ca… Son maitre aurais pu en mourir. Trop choqué pour bouger le serpent n’osait plus bouger…

*Ou suis-je ? Que… Que m’est il arrivé ?* Pensa Ukiya.

Il regarda la mer et de brefs moments lui revinrent de son périple. La lutte acharnée, la mort de son père, la souffrance, l’errance… Ce fut comme un nouveau choc pour lui, le fait d’avoir été inconscient plusieurs jours l’avait comme propulsé dans un autre monde loin de la réalité, et le retour lui fut terrible. Il ne put empêcher le cri de terreur qui lui chatouillait la gorge de sortir amplifié par ses corde vocales. Son regard vide revint hanter son visage et il passa du regard d’un petit garçon normal revenant de parmi les morts à un enfant ne désirant qu’une seule chose. Rejoindre l’au-delà, pour ne plus jamais souffrir.

De nouveau il avait complètement oublié la présence de la kunoichi que venait de se donner du mal pour le réanimer. Le petit Hyuuga en fut presque choqué lorsqu’il remarqua a nouveau sa présence. Il s’était recroquevillé sur lui-même, avait rampé jusqu’à un point d’ombre et se balançait comme un malade mental d’avant en arrière. Murmurant des phrases incompréhensibles. Son cœur battait a vive allure, son corps tremblait comme une feuille alors qu’il faisait chaud, et ses yeux ésquarquillé semblait ne même plus percevoir correctement les beautés de ce monde.

« Qui…Qui… Qui êtes vous ? »

On entendit une voix si timide et triste que même la douce berceuse des vague réussissait a couvrir le son de cette voix qui avait pourtant été si puissante a projeté un cri de terreur. Cette hésitation vocale semblait normale et pourtant son esprit en pensait tout autre chose.

*Que… Que suis-je en train de faire ? Elle dois me détester maintenant. Je lui dois la vie. Je ne pourrais partir sans lui rendre la pareille. Je… JE dois… Que dois je faire ? JE sais !!!! Je dois d’abord me présenter… Ce serait un minimum de respect.*

Ukiya baissa les yeux et dit d’un ton légèrement boudeur. Le genre d’expression lorsque l’on se sent mal a l’aise mais qu’on souhaite garder une certaine dignité de sois même. Il n’avait donc pas perdu toute sa dignité finalement…

« Gomen… »

Il lui jette un regard en biais, et la… Il fut éblouis par la beauté que la jeune femme pouvait dégager, ce charisme, cette splendeur… Cela n’avait rien de naturel, oui c’est ca, il s’agissait sans aucun doute d’un ange. Enfin c’est la conclusion a laquelle l’esprit tordu du jeune garçon arriva après une bonne minute d’ébullition a pleine soupape. Son corps était parfait, il n’y avait rien a dire la dessus, Ukiya n’avais jamais vu quelque chose d’aussi splendide, il en oublia presque ses malheurs en sa présence. Mais ceci fut de courte durée, car il venait de se rendre compte de ce qu’il venait de faire. Le jeune garçon de caressa la joue encore douloureuse, portant toujours la marque rouge que la gifle avait encré, et continua sa phrase.

« Go… Gomen ! Je ne voulais pas du tout ceci… Je… Je m’appelé Ukiya… Ukiya Hyûuga. Merci pour votre aide. Je ne vous remercierais jamais assez. »

Il regarda de nouveau quelques endroit de son corps ou il était persuadé avoir été gravement ouvert et il regarda de nouveau la ninja.

« Comment ? Comment avez-vous fait ça ? Etes vous… Etes vous une ninja ? »

Les yeux de Ukiya devinrent un peux plus expressifs. Après la guerre, il n’avait pas croisé d’autres personnes comme lui, ceci était sa première rencontre avec un de ses semblable. L’avait elle compris ? Quelle sera sa réaction… Ukiya avait hâte de savoir, a présent il se sentait apte à tout découvrir, s’il s’avérait que cette femme soit une ninja, il serais possible que cela change totalement le destin de cet enfant. Mais seront-ils tous les deux à la hauteur d’assumer un tel changement de destin, car un tel dérèglement n’allait pas seulement impliqué Ukiya qui était le plus désireux a changer de destin mais aussi elle. Sera elle assez solide pour soutenir et porter sur elle ce nouveau destin qui s’ouvrait à elle ? Tant de question qui restait en suspend et le jeune Hyuuga soupçonnait la kunoichi de porter la réponse a plusieurs d’entres elle, même inconsciemment… S’en est elle seulement rendu compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamanaka Lita
4ème Division - Capitaine
4ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 28
Clan : //
Special : Irou Spécialiste

.::RPG::.
PV:
120/120  (120/120)
PC:
165/165  (165/165)
Exp:
44/190  (44/190)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Dim 21 Juin - 5:23

    Les soins étaient faciles, surtout à mon niveau. Cela me demandait quoi... Une dizaine de minutes afin de guérir ses plus douloureuses blessures. Je n'étais pas la Capitaine de la Division des Soins pour rien, après tout. Certains me trouveraient guère modeste, mais personne ne pouvait nier mes compétences extraordinaires en soins. D'accord, je n'étais pas la plus forte des Capitaines et j'étais seulement la deuxième meilleure médical-nin du Houmei...mais, j'étais tout de même une des puissances de cette cité et on me reconnaissait à ma juste valeur en voyant les résultats de mes techniques ainsi que mon style de combat. Parfois, je m'impressionnais moi-même comme des jours où je me trouvais nulle. Ça devait être le cas du jeune garçon ici présent. Il devait certainement se trouver faible de ne pas avoir résisté aux coups, mais il ne devait pas penser cela... Il était si jeune et frêle encore. Je me demandai même qui aurait osé s'attaquer à lui ? Certainement un adulte au moins, car les blessures n'auraient pas pût être causés simplement par des enfants. D'ailleurs je trouvais ça répugnant que l'on se soit attaqué à ce pauvre garçon. Dans quel monde ignoble vivons-nous ?

    " Je ne sais pas... " me répondis-je à moi-même d'une voix douce et sereine.

    Les soins étaient finis. Et le garçon revenait doucement à la vie. Il était encore fragile, cependant. Terrifié, il ne me regardait à peine et lorsqu'il le faisait, il me jetait des regards horrifiés, triste, meurtris. Mais qu'avait-il fait pour mériter cela ? Pourquoi s'en prendre à un si jeune homme ? Je ne comprenais pas et pourtant je ne demandais qu'à comprendre ! Car pour moi s'emprendre à un petit garçon comme lui était insensé et abominable. Surtout lorsqu'on sait que ce ne sont pas les brutes épaisses qui manquent dans les rues. J'étais dégoutée.

    Puis il commença à gesticuler dans tous les sens. Il se roulait à terre et je me demandais bien ce qu'il pouvait faire. Il avait peur. Probablement de moi. Mais je le comprenais. Peut-être n'avait-il pas encore capté le fait que j'étais celle qui l'avait secouru. Il devait certainement me prendre pour son ennemie encore. Mais cela ne devrait pas durer. Mon regard exprimait une gentillesse indomptable. Mon sourire était adorable et exprimait une certaine sérénité. Que pouvait-on trouver de plus rassurant ? Et cela fonctionnait. Car, il avait prononcé des mots. Oui, il en était capable. Je savais donc à présent qu'il n'était pas illettré. Que m'avait-il demandé ? "Qui êtes-vous ?". Une question simple, aux premiers abords, mais elle se révélait bien plus difficile à répondre. Qu'est-ce que je devais lui dire ? Que j'étais celle qui l'avait sauvé ? Dire mon nom, peut-être ?

    Ou peut-être simplement me taire...

    Oui je préférais me taire. Pourquoi ? Je ne voulais pas me lier trop à lui. Je ne savais encore rien sur lui. Je l'avais guéris sans même savoir qu'il était. Je devais donc rester sur mes gardes, malgré son âge et sa taille ainsi que sa vulnérabilité. Avais-je fais une erreur ? Car, pour tout dire, je n'étais pas très fière de moi. Un autre capitaine l'aurait éliminé et je me demandais si je n'aurai pas dû faire de même. Car, il pouvait bien sembler innocent cela ne prouvait pas qu'il était gentil. Mais étant têtue, je continuai de croire qu'il était bon et qu'il ne voulait aucun mal au Houmei, qu'il s'était rendu ici par pur hasard.

    Puis il se présenta à moi. Et je comprenais ensuite pourquoi ses yeux étaient blancs. Son nom était "Hyuuga" ; il faisait donc partit du célèbre et ancien clan de Konoha. Ce village qui fût le mien avant d'être détruit. Faisant moi-même partie d'un clan, je connaissais bien ses Hyuuga, ils étaient reconnus partout dans le monde pour leur Byakugan. Il était donc un ninja... Ou du moins il était supposé être un futur ninja. Je compris donc pourquoi il avait été attaqué. Ses yeux démontraient clairement qu'il était un membre du clan Hyuuga et qu'il était donc un ninja... et on connait tout le châtiment envers les ninjas ailleurs dans le monde. Quelle poisse. Je commençai donc à avoir beaucoup de pitié pour lui.

    Et finalement. Il se posa bien évidemment la question. Il se demandait comment avais-je pus réussir à faire disparaître ses blessures en un moins de temps. Il me demanda si j'étais kunoichi. J'hésitai à lui dire. S'il était réellement une menace et que je lui disais que j'étais une ninja, essayerait-il de m'attaquer ? Mais... non ! Quelle connerie que je pouvais dire des fois. Il avait déjà vu mon Irou en jeu, s'il aurai été une vraie menace, il aurait comprit que j'étais une kunoichi spécialisée en technique de soins. Tout cela me soulageait. Je savais donc d'or et déjà que je n'avais pas commis d'erreur en le guérissant. Je lui souriais donc.

    "Oui j'en suis une. Ce que tu viens de voir... c'est un art très dur à maîtrisé pour nous, les ninjas... Nous vivons dans un lieu où nous pouvons pratiquer ce genre d'Art et développer nos capacités. Tu es tombé entre de bonnes mains ici... Je suis Lita Yamanaka."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/houmei-kongen-f83/fiche-tec
Ukiya Hyuuga
Nomade
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
Clan : Hyuûga

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
45/45  (45/45)
Exp:
7/40  (7/40)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Dim 21 Juin - 5:36

« Ya-…ma-…na-…ka Li…… Ta ? »

Il prononçait ses syllabes comme s’il voulait qu’elle soit a tout jamais encré dans sa mémoire. C’était la seule chose qui lui importait, il souhaitait que ce moment dure éternellement. Cependant on ne peux arrêter le temps et les moments les plus importants dans une vie sont le plus souvent très éphémère. Ukiya s’était mis à quatre patte et avançait vers la kunoichi tel un loup chétif, hésitant a se faire apprivoisé.

* Sugoiiii ! Elle ressemble tellement à maman… Comment Est-ce possible, c’est moi qui délire.*

Ukiya avança d’un pas, son serpent l’avait rejoint et avait trouvé sa place autours de son coup. Le meilleur endroit pour cette petite bête adorable. Au loin, un papillon décida enfin qu’il était temps de sortir de sa coquille, on aurais dit la providence, oui, que cet événement naturel ait lieux exactement a cet endroit à ce moment précis. Tout semblait avoir été parfaitement calculé, et pourtant, il ne s’agissait la qu’une suite de coïncidences qui allait bouleverser tout un univers. Ce n’était que la première pierre, l’enclenchement, le point de départ d’un changement bien plus grand encore. Les secondes défilais a vive allures et Ukiya semblait vouloir lutter contre cela afin que cet événement dure a tout jamais. Cet espoir si vains lui effleura l’esprit. Ce qui lui remémora un passé lointain qui quand a lui semblait s’éloigner au fur et a mesure. Le passé du petit gamin ressurgit comme dans un flash et le décors sembla changé autours de lui. Il se souvint de la maison ou il habitait à kiri. Le bruit lointain de la mer semblait être le même que celui qui résonne en ce moment dans ses oreilles, son père le regardait, souriant. Insouciant. Les deux étaient loin de se douter des événement qui n’attendais que le point de départ pour arriver et détruire tout sur son passage.

C’est alors qu’il vit un petit garçon s’approcher en pleurant, il portait en ses main un oiseaux inanimé, il semblait mort. C’est alors que le père le pris dans ses bras et lui susurra tendrement a son oreille.

« Lorsque tu souhaite que quelque chose dure éternellement, garde le dans ton cœur et il vivra a tout jamais. Comme cet oiseau qui s’en est allé, tant que tu le garde dans ton cœur, son souvenir traversera les âges et ne se dissipera que lorsque le temps sera venu pour chaque chose de disparaitre. »

Il avait raison. Ce qui était étrange, c’est qu’un tel souvenir resurgisse dans de telles circonstance, mais peux importe en réalité, sans se rendre compte, il s’était de nouveau approché de la kunoichi qui lui souriait du mieux qu’elle pouvait. L’enfant leva sa main et lui caressa la joue, du moins il en avait l’impression. Son bras était engourdie mais il allait bien, il lança un sourire sincère et regarda de nouveau le sol. Quelque chose le tracassait visiblement. Il prit une respiration comme une bouffé de courage avant de se lancer a l’eau.

« Est-ce que ce genre d’art, peux me ramener mon papa ? Est-ce que je pourrais le revoir un jours ? »

Pour le moment c’est tout ce qui lui importait, il voulais revoir son père, lui parler une dernière fois, se rassurer qu’il aille bien et que le paradis prenait bien soins de sa famille. C’était certes ridicule mais inespéré pour un gamin. Il avait des désirs semblable, encore une preuve réfutant la thèse qu’il s’agissait d’un ninja, un ninja n’aurais jamais eu ce genre de comportement. Ces sentiments que Ukiya était en train d’exhiber, aucun ninja digne de ce nom n’aurais supporter les avoir. Mais étais ce une qualité ou une faiblesse. Nul ne pouvait se lancer dans une hypothèse. Car ces sentiments l’aidait a avancer, tout comme la haine la souffrance et le désespoirs faisait avancer.

*Houmei ? Qu’Est-ce que ce… Mais alors. Ca veux dire qu’ils ne sont pas tous mort ? Ca se trouve je pourrais trouver des survivants de mon village. *

Le sable fin pénétrait entre ses doigts lui donnant une sensation de chaleur; cela apporta un moment de détentes a son corps a peine habitué a ne plus souffrir.

Puis Ukiya sembla dire en signe de désespoirs comme revenue a la dure realité.

« C’est justement à cause de cet art que je me suis fais attaquer. J‘aimerais tant apprendre cet art, si j‘amais je le connaissait plus tot, j‘aurais pu sauver de vie. Je veux plus attendre, je ne veux plus voir cette soufrance.»

Des larmes étaient revenue mais on ne pouvait discerner les larmes de joie et celle de tristesse. Vers quoi le destin allais il les guider cette fois ci.

Comme pour se renseigner sur son futur destin, il demanda, y a il des descendant de kiri. Est ce que y a des survivants. des descendants du prestigieux village de la brume. Allait elle encore lui apporter d'autres espoirs ou la chance finira elle par tourner finalement ? Seul le destin sera maitres de juger ce qu'il adviendra ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamanaka Lita
4ème Division - Capitaine
4ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 28
Clan : //
Special : Irou Spécialiste

.::RPG::.
PV:
120/120  (120/120)
PC:
165/165  (165/165)
Exp:
44/190  (44/190)

MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   Mer 24 Juin - 4:46

    Il prononçait mon nom une syllabe à la fois. Je me demandais donc s'il avait déjà entendu un nom. Peut-être connaissait-il le clan Yamanaka ? Ou sinon, avais-je raison lorsque je pensais qu'il était illettré ? Non... Il savait parlé...mais il semblait tout de même idiot. Je me disais à moi-même que cela était certainement dût aux blessures et les effets secondaires que ça l'avait entraîné ; il devait être sous le choc encore. De plus, je ne l'avais pas gâté de ce côté-là ; en le soignant je l'avais encore plus choqué. Il était éberlué devant moi. Ça se voyait au premier regard. M'admirait-il ? M'adorait-il ? M'aimait-il ? J'essayais de lire en lui, dans son regard... Mais impossible ; ses yeux blancs neige me font toujours une drôle de sensation. Cela faisait tellement de temps que je n'avais pas vu des ninjas d'un clan de Konoha. Tout cela me paraissait donc encore proche et j'étais nostalgique à cette idée. Ses yeux blancs exprimaient aussi des émotions particulières ; on pouvait y voir l'espoir d'un enfant, mais aussi le désespoir d'un homme ayant subi une guerre. Je me demandais s'il tenait le coup "psychologiquement".

    Je le sentis ensuite égarée dans ses pensées. Il devait "certainement" se remémorer des souvenirs à présent. De quoi ? Cela, cependant, je ne le savais pas. De la guerre ninja ? De ses agresseurs ? De ses proches ? Bref, c'était un enfant ; il devait penser à tout et à rien... Et j'avais perdu mon âme d'enfant avec la guerre ; cette âme que j'avais pourtant gardé même à dix-huit ans. Je ne pouvais le comprendre. Je le demandais, mais je ne le pouvais pas. Mais ce n'est pas pour autant que je me sentirai déchirée. Cela me décevait, mais point final. Je savais que je ne pouvais plus être une femme sensible car les émotions étaient signes de faiblesse. Enfin... D'après mes nombreux senseï. Moi, je n'y croyais pas. Je ne faisais que me soumettre à des idées qui n'étaient pas les miennes, mais qui étaient plus juste aux yeux des ninjas. Ridicules ? Oui, c'est vrai. Cependant ; c'est la vie. Que pouvions nous faire ? Rien. Absolument rien. Chacun suivait des idées, des buts, des objectifs ; chacun avait sa façon de vivre, de combattre, de manger, etc. Et on ne pourra jamais rien changer à cela.

    Il délaissa ses pensées me parla. À la fin de sa phrase, je sentis une drôle de sensation me parcourir le corps entier. Une sorte de frison. Que devais-je lui répondre ? Comment pouvais-je répondre à cela ? Bien sûr que je ne pouvais pas ramener son père à la vie...mais ce n'était qu'un enfant ; je ne pouvais lui dire la vérité. Peut-être devrais-je mentir ? Oui... C'est ce que je fis.

    " Et bien... Si tu t'entraînes fort et longtemps, tu y arriveras sûrement !" dis-je en acquiesçant d'un sourire.

    La honte. Oui, j'avais la honte. Je me sentais mal. D'abord, je lui avais mentis comme si de rien n'était et de plus je me sentais honteuse de ne même pas avoir eu le courage de lui dire la vérité. * Mais quelle grosse sotte que je fais... Et on m'appelle encore "capitaine"... J'ai honte...* Pensais-je sans arrêt, en me répétant sans cesse ses mots me descendant.

    Il m'avoua ensuite qu'il souhaitait apprendre cet art. Mais lequel ? Le genjutsu, un art qui lui serait pas réellement adressé ? Le ninjutsu l'art de tous les ninjas ? Ou bien l'Irou Jutsu d'où venait justement ma technique utilisée sur lui ; un éventail de technique de soin, mais aussi d'attaque. Que voulait-il vraiment ? Apprendre à marcher sur des arbres et à faire du feu ou apprendre à guérir ceux qui ont été blessés alors qu'il ne le méritait pas. Ça, c'était à lui de décider. Il passerait de toute façon à la cinquième division où il apprendra ce qu'était l'art ninja ainsi que les compétences de base nécessaires pour un ninja.

    Je le regardais donc droit dans les yeux. "Tu veux apprendre cet art, hein ? Yare, yare... Je crois bien que tu es déterminé à l'apprendre, petit garçon... Écoute, ici, nous sommes au Houmei, une cité cachée, secrète... Tu vois ? Il ne faut pas le dire à personne ! Ici, nous apprenons aux hommes à se battre, à se rapeller du monde dans lequel nous vivions avant cette guerre. Il faut beaucoup de courage pour être un ninja, plus que toute autre chose ! Mais la question est..."

    Je détournai mon regard deux secondes et je laissai planer un certain silence effrayant. Comme si j'allais sortir quelque chose d'étonnant. Bien sûr, loin de moi cette idée, mais je prenais un certain malin plaisir à faire planer ce silence doux autour de moi. Il me regardait d'ailleurs avec de grands yeux ; il se demandait ce que j'allais dire. Il voulait savoir la fameuse question. Il voulait la connaître plus que tout ; je le voyais dans ses yeux déterminés. Comme vous l'avez compris, j'avais replacé mon regard sur lui. Je lui souriais. Puis je m'approchai de le lui, doucement, je n'étais pas pressée après tout. Une fois proche de lui, je me penchai légèrement et dis d'une voix douce et belle ;

    " as-tu ce courage dont les ninjas ont besoin ?"

    Qu'allait-il me répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/houmei-kongen-f83/fiche-tec
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée de Ukiya sur une terre inconnue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Arrivée de Houille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Nouveau Monde ::  :: Houmei Kongen- Sakasama no Kame Shotou :: Iles et environs-
Sauter vers: