AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.

Partagez | 
 

 La Destruction des villages

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsunade Koichi
6ème Division - Capitaine
6ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 2293
Age : 30
Clan : Descendante de Shodaime
Special : SakeSannin

.::RPG::.
PV:
160/230  (160/230)
PC:
127/175  (127/175)
Exp:
183/310  (183/310)

MessageSujet: La Destruction des villages   Mer 20 Mai - 21:47

~~La disparition des villages~~
Voici un résumé des destructions des villages, dans leur ordre de disparition, utile pour vos présentations!


Suna
~~


    Voila des années que notre Pays n’avait pas connu pareille tempête de sable. Des grains de poussière s’infiltrent entre mes yeux et mes jumelles, m’obligeant à mettre mes lunettes. Je suis de garde ce soir, en dépit de mon jeune âge. Je m’appelle Yasu Dokaku, j’ai 11 ans, et je suis un simple Genin. Avec cette guerre qui monopolise toutes nos forces sur les champs de batailles, même les ninjas aussi inexpérimentés que moi doivent mettre la main à la pate. Il a fallut que le sort s’acharne après enlèvement et la mort de notre Kazekage Gaara par cette maudite Akatsuki. L’attaque de Kirigakure no Sato ne nous épargna pas non plus, mais nous avons tenu bon, et c’est ce qui compte.

    Il fait froid, et cette tempête de sable gigantesque qui ne se calme pas ne m’aide pas à tenir en place. Je suis seul, et avec cette poussière soulevée par vagues entières du sol, je ne distingue rien. Cette immensité tourbillonnante a quelque chose de fascinant, et je me surprends à penser a mon grand frère, Shinta. Il est certainement en train de se battre quelque part à l’heure qu’il est. Il adorait ce genre de tempêtes.
    Entre deux bourrasques, une forme sombre. Non, j’ai du rêver. Mon angoisse doit me jouer des tours. Une légère sueur froide parcourt mon échine, et j’essaye de dissiper ma peur. Sans succès, alors que j’aperçois bel et bien une silhouette en bas des murailles. Un ninja ennemi ?! Non. Il n’a rien d’un ninja. Sa lourde armure n’a rien de commun avec ce que j’ai pu entrevoir des ninjas d’autres villages, et elle ne présage rien de bon quand a ses intentions. Mais que fait cet homme seul devant nos murailles.


« Qui es-tu, étranger ?! »


    Je dois hurler pour couvrir le bruit de la tempête. L’homme ne répond pas, et j’entends comme un grincement métallique à travers la tempête. Mais que se passe-t-il ?! Dois-je donner l’alerte ? Ce son m’intrigue. Mais je n’ai pas le temps de m’en préoccuper, car le type pointe ce qui ressemble à une arbalète sur moi ! Quelques signes incantatoires, et je tente de lancer le plus puissant de mes fuutons, afin de repousser son attaque, et en finir avec lui. Les morts ne parlent pas, mais je ne peux me permettre de me faire tuer comme ca !
    C’est à n’y rien comprendre. Son carreau se décoche, et file droit vers moi, sans même dévier de sa trajectoire. Mon Fuuton n'a même pas été produit, et je me sens de plus en plus mal face à cet assaillant, dont le carreau brille d’une étrange lueur bleue, avant de se planter dans mon épaule. Je déglutis de douleur, puis mes yeux s’écarquillent… Une bourrasque a dispersé quelque peu la tempête, révélant à mes yeux une escouade, non, une légion entière ! Leurs armures luisent aussi de cette curieuse lumière bleue, mais je n’ai pas le temps pour m’accrocher a ce détail, il faut donner l’alerte ! Ce carreau planté dans mon bras me fait terriblement souffrir, et semble me vider de toute énergie. A moitié avachi sur le sol, je trouve la force de ramper jusqu'à la balise de signal, et en presse le détonateur. Mon sang coule, se mêlant au sable. Je ne peux pas en rester la, je dois regagner le cœur du village. Je dois me battre !

    Je parviens à tenir de nouveau sur mes jambes, et marche aussi vite que possible vers le centre, tentant de dévaler la muraille par adhésion de chakra. Inutile. C'est comme si mon corps était vidé de toute trace de chakra. Mes pieds glissent sur la surface lisse du rempart, et je chute de plusieurs mètres. J’ai le souffle court, et la jambe droite brisée par l'atterissage douloureux. Cette saloperie de carreau d’arbalète me meurtrit le bras, mais je ne peux pas le retirer, sous peine de faire d’avantages de dégâts. Crever d’une hémorragie, très peu pour moi ! Je croise Satoshi. Il a reçu le signal d’alerte, et les nôtres sont déjà en place. Au loin, du coté des portes du village, des cris retentissent… Ca commence…


    ….Comment…Comment avons-nous pu perdre face a ces types ?! Ce ne sont même pas des ninjas ! Et leurs armures qui semblent nous priver de l'utilisation de nos techniques ! Comment est-ce possible ?! Non, c’est purement impossible… J’ai du sable plein la bouche, mêlé à mon propre sang. Autour de moi, Satoshi, Miyu, Gendo…tous morts. Et devant, l’un de ces salauds. Il s’approche. Ma volonté de lui cracher au visage est trop faible, et je me contente de déglutir lamentablement. Mon corps se vide, de sang comme de force. Tout devient noir…


« Qui…qui êtes vous ? »


    Le regard farouche de l’homme est visible à travers son casque. Il lève son épée, qui luit faiblement à mesure qu’elle s’approche de moi.


« Nous sommes la Solution. »

_________________

Niv°10| Volonté 11/13|PA:13|


Dernière édition par Tsunade Koichi le Mar 28 Juil - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=1071
Orochimaru
Ragan
Ragan
avatar

Nombre de messages : 195
Age : 26
Clan : Aucun

.::RPG::.
PV:
100/100  (100/100)
PC:
105/105  (105/105)
Exp:
1/130  (1/130)

MessageSujet: Re: La Destruction des villages   Jeu 21 Mai - 2:18

Kiri
1 an et 2 semaines avant notre ère...


    La nuit était noire, inhospitalière. Le village caché du pays de l'eau était entouré d'une brume inhabituelle. Si froide, si épaisse que même les habitants ninjas frissonnaient. Seichi, un jounin d'âge moyen, 28 ans, regardait d'un œil las les vas et viens des gardes sur les portes, les civils qui partaient se coucher. Au cœur de la nuit,au centre des ténèbres, il jouait avec un kunai. Sa journée avait été rude, il était parti en mission et avait bien mérité quelques sushis et une large boulette de riz en compensation. Il était un des rares ninjas à fumer de l'herbe à pipe. Seichi avait un avantage qui lui avait permis de devenir jounin : enfant, il avait appris à maîtriser le hyoton. Seulement ce brave jounin était mis à l'écart. C'était un ninja talentueux au passé trouble : La cible parfaite pour tous les quolibets et devenir le bouc émissaire du village. Les jambes dans le vide, assis sur un toit, il regardait la nuit se dérouler comme toutes les nuits, seulement cette nuit là il allait se passer quelque chose de bien plus exceptionnel...Cette nuit-là, le village de Kiri allait être détruit, et seuls quelques ninjas très chanceux ou tout simplement très talentueux auraient le privilège de réchapper à l'attaque.

    La fumée sortant de la pipe de Seichi s'envolait lentement vers les étoiles masquées par le brouillard si épais de Kiri. Il était environ 2 heures du matin. Un premier craquement se fit entendre. Deux flèches se plantèrent dans le cou des gardiens de la grande porte qui tombèrent au sol, inertes. Le métal avec lequel était forgé les flèches était étrange. Noirâtre aux reflets violacés. C'était un métal que Seichi n'avait jamais vu auparavant. Sa situation en hauteur lui permit de détecter l'attaque furtive et de déclencher l'alerte. Très rapidement le bélier fut mis en place et les soldats armés de lances, sabres, arcs et autres armes constitués de ce fameux métal inconnu attaquèrent la porte afin de la faire céder. Seichi s'empressa de sonner l'alerte. La corne résonna dans le village tandis que des ninjas se mirent à sortir de tous côtés. Des maisons, des bâtiments, de la tour de garnison. Le village était rempli de shinobis prêts à défendre leur village jusqu'à la mort. Seichi était un haut gradé, il avait en temps de guerre la charge de troupes, de même que d'autres capitaines avec qui il avait déjà eu la possibilité de sympathiser. Kiri avait eu vent de ce qui était arrivé à Suna. C'était le premier village a être tombé par l'armée, cependant les ninjas du pays de l'eau aimaient se battre et aimaient particulièrement tuer, alors cette bataille dans le village de la brume allait être une bonne raison de tuer de multiples soldats. Seichi se releva et dégaina un kunai. Il se lança alors à corps perdu dans la bataille. Son pied foula le toit du bâtiment sur lequel il se trouvait et le propulsa comme bon nombre de ninjas directement dans les rangs ennemis. Il fallait consolider la grande porte, et pour ça il fallait que des ninjas gagnent du temps et détournent l'attention des soldats afin qu'ils cessent tout assaut sur la porte. Ce fut un véritable massacre. Seichi vit des Gennin embrochés par les lances avant d'attérir dans les rangs de soldats de la brigade d'inquisition. Le sang coulait à flot. Le Jounin enchaînait les signes afin de décimer la majeure partie des assaillants qui venaient l'attaquer. Son kunai tourbillonnait et les autres ninjas qui le rejoignaient au fur et à mesure l'aidèrent à consolider les défenses principales de Kiri. A l'intérieur du village, la porte était renforcée par de larges planches de bois et de métal, tout ce qui pouvait empêcher le bélier de faire s'effondrer la porte était bon à placer. Chacun essayait avec ses propres moyens d'aider à mettre du poids derrière le monstre de métal, consolidé de plus en plus. Seichi, sur la ligne de front se battait comme un diable, frappant de chaque côté, essayant de défendre les plus faibles que lui, pourtant il ne fallait pas se leurrer, même non-initiés aux arts ninjas, les militaires avaient l'avantage du nombre. Les tirs de mousquets se faisaient entendre. A partir du moment où un ninja recevait une balle, le combat était terminé, plus jamais il ne pourrait combattre sans avoir retiré la balle. Seichi jusque là avait évité chaque projectile qu'on lui envoyait. Le Jounin tentait de se défendre, tout en se frayant parmi les amas de cadavres carbonisés un chemin pour arriver jusqu'au bélier et tenter de le détruire. Des autres ninjas continuaient d'affluer sur le champ de bataille, les forces militaires diminuaient de façon significative. Tout était à l'avantage du village de la brume. Les Ninjas repoussaient tant bien que mal les assauts des inquisiteurs et le bélier fut détruit. Certains soldats armés du précieux métal tentèrent de s'enfuir. Seichi poussa un cri de victoire en poussant son bras vers le haut. Une fois de plus, la rage de sang de Kiri s'était montrée efficace. Les cris retentissaient dans tout le village, les ninjas étaient ravis, sous une phrase de motivation de Seichi ils continuèrent d'hurler.


«Cette nuit l'ennemi tenta de prendre nos murs ! Et bien j'espère qu'ils arriveront avec plus de forces la prochaine fois !!! A MORT !!!!!»

    Si seulement le jounin savait que sa prière serait exaucée. Au loin, dans le brouillard se dessinaient des formes de monstres de bois et de pierre, un décor apocalyptique... Jusqu'à présent une seule vague d'assaut était arrivée jusqu'aux portes de Kiri, cette fois la deuxième arrivait, il y en aurait une 3ème, une 4ème, une 5ème puis une 6ème sur mer, mais ça, Seichi ne le comprit que trop tard. Tous les ninjas remontèrent aussi rapidement que possible sur les remparts, menaçant de leurs regards aiguisés. Les soldats adverses comprenaient très bien que jamais le village de Kiri serait abandonné des ninjas. Une fois de plus, tandis que les soldats se mettaient en formation et que les armes de siège avançaient, poussées par d'autres soldats, Seichi prit la parole


«Vous êtes conscients que jamais le village de la brume tombera tant qu'un ninja, même Gennin, sera présent pour le défendre ! Nous nous battrons jusqu'à la mort en espérant emporter le plus possible de vos pantins avec nous en enfer !»

    Le duel psychologique de regards avait commencé. Les premières gouttes de pluie tombaient doucement sur les visages des soldats des deux clans. Les catapultes se mirent à tirer de larges projectiles, tandis que sur mer des escadrilles de navires de guerre se déplaçaient. Tout allait si vite, des tirs, des techniques Seichi se retrouva sur un navire, dirigeant l'ultime attaque contre les navires de guerre Les techniques et flèches, balles ou coups d'armes blanches fusaient sur les navires comme à distance, tout était bon pour embrochait son ennemi. Le village venait de tomber sous les attaques répétées des catapultes armées de ce précieux métal. Tout se passait vite, les ninjas topmbaient aussi rapidement que des mouches. Seichi tenta une dernière offensive. Son arme trouva le chemin jusqu'au cou d'un général adverse. Il sentit alors un goût de sang au fond de sa gorge. Regardant son ventre, il s'apperçut qu'une lance venait de le transpercer. Dans un ultime soupir il cracha au visage d'un soldat en s'effondrant au beau milieu du sanctuaire de Neptune, tandis que les autres navires étaient coulés par la flotte militaire. Le village de la brume avait perdu la bataille, et le tas de cendres qu'il en restait ne porterait plus aucun ninja en son sein. Le jour se leva doucement sur la mer de Kiri, alors que le sang avait coulé par milliers de litres...

_________________
Invité, je peux te lécher ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsunade Koichi
6ème Division - Capitaine
6ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 2293
Age : 30
Clan : Descendante de Shodaime
Special : SakeSannin

.::RPG::.
PV:
160/230  (160/230)
PC:
127/175  (127/175)
Exp:
183/310  (183/310)

MessageSujet: Re: La Destruction des villages   Mar 28 Juil - 23:07

Oto
1 ans et une semaine avant notre ère...

~~


    Les armées de la purge ne mirent que peu de temps à dénicher les planques les plus sournoises du légendaire serpent Orochimaru. Dès lors, on su qu’ils étaient bien renseignés. Mais ils ne trouvèrent ni sannin légendaire, ni têtes de liste du bingo book. Seuls quelques fanatiques dévoués à la cause du grand serpent tenaient encore les lieux. Et pour cause, voilà bien longtemps qu’Orochimaru avait abandonné ce prétendu « village », source d’intarissables expériences. Son départ avait eu lieu aux premiers jours de la grande guerre, et si quelques uns de ses dévoués serviteurs avaient maintenu un semblant d’ordre au sein du village du son durant les quelques années qui suivirent, affrontant la guerre comme ils le pouvaient. Mais bien vite leurs intérêts personnels avaient ressurgit en l’absence du maitre des lieux, et un à un, les ninjas les plus redoutables désertaient les lieux. C’est une bande de gamins désemparés et fanatique, sans véritable leader, qui tenta d’opposer résistance aux armées civiles. Une cause perdue d’avance. Ne trouvant que peu de résistance au sein du village même, les troupes inondèrent les rizières du sang de ces ninjas égarés. On raconte que le sang coula à flot, à tel point que la prochaine récolte de riz serait rouge. Ils traquèrent les renégats jusqu’au dernier, leur travail considérablement facilité par la dévotion de leurs cibles. Certains shinobis d’Oto eurent le bon sens de fuir le carnage. Ce que sont devenus ces ninjas, c’est à vous de l’écrire…


Kumo
1 an avant notre ère...

~~


    Les nuages. La brume. La pluie. Sur l’un des plus hauts pics de la chaine de montagne, le village caché des nuages. L’eau dégoulinait le long des hautes tours qui le composaient. Depuis seulement quelques secondes. Au loin, des explosions. Et le vacarme d’une armée en marche, battant la terre au pas. Les lourdes armures font trembler ce sol parsemé de fines gouttes. Déjà, les ninjas sont sur les remparts, prêt à combattre. Ils sont peu nombreux. Et pour cause, la guerre apporte son lot de carnage sur les fronts, et la récente attaque de Kaku, le démon à 7 queues, à conduit les ninjas les plus réputés hors de la ville. Les murs sont fissurés, les troupes fatiguées. Et en dépit des nombreux pièges qui ralentissent la progression de l’ennemi, il s’approche, et parviendra de manière inéluctable aux pieds du village.

    Trois jours, trois nuits.


    L’ennemi est tenu en respect. Le Raikage peut être fier, compte tenu des circonstances. Mais il y a les morts. Il y a les blessés. Il y a les shinobis qui n’ont pas dormi depuis 3 jours. Il y a les ennemis, qui reviennent toujours en surnombre. Et il y a les traitres. La faction dissidente n’a aucune intention de voir le village tomber. Mais elle profite du massacre ambiant et de l’absence du chef du village pour se débarrasser de certains éléments. Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. Peut-être un peu trop. Se rendent-ils seulement compte que leurs actes mènent le village à sa perte ? Pas sur. Quoi que… En ce 4ème jour de bataille, ils prennent le pouvoir. Plus personne ne peut les en empêcher, les ninjas fidèles au Raikage trop occupés par la bataille. Un règne de courte durée. Ils pensent pouvoir mettre fin à cet assaut en sacrifiant une partie du village et de ses habitants à coups d’explosifs. Une journée plus tard, l’horrible plan est mis en œuvre. Sous un soleil sur le retour, les cadavres des ninjas et des soldats s’enchevêtrent sur le sol, couverts de décombres. Tous morts. Les cris de joies et de victoires s’élèvent parmi les traitres, tandis que les fidèles d’Hokya Shikuni pleurent leurs morts, en proie à une incompréhension totale. La peine des seconds sera éternelle, là ou la joie des premiers ne sera que de courte durée. Le jour laisse place au crépuscule, et de nouveau, le fracas de milliers d’hommes en armure fait trembler la roche au loin. Ils piétinent leurs morts, et ceux du village, marchant d’un pas résolu vers le siège d’un règne éphémère. Les survivants encore emplis de loyautés pour leur village désertent la zone. A quoi bon protéger un lieu déjà tombé aux mains d’un autre type d’ennemis ? La faction dissidente se retrouve seule face à cette armée renouvelée par les incroyables ressources humaines de 5 Pays réunis. Ils ne survivront pas à cette nuit sanglante.

    A nouveau les nuages, la brume, et la pluie. L’odeur de la cendre froide. Le village des nuages n’est plus que fumée. Par deux fois Kumo est tombée.



Konoha
1 an avant notre ère...

~~


    Rien n’est éternel. C’est la leçon que nous devons tirer de cette histoire : celle de la chute du plus puissant et respecté des villages ninjas. Il s’est effrité, comme irrité par le temps, et sa fin était inéluctable.

    Tout commença par une riposte. Celle de l’équipe Phoenix sur les Fils de l’Entropie. Longtemps les ninjas les plus éminents de Konoha avaient cherché la moindre trace de ces porteurs de chaos. Durant des années, leur lutte fut sans merci. Les enfants du chaos tombaient les uns après les autres, emportant avec eux de nombreuses vies innocentes. C’était sans compter sur la guerre, qui apportait elle aussi son lot de morts au combat. Konoha avait souffert, mais ne perdait pas espoir. 4 ans s’étaient écoulés. Après tant d’années de combats perpétuels, Phoenix disposait enfin des précieuses informations qui pouvaient mettre fin à cette mascarade, et, avec un peu de bonne volonté, faire cesser cette guerre ridicule. C’est le cœur plein d’espoir qu’ils se rendirent affronter l’homme à l’origine de tout ce carnage : Shaolan. L’histoire ne retiendra rien de leur affrontement. Pour une simple raison : elle est écrite par les vainqueurs, et les vaincus n’ont pas leur mot à dire. Les vaincus, c’est ce que nous sommes.

    A bien des kilomètres de cet affrontement décisif où le sort du monde semblait se jouer, et dont les membres de la team Phoenix seraient les uniques témoins, à tout jamais, Konoha subit une attaque. La légendaire bataille entre Phoenix et les Fils de l’entropie ? Un leurre, une broutille, comparée au massacre qui prit place au seins de nos propres remparts. La première vague d’assaillant se présenta aux portes au coucher du soleil. Il nous fallut du temps, et du sang, pour comprendre qu’aucun dialogue n’était possible. Mais les ninjas firent preuve de véritables prouesses et d’audace pour parvenir à les maitriser sans faire appel à leur chakra, qui semblait impossible à former en présence de ces faucheurs. Des efforts qui semblaient vains. Pour chaque soldat tombé, dix semblaient le remplaçaient.

    Après 7 jours de bataille sans interruption, une simple nuit fit basculer le sort de Konoha.

    La plupart des survivants ignorent comment les soldats réussirent à s’introduire au cœur même du village caché, leurs déplacements semblant défier les remparts. D’autres savent. Et le gout de cette infecte trahison ne s’effacera jamais de leur bouche tant que l’ignoble commanditaire respirera. Le fait est que les ninjas, complètement envahi sur leur propre territoire, furent contraint d’abandonner le village, empruntant des passages dérobés connus d’eux seuls. Certains, comme Kakashi Hatake, dont la mémoire à jamais sera honorée, se sacrifièrent pour donner du temps au reste de la population, tachant de retenir les milliers d’assaillants tout en brouillant les pistes. La nuit est tombée sur un village en feu, jonché de cadavres. Il faudra quelques jours aux bâtiments pour être réduits à l’état de cendres, alors que ces soldats porteurs de morts seront déjà en route pour leur prochain objectif…Un autre village où répandre la mort, jusqu’à extinction totale.



Iwa
9 mois avant notre ère...

~~


    Nous ne tiendrons plus longtemps. Près de deux semaines se sont écoulées depuis le premier assaut. Les autres villages nous avaient alertés, et nous avions prit nos dispositions. Elles tombent les unes après les autres. La poussière se soulève à chaque fois que nos armées se rencontrent. Le choc est brutal, conséquence de la charge. Respirer dans pareil nuage de terre devient difficile, et nos ninjas bien qu’endurant, finissent par tomber après une vingtaine d’ennemis abattus. Nous avons fini par abandonner l’idée de venir à bout de cette armée à coup de charges magistral dans les plaines environnantes. Trop de pertes inutiles. Nous tenons maintenant l’ennemi en respect depuis le village. Mais chaque heure qui passe le renforce, et nous affaiblit. Aucun des émissaires envoyés quérir notre Daiymo n’est revenu. La diplomatie s’essouffle en même temps que notre village. A mesure que le siège s’installe, nos espoirs de victoires s’amoindrissent. Quelles chances avons-nous, à cent contre cent-milles ? Quand bien même nous résistons, ce n’est pas le cas de nos stocks de nourriture, qui diminuent à vue d’œil. Que valent nos hommes sans nourriture ni repos ? L’ennemi achève de dresser ces gigantesques catapultes. D’ici quelques heures, une pluie de roche s’abattra sur nous.


Nous ne tiendrons pas…

_________________

Niv°10| Volonté 11/13|PA:13|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=1071
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Destruction des villages   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Destruction des villages
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» U.S. dollar destruction
» Le devenir des orcs après la destruction de l'Anneau.
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]
» Destruction Fatale [ pv ]
» Destruction d'un ensemble de documents au service d’immigration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Au Commencement ::  :: Histoire du forum-
Sauter vers: