AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.

Partagez | 
 

 Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Dim 7 Oct - 23:34

Autobiographie de Jiraiya


Je suis Jiraiya, l'Homme.

Jiraiya, le Saninn Légendaire de Konoha, l'Ermite aux Crapauds, le « Ninja-Samouraï »,le Hérisson Blanc du Pays du Feu.

De nombreux titres me décrivent. On m'appelle Jiraiya, le Héros. Les femmes du Pays du Feu m'aiment, les enfants m'adorent et les hommes m'adulent pour ma force et mon courage. Jiraiya, le maître de Minato Namikaze, le quatrième et plus grand Hokage de toute l'histoire de Konoha : l'Elcair Jaune du Pays du Feu. Jiraiya, le disciple de Sandaime Hokage, le plus sage et le plus juste de tous les Ninjas du Pays du Feu. Je suis Jiraiya le Sans Egale, si ce n'est face aux deux autres Saninns. Je suis un héros, mieux : une légende. Je suis tel le prince charmant des contes de fées qui sauve la princesse et abat le Dragon.

Mais tout ceci est faux. Je ne suis pas un héros. Je suis bien différent de ce que les gens racontent. La vie n'est pas un conte de fées, la Princesse ne veut pas être sauvée, et le Dragon se prépare déjà pour son prochain festin. J'écris cette bibliographie pour que tous sache la vérité sur Jiraiya de Konoha. Pas sur ses faits et sur ses exploits, mais sur son histoire. Pas sur l'auteur du « Paradis du Batifolage », pas sur le Ninja de Konoha ou sur l'Ermite aux Crapauds mais sur Jiraiya, l'Homme.

J'écris ces mémoires pour que bien après ma mort, on se souvienne de moi comme un homme et non comme une légende.

Chapitre Un : La Naissance du mythe


Je suis née au sein de la famille Abura (« Huile ») du village caché de Konoha. Ma mère, Tsunade Abura, était déjà vieille lorsque j'émis mon premier cri. Mon père, Oichi Abura, était un pauvre commerçant itinérant de textiles, traversant le Pays du Feu de village en village, et avait bien du mal à faire marcher son affaire. Mes parents étaient originaire du Pays de la Pluie, et longue fut l'intégration de ma famille au sein de Konoha en ces périodes de guerres et de troubles. J'ai eu un frère et une sœur : Azan, 11 ans, et Itoi 14 ans. Le premier est mort quand j'avais 3 ans, lors d'une invasion des Ninjas de Kiri sur le village de Nazuta. Azan est mort durant l'attaque et mon père fut gravement blessé à la colonne vertebrale par un kunaï perdu. Il ne marchera plus jamais. Les Ninjas de Konoha ont heureusement put intervenir à temps pour rapatrier les blessés au sein du Village de la Feuille.

La mort d’Azan m'a rendu triste à l'époque. Pourtant je n'ai de lui que peu de souvenir. Tous ce que je sais c'est que la destruction du village de Nazuta n'eut pas qu'un fort impact politique, mais aussi familial. La blessure de mon père et la mort de mon frere convainquit mes parents de lâcher leur affaire de commerçant itinérant pour s'installer à Konoha définitivement. Mais le handicap d’Oichi ne lui permit pas de travailler aussi hardiment que par le passé. Notre famille devint très pauvre, et ma pauvre vieille mère dut travailler au champ pour nous nourrir.

Mon père, obligé de rester à la maison à cause de son infirmité, vécut très mal cette situation. C'était une époque empreinte de tradition et de fierté pour les hommes. Au bout de deux ans, il passait le plus clair de son temps dans les bars et les tavernes, se libérant de sa chaise roulante grâce au Saké.

Ma soeur Itoi était malheureusement d'une nature distante, car elle passait le plus clair de son temps à se faire belle pour trouver un homme digne d'elle, et capable de lui fair fuir l'oppressante demeure familiale. Je me retrouvais souvent tout seul pour jouer. Toujours seul. Les sept premières années de ma vie fut un calvaire. De cette époque j'appris une chose : je haïssais la solitude. Je parcourais les alentours du Village à la recherche d'amis. Mais mes costumes rapiécés et la réputation de mon père éloignait les autres enfants de l'époque. Leurs mères les mettait en garde contre Gama-Jiraiya « Le Vilain Crapaud ». C'était ainsi que les gamins m'appelaient. Peu enclin à me laisser faire, je me battais constamment avec les grands du quartier pour sauver mon honneur. J'appris tres vite les rudiments du combat de rue. J'aurais pus tres mal tourné si le Destin n' avait pas décidé de me donner une chance exceptionnelle.

Car, lors de ma huitième année, je fis une rencontre qui bouleversa toute mon existence.

Chapitre 2 : La Rencontre du Destin


Sarutobi venait d'être promu au rang de Sandaime Hokage. Il était jeune, beau, fort. Il était le disciple personnel des deux premiers Hokage de Konoha, et était connu, avant même sa nomination, pour sa sagesse et sa détermination lors des missions malgré son jeune âge. Nidaime Hokage ne régna que peu de temps sur Konoha, tué apres avoir repoussé les legions de Kiri hors des frontières du Pays du Feu, et Sarutobi était bien jeune pour porter une telle responsabilité. La Grande Guerre des Ninjas connaissait alors un certain répit, et Sandaime voulait en profiter pour regonfler les rangs des Ninjas de Konoha.

Il abaissa l'âge d'acceptation des jeunes au sein de l'Académie (elle passa de 10 à 6 an), supprima des lois élitistes qui réservait les postes importants aux membres de Clans du pays du Feu, convainquit le Dom (Seigneur) du Pays d'augmenter le budget du Village et rencontrait en personne les familles qui voulaient proposer leurs membres.

Être Ninja était devenu un rêve. J'appréciais l'esprit de solidarité qui soudait cette profession. Plus qu'une profession : être shinobi était un état d'esprit, une manière de vivre. Je suppliais mon père de remplir la fiche d'inscription mais il ne voulait pas en entendre parler. « Seuls les imbéciles vont à la guerre » avait il dit. Le peu de respect que j'éprouvais pour lui devint une haine ostensible. Prêt à prendre mes responsabilités, je décidais d'aller moi même à l'accueil de l'Académie et à remplir ma fiche.

Malheureusement les choses se déroulèrent assez mal. Quand je voulus retirer ma fiche la secrétaire d'admission me lorgna bizarrement. Elle me dit ceci :

« Désolé, mais seuls des adultes peuvent retirer les bulletins d'inscription jeune homme. Il faut avoir 16 ans au minimum pour signer les formulaires. »

« QUOIII ! Euh... Donner le moi quand même ! Je le rapporterais à mes parents pour qu'ils signent la demande... dis je avec un faux sourire complice.

La secrétaire n'en démord pas et me demande de « sortir du rang » car je gênais le passage. Je voyais mon rêve partir en fumée... Mais il n'en serait pas ainsi. J'avais déjà un fort caractère et l'Académie allait l'apprendre à ses dépends...

Je revins le lendemain matin avec un pot de peinture fraîche, et je commençais à peindre (« tagger » disent les jeunes d'aujourd’hui) la porte de l'académie. J'écrivis inlassablement l'expression suivante : Su wassa Nozada Tamadara ! (Une Académie de nulle pour des nuls !) en lettres rouges sangs. Les passants me voyaient faire, l'air soit désemparé, soit amusé. Finalement les portes des inscriptions s'ouvrirent et la secrétaire demanda aux shinobi de la sécurité d'intervenir.

Deux jeunes Genins me dirent alors de décamper sèchement, mais têtu comme une nulle, je leur répondis que je ne partirais qu'avec mon dossier d'inscription. L'un d'eux me prit alors par les cheveux pour m'attraper. Mais je répliquais en lui balançant le peau de peinture rouge au visage.

De la peinture sur le visage... En y repensant le souvenir de cette altercation ancra plus profondément ma vie futur que je ne le pensais...

Puis je filais entre ses jambes prêt à dérouiller le second Genin. Celui ci fit alors une chose extraordinaire : il gonfla de volume et je percutais son ventre, puis rebondissais contre la parois de l'Académie. Le contrecoup m'assomma, et les deux genins purent aisément me ligoter avec un bout de ficelle. Reprenant mes esprits je me mis à hurler de plus belle, toutes les injures que je connaissais. Ce manège dura un bon quart d'heure jusqu'à ce qu'un homme à la forte stature s'avance vers moi. Il était accompagné de deux gamins, d'a peu prés mon âge, qui le suivait. Je reconnus évidement Sarutobi Hokage, car ses photos étaient placardés dans toutes les rues à l'époque. Impressionné, je décidai d'arrêter de hurler et commençait à prendre le jeune Hokage à parti :

« Hey vous la ! Le Hokage numero trois ! Vos Ninjas y veulent pas me laisser m'inscrire d'abord ! Ma soeur elle dit que vous êtes un homme sage et puissant et tout alors dites leurs que je peux m'inscrire hein ? »

Sarutobi se tourna vers la secrétaire énervé qui lui expliqua mon histoire. L'Hokage réfléchit un moment puis me dit :

« Quel est ton nom petit ? »

« Jiraiya," répondis-je.

« Jiraiya... Pourquoi tes parents ne sont pas là pour remplir ta fiche d'inscription ? »

Je n'osais répondre au Hokage, prit alors par un sentiment de honte. Prétendre que ma mère était trop occupé à travailler et que mon père était trop ivre pour ne serait ce que faire un pas sur deux faisait tache devant un Hokage et ses Ninjas... Du moins le pensai je à l'époque. Sarutobi interpréta alors mon silence d'une autre manière. D'un air triste il m'expliqua que la Guerre prélevait un lourd tribut sur les villages, mais que devenir Ninja par esprit de vengeance était une mauvaise chose. Être ninja signifie défendre son pays, pas punir l'ennemi. Il ordonna que l'on me relâcha et me dit de rentrer chez moi. Mais je n'était toujours pas décidé à lâcher l'affaire. Je dis alors, sans prendre conscience de ce que signifiat mes mots :

« TOKA TOKI ! Je vous défie Hokage ! Si je vous bats vous serez obligé d'accepter ma candidature et de signer vous même ma fiche d'accord ? C'est un toka toki, vous pouvez pas refuser ! »

Défier les gens pour obtenir ce que je voulais... Durant mes nuits passées à me battre avec les autres gamins j'appris que le jeu du Toka Toki « cap ou pas cap » était un moyen un peu dangereux mais pratique de se faire des connaissances. « Toki toka, voler le pain du boulanger » ou « toki toka sauter du premier étage » était une forme de jeu courante à l'époque. C'était un mini-code d'honneur à l'époque, un jeu avec des gages que l'on respectait entre gaki.

Les deux genins me rabrouèrent sèchement en m'ordonnant de la fermer, car je ne savais pas à qui je m'adressais. Sarutobi semblait sourire de mes paroles et rétorqua :

« Tu es courageux gaki. Toka Toki... Un jeu de gamins ça non ? Je crois alors que seuls des gamins devraient y participer. »

Il se tourna alors vers les deux jeunes gamins qui le suivait et dit :

« Tsunade, Orochimaru qui veux répondre au defi du jeune Jiraiya ? »

La fille blonde se mit alors à ricaner et dit :

« Pssst ! On est des Genins maintenant Sarutobi-sama. On à pas à jouer avec des gamins comme ça... »

L'autre garçon à la peau pâle dit alors :

« J'accepte, Sarutobi-senseï. »

Il se plaça devant moi et se mit en garde, droit comme un I, il leva juste sa main droite envers ma direction. Il faisai une demie tête de moins que moi, il était chetif et pâle comme un mort... J'en avais dejà couché des gosses qui faisait deux fois son poids au gaki ! Souriant je dit :

« Prépare toi à prendre chère le morbac ! »

Il ne répondit pas à ma provocation... il restait parfaitement concentré. Je me mis en colère à cette pensée :

« Purée mais quel crâneur XD Il se prend pour qui le cachet d'aspirine ! Je vais lui montrer à Sarutobi moi... »

Je courus sur lui sans attendre, prêt à frapper directement dans son visage avec mon poing. Il n'avait toujours pas bougé. Mon poing était à deux centimètres de son visage quand il esquiva mon coup en se déplaçant sur la gauche, puis il contre-attaqua à une vitesse hallucinante : sa paume toucha ma gorge et j'en eux la respiration coupé. Je tombais à terre, le souffle coupé. Je repris mon souffle pendant quelques secondes et décidais de me venger avec un gigantissime uppercut.

Mais il esquiva de nouveau en sautant en arrière. J'enchainai alors maladroitement coup de poings sur coups de pieds mais Orochimaru les esquivais tous. Il semblait se déplacer à une vitesse surnaturel pour moi, aussi fus je surpris d'entendre cette remarque de la part de la blondinette :

« Sarutobi-senseï... Ce type est vraiment trop nul. Il à aucun style. Oro-kun se déplace pourtant lentement... Vous craignez pas que Orochi lui casse quelque chose ? »

Sarotubi se contenta de répondre :

« Un homme se doit de se battre pour ses convictions, Tsunade-hime (Princesse). Quel que soit son âge un homme doit se battre pour prouver sa valeur. »

De mon coté je continuais toujours à frapper de toutes mes forces, mais mon adversaire semblait anticiper tous mes mouvements. Il ne contre-attaquais même pas, se contenant d'esquiver. Au bout d'une minute, j'eus le souffle coupé et je commençais serieusement à transpirer. Je lacha :

« C'est pas possible... Comment ce type peut se déplacer si vite et frapper si fort avec son corps d'asticot ! »

Tsunade, qui semblait salement s'ennuyer hurla alors :

« C'est parce qu'il sait malaxer son chakra BAKA ! Tu veux devenir Ninja et tu sais même pas ce que c'est que le Chakra !! »

« Cha.... Chakra" soupirais je en regardant en direction de la fille.

Orochimaru profita de cette ouverture pour me frapper au ventre avec son pieds. Puis il m'allongea avec un coup de coude à assommer un bœuf ! Le nez en sang je tombais à terre, partagé entre colère et humiliation...


Dernière édition par le Mar 9 Oct - 1:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Lun 8 Oct - 2:26

Orochimaru dit alors d'un ton neutre :

"C'est fini..."

Puis il se dirigea vers Sarutobi-senseï. Tsunade applaudit sa victoire en ajoutant :

« Pas mal pour un mec Oro-kun. Tu confirme bien ta réputation de numero 1 ! Battre un gamin des rues tout seul comme un grand...»

Le gamin pâle la dévisagea et dit :

« Que dis tu ? Ce n'était que du Taijutsu. Tu es bien plus doué que moi à ce niveau la Tsunade, du moins si ce que l'on dit est vrai. Ce qui reste à confirmer... »

Le compliment ironique de Tsunade n'ayant pas fait mouche elle soupira :

« Pssst c'est pas parce que t'es doué que tu vas rester longtemps numéro un... Une fille d'Hokage n'a pas de leçon à recevoir d'un mec comme toi.»

Je restai interdit... Cette fille était encore plus forte que ce gars ? Reprenant mes forces je me relevais et je dis :

« Hey le macchabé ! Qui t'as dis que c'était finis ! Je t'éclate quand je veux ! »

Je me jetais à nouveau sur lui, prêt à l'agripper pour l'étrangler. A ma grande surprise il n'esquiva pas mon attaque surprise et je le pris à la gorge, l'ençerant de mes bras pour l'étrangler. Toutes mes forces était concentrés sur cet acte : l'étrangler à tout prix. Cet alors que je sentis sa peau prendre une texture bizarre et son cou me glissa des doigts littéralement ! Comme si il avait été soudainement recouvert d'huile... Orochimaru se baissa mais je fus plus vif et lui attrapa les deux mains pour éviter qu'il ne me frappe. Il ouvrit alors sa bouche et je reçus un coup de...

Langue.

La langue du gamin prit une étrange proportion et il me frappa au visage aussi violement qu'un coup de poing. A la fois assommé et dégouté je retombais à nouveau sur le sol. Orochimaru recula et dit :

« Cela te suffit Jiraiya ? »

Un gamin normal aurait sans doute abandonné à ce moment là. Mais je n'étais pas n'importe qui. J'étais habitué à prendre des coups depuis mon plus jeune âge, et avait acquis une certaine résistance à la douleur. Je m'essuyais à nouveau le nez et sentit un truc dur sous moi. Un bout de bois. Je le saisis et le jetta au visage de Orochimaru, qui fut légèrement surpris mais esquiva, et j'en profitais pour ramasser un autre bout, plus gros, qui trainait par là pour le frapper à nouveau. Munis d'une arme je faisais pencher la balance en ma faveur me dis je. Mais cela n'impressionna pas mon adversaire qui fit un étrange signe des mains, laissant paraître un éclat bleuté...

Il se jeta sur moi à son tour, le poing levé dans ma direction. Par reflexe, j'interposais le bâton entre lui et moi pour dévier le coup. Mais le bâton explosa littéralement dans mes mains, et le poing d'Orochimaru finit sa course sur mon visage. Le choc fut plus violent que d'habitude et je sentis ma mâchoire craquer sous l'impact. Je chutais à nouveau au sol, les larmes aux yeux...

Sur de lui, Orochimaru s'approcha alors de moi et me dit :

« Jiraiya, tu es faible. Devenir un Ninja est une tâche difficile et tu n'a même pas les bases les plus élémentaires. »

Tsunade enfonça le clou en rajoutant :

« Faut dire que Oro-kun à été l'aspirant numéro un ex-æquo de l'académie cette année. Il à remporté toutes les épreuves théoriques et pratiques avec la note maximal. »

Elle ajouta avec fierté :

« A égalité avec moi ! Mais les filles ont toujours été plus doué aux examens que les garçons, aussi peut on dire que Oro'kun est particulièrement doué pour un mâle... »

Sans mot dire je me relevais précipitamment et mit un magistrale uppercut à Orochimaru. Il recula sous l'impact et répondit immédiatement par une série de coups rapides. Il prit une attitude étrange alors qu'il avait semblé tellement impassible jusque là. Quelque chose semblait avoir changé dans son regard...

Ses pupilles prirent une étrange forme de... serpent ? Je fus alors fut terrifié par l'instinct meurtrier que j'entr'aperçus dans le regard du futur Saninn. Il me frappa violement à des points vitaux de mon corps, et je retombais après son deuxième coup. J'étais au sol mais mon adversaire insista...

Il me frappa au thorax, je ne pouvais plus bouger.

Il me frappa au bras droit je ne pouvais plus l'agripper.

Il tapa dans ma rotule et je ressentis un craquement. Sec. C'est à ce moment précis que je mis à hurler de douleur. Orochimaru leva son bras, prêt à me frapper en plein visage.

J'étais sur le point de perdre connaissance quand Sarutobi intervint et arrêta le geste de son disciple. La colère d'Orochimaru sembla dissipée et l'expression de son visage redevint plus calme. Essuyant le sang sur ses mains il se tourna vers l'Hokage et dit d'un ton très docile :

« Désolé Sarutobi-senseï »

Sarutobi dit alors :

« Ne boude pas gaki. Je vais demander à des experts de soigner ta jambe. »

Mais n'écoutant pas son conseil, l'esprit fatigué par la douleur des coups reçus, je me relevais péniblement et je répétais, les larmes aux yeux :

« Je veux devenir un Ninja... Un Ninja.... Un Ninja... Je peux me battre... »

Trou noir.

Je me réveillais dans l'hôpital de Konoha. Une infirmière m'apprit que j'étais resté inconscient depuis ce matin. Il était tard, probablement l'heure du diner. Effrayé par l'idée que mes parents me réprimande pour ne pas être rentré plus tôt, je sautais de mon lit d'hôpital. Etrangement, ma jambe ne me faisait plus du tout mal. J'allais quitter la pièce quand une infirmière me hurla de rester allongé. Désobéissant comme toujours, je le lui dis que j'étais pressé et quittais la pièce en courant comme un damné dans les couloirs.

Pour aller plus vite j'ai même été tenté de piquer une chaise roulante pour handicapé...

Sottise de la jeunesse.

En rentrant chez moi cette nuit là mes parents ne crurent pas mes explication et mon père m'envoya au lit sans diner avec une sévère paire de baffe. Dépité je montais dans ma chambre et passa la nuit à pleurer dans ma chambre. Je ne pleurais pas à cause de la correction, il y avait un moment que ce genre de chose ne me faisais plus trop d'effet, mais parce que maintenant je ne risquais pas d'entrer dans l'Académie. Je ne pourrais aller à l'école et me faire des compagnons. J'eus une pensée rapide pour Sarutobi et ces deux disciples.

Les yeux du gamin pâle apparaissaient dés que je fermais les miens.

Je fis alors un rêve emplis de cauchemar...

Le lendemain matin fut tres surprenant. A l'aube un homme se présenta à mes parents : Sarutobi Hokage en personne ! Accompagné d'une Kunoichi à la mine sévère il convainquit mes parents de me laisser entre à l'Académie. Il leur exposa les avantages de la situation de Ninja, la fierté à en retirer. Il prétendit que la Guerre s'était arrêté, et que je serais sans assigné à des missions de terrain uniquement si j'en révélais les capacités.

Quand mon pere, sceptique, demande pourquoi j'intéressais l'Hokage en personne Sarutobi répondit une phrase qui reste gravé dans ma mémoire pour toujours :

« Parce que Konoha à besoin d'homme comme lui pour se défendre. »

Il ajouta que j'étais un gamin dont le courage et la détermination lui avait tout particulièrement plus et que gâcher un tel don serait dommage. Heureux, je sautais de joie à travers toute la pièce et je me préparait déjà mentalement à ce qu'était l'Académie : des enfants de mon âges prêt à sympathiser, des aventures passionnantes à vivre et des pouvoirs prodigieux à acquérir...

Je partis avec Sarutobi et la Kunoichi en direction de l'Académie, le formulaire d'inscription signé après mes parents en main...

Malheureusement je déchantais assez vite. Même si mes parents acceptèrent alors de m'inscrire, la secrétaire de la veille expliqua à Sarutobi que le nombre de professeurs étaient très réduit et qu'il n'y avait plus de place pour moi. Les classes étaient déjà surchargés et comme je devais vivre en pension à l'Académie, elle ajouta que « le Village n'avait pas les moyens de se permettre de gaspiller de l'argent dans l'entrainement des gamins des rues de tout le pays. »

Sarutobi réfléchit alors un instant et dit alors avec un sourire :

« Et bien il n'à que devenir mon disciple personnel comme Tsunade et Orochimaru. Apres tout la tradition veut que les équipes de Ninjas soit toujours par trois non ? »

La secretaire fit alors une moue affreuse et répondit :

« Mais Hokage-sama ! Je vous rappelle que le patriarche de la famille Hyuga à demandé à ce que son fils ainé soit entrainé par vous... Un disciple pareil conviendrait surement mieux Hokage-sama... La famille Hyuga à beaucoup d'influence sur le village et cela serait mal venu de les offusquer... »

Sarutobi la coupa sechement, prenant un air très autoritaire en disant :

« Je crois savoir que, en temps que Hokage, je disposais du droit d'entrainer qui bon me semble. Vous connaissez bien ma politique d'ouverture qui veut que « tous le monde puisse devenir Ninja ». Le meilleur moyen de le montrer est de faire de mes trois disciples, tous issus de milieux tres différents, de grands Ninjas de Konoha. Je crois savoir que la famille Hyuga dispose déjà en son sein de professeurs aptes à enseigner à leurs enfants, et je n'aime pas accorder des privilèges à un clan déjà pourvus de tant de faveur ! »

Ce discours me vint droit au cœur. A partir de ce jour là je jurais de devenir un véritable Ninja.

Grâce à ma rencontre avec un homme extraordinaire.



Dernière édition par le Mar 9 Oct - 0:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Lun 8 Oct - 4:25

Chapitre trois : les Trois inséparables





Mes débuts au sein de la Team One furent trés difficile. Sarutobi était un bon professeur, sévère mais juste, mais je devais apprendre en un mois ce que les élèves de l'Académie apprenaient en un an. J'étais rarement au contact de Tsunade et Orochimaru au début. Ses deux là s'entrainaient à l'écart, au "jeu de l'arbre" semble t'il. Je ne compris que plus tard que ce n'était en rien un jeu...

Il commença à m'expliquer les bases. Le Chakra, le fluide vital qui coule dans le cœur de chaque être. Que seuls les moines et les prêtres shintos savaient utiliser ce fluide dans les temps anciens Bla blabla... Puis l'Ermite aux 6 Chemins parvint à codifier les premiers Justus Bla bla bla... La division des Eléments correspond aux affinités de Bla bla bla...

"JIRAIYA ! Réveille toi !" hurla Sarutobi.

"Oui oui je... Euh je suis..."

Sarutobi dit alors :

"Quel est le nom du Dojutsu originel Jiraiya ?"

Jiraiya s'était endormis quelques minutes plus tôt et n'avez pas suivis... Prit de honte il lâcha :

"Le... Le sharyugan nan ?"

Sarutobi se frappa la tête avec sa main d'un air désespérée. Il répondit :

"Baka ! C'est le RINNEGAN ! Sois plus attentif Jiraiya ! Les informations que je te donne sont nécessaires et pourrait te servir dans bien des cas dans l'avenir..."

"Oh ça va c'est pas demain je vais affronter un possesseur du Rinnegan non plus XD Plutôt que de me bourrer la tête avec des leçons apprenez moi l'art du combat !"

Je m'étais dressé avec insolence face à Sarutobi. Une tension s'installa pendant une minute, qui fut rompu par Tsunade, qui arrivait l'air essoufflé :

"J'ai réussi ! Je suis parvenu à atteindre en premiere les 20 mètres de hauteur Sarutobi-senseï"

Elle designa un arbre qui portait de nombreuses marques de kunaï. Sarutobi la félicita et lui demanda ce que faisait Orochimaru. Elle répondit sèchement :

"Tss la dernière fois que je l'ai vu il en était toujours à essayer de passer les 6 mètres... Il est partit s'entrainer plus loin. Marre de me voir monter toujours plus haut sans doute. Il manque un peu de pratique à mon avis, le cerveau ça fait pas tout."

J'en profitais pour lâcher :

"Pourquoi je peux pas m'entrainer à grimper aux arbres moi ?"

Sarutobi répondit sèchement :

"Parce que malgré ton caractère de singes, un Ninja ne peut adhérer aux surfaces s'il ne sait même pas malaxer son chakra. Et avant que tu apprenne à le malaxer tu dois connaître la théorie pour..."

Sarutobi s'arrêta net. Jiraiya fit le Sceau de la concentration avec ses mains, laissant émaner une légère aura bleuté. L'aura était presque invisible à l'oeil nu, mais elle était présente. Puis Jiraiya relâcha sa concentration et soupira :

"C'est... C'est ça le chakra ?"

Sarutobi l'interrogea :

"Jiraiya... Ou as tu appris ce signe et comment as tu pu faire ça ?"

"Il m'a suffit de faire comme lui ! Ca fait un moment qu'il reste comme ça sans bouger... Tordre ses mains en I ce n’est pas si dur..."

Je pointai alors Orochimaru du doigt. Il était devant le mur de Konoha et se concentra pour fixer son chakra. Une aura bleuté plus forte l'entourait. Il relâcha sa concentration et grimpa au mur, jusqu'à une vingtaine de mètres. Tsunade prit l'air offusqué et se dirigea vers lui.


Pendant ce temps Sarutobi mit sa main sur Jiraiya et dit :

"Je dois vérifier quelque chose..."

Il retira sa main de ma tête, me laissant perplexe. Puis il dit :

"C'est impressionnant. Le Chakra coule à différentes vitesses dans le corps de chaque être humain. Les Ninjas apprennent à augmenter cette vitesse pour pouvoir utiliser plus de chakra dans leurs Jutsus. Mais la vitesse à laquelle cette énergie boue dans ton corps est surprenante... Je commence à comprendre pourquoi tu es si vif !"

Encore plus perplexe je murmurais :

"Euh... Ca veut dire quoi ? Je suis pas normal ?"

Sarutobi sourit et dit :

"Si tu es normal, c'est juste que la réserve de chakra que ton corps contient est plus élevé que la moyenne. La seule personne que je connaisse qui possède un tel don est feu Shodaime Hokage. On dit qu'avant même d'être Ninja il savait faire pousser des plantes qu'il offrait à ses compagnons. En clair tu dispose d'une réserve d'énergie plus grande que quelqu'un de ton âge normalement constitué."

Je souris et hurlais :

"Hey Ca veut dire que je peux devenir aussi fort qu'un Hokage ?"

Sarutobi ajouta :

"Pas vraiment... Une forte réserve de Chakra naturel te donne un avantage, certes, mais encore faut il apprendre à effectuer tes jutsus correctement. Pour cela tu dois mémoriser par cœur les Signes Sacrés et leurs combinaisons. Ensuite tu dois savoir malaxer ton chakra correctement pour équilibrer les flux ce qui est plus difficile..."

Il pointa Tsunade et Orochimaru du doigt :

"J'ai rapidement constaté que, au contraire de toi, Orochimaru avait une réserve de Chakra naturel bien faible. Mais il à réussi malgré son jeune âge à parfaitement mémoriser les Signes et les combinaisons. De même il est plutôt doué pour malaxer son chakra sans perdre d'énergie. Tsunade, quand à elle, à une maîtrise parfaite de ses deux concepts, et même si sa réserve de Chakra est inferieure à la tienne, cet avantage lui assurerait une victoire face à toi."

" Peuh battre par une fille" lachai je.

Sarutobi reprit :

"Je m'y suis peut être mal pris avec toi... On va d'abord commençait par t'apprendre les Sceaux et la technique du Henge. Parfait Jutsu pour apprendre à malaxer correctement son Chakra."

A ce moment là un Ninja de la faction ANBU apparut et dit :

"Hokage-sama, la section 2 à fini d'interroger les déserteurs. Mais ils ne désirent révéler leurs informations qu'à vous en personne. L'un d'eux à tres mal supporté les séances "d'interrogatoires", aussi je me permet de vous presser..."

Sarutobi approuva et dit à Tsunade qui revenait accompagné d'Orochimaru :

"Tsunade, apprends à Jiraiya le malaxage du Chakra. Je veux qu'il puisse exécuter un Henge avant demain soir."

Tsunade ouvrit des grands yeux et dit :

"Hey je suis pas professeur moi ! Il faut une semaine au meilleur pour saisir le concept même de Henge. Comment vous voulez que j'apprenne ça à un gamin en moins de deux jours ?"

Sarutobi prit un air confiant et dit :

"Parce que je suis sur que tu feras un excellent professeur, Tsunade-hime..."

Tsunade rougit à ce compliment inattendu de la part d'un homme qu'elle respecter et approuva de la tête. Je n'étais pas trés ravi de la situation mais bon. Je ne savais pas trop pourquoi mais j'étais assez mal à l'aise en présence de Tsunade. J'en profitais pour détourner le sujet et parler à Orochimaru :

"Au fait toi pourquoi t'es allé si loin pour t'entrainer ?"

Orochimaru baissa les yeux et rougit. Tsunade prit un visage de peste et dit :

" Bonne question ! Tu ne supportais pas de t'entrainer en compétition avec moi c'est ça ? Bah n'aie pas honte ! Il faut savoir accepter de voir meilleur que soi même s'entrainer."

Orochimaru bafouilla :

"Nan c'est pas ça c'est... Nous devons marquer notre monté avec un kunaï, laissant des cicatrices aux arbres."

"Et alors," dis je.

"Je n'aime pas faire mal aux arbres..."

Puis il partir pour loin pour se reposer sur l'herbe. Tsunade et moi restâme un moment interdit par cette étrange réponse et je dis :

"Ouais bein doué ou pas je compterais pas trop sur lui pour m'aider lors des missions à venir. Assassiner un type ça risque pas d'être sa spécialité à l'amoureux des arbres..."

Tsunade prit un air plus sérieux et dit :

"Bon toi on à pas de temps à perdre ! Tu vas exécuter le Sceau de la concentration et refaire ton truc de tout à l'heure."

Mon estomac se mit alors à grogner et je répondit :

"Ca peut pas attendre la pause repas ? Apres la sieste j'ai toujours un cru ^^"

"La sieste ? Mais tu étais en cours avec Sarutobi-sens..."
Elle s'arrêta devant mon air gêné et prit alors un autre visage. Le vrai visage de Tsunade, que peu connaisse, hormis les ennemis défunts qu'elle affrontera dans l'avenir...

"TU VAS TE SORTIR LES DOIGTS DU CUL ET FAIRE CE QUE JE TE DIS OUIIIIIIIIIIIII !"


Une peur transie me prit et pour me donner du courage je lachais :

"Hey une fille ça doit pas dire ce genre de choses ! T'es plutôt grossière comme nana toi ! C'est l'effet planche à pain qui veux ça"


PAF


Un direct m'étala au sol et Tsunade me prit par le cou et me secoua comme un prunier me menaçant des pires tortures si je rééditais mes propos. J'acquiesçais quand une voix s'éleva :

"Tsunade-hime..."

C'était Orochimaru, qui partageait son repas avec une petite colombe niché pres de lui.

"Ne crie pas trop tu gaspille ton énergie et tu fais peur aux animaux pour rien..."

Le nez en sang et allongé au sol avec Tsunade sur moi j'eus le temps dire devant une telle scene :

"Tarlouze... Je me suis fait laminer par une tarlouze..."


Dernière édition par le Mar 9 Oct - 1:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Lun 8 Oct - 5:25

Mes débuts au sein de la Team One furent trés difficile. Sarutobi était un bon J'ai passé le reste de la journée à m'entrainer au Henge. Tsunade me donnait d'excellents conseils tout en jouant avec l'étrange pendentif qu'elle avait au cou mais j'avais du mal à saisir le concept de "concentration". Je devais faire le vide en moi hors j'avais de nombreuses et constantes images qui bouillait dans mon esprit. Des images de ma famille, puis de Tsunade...

Surtout de Tsunade.

Je pris conscience que j'arrivais à sentir l'énergie dont me parlait Sarutobi-senseï, mais que je n'arrivais pas à l'endiguer correctement. Tsunade exécuta le Henge devant moi plusieurs fois mais le concept m'échappais.

Il commençait à faire nuit et cela faisait plus de huit heures que je m'acharnais sur ce foutu Jutsu. Excédé Tsunade lâcha :

"Et bein si t'es aussi rapide dans tout ce que tu fais..."


"Mais c'est toi qui me déconcentre d'abord !"

Je regrettais ces paroles une fois que je les eusse prononcés, et je me mit à rougir de plus belle. Tsunade rougit aussi un instant et elle dit alors :

"Très bien peut être qu'avec lui tu seras moins déconcentré ! Oro viens m'aider".

Orochimaru n'avais pas bougé de la journée, occupé qu'il était à lire et relire inlassablement la "Fable du Château Empereur". C'était un livre écrit par un vieux shinobi d'Iwa sous dorme de contes, et la légende voulait que des Jutsus interdits étaient dissimulés au sein de ses pages. Jutsus que seuls les lecteurs avertis pouvaient déchiffrer évidemment...

Orochimaru s'approcha et Tsunade lui dit :

"Pitié Oro tu connaitrais pas un moyen de lui faire faire se concentrer nan ?"

Orochimaru me fixa alors dans les yeux et dit :

"Si, en effet."

...

Tsunade ajouta d'un ton énervé :

"Bein alors crache ta pastille XD Il fait déjà nuit nous laisse pas en plan comme ça ! Si Jiraiya n'arrive pas a faire le Henge avant demain Sarutobi risque d'être très déçu et il est HORS QUESTION que ça arrive !"

Orochimaru dit alors :

"Essaie de penser d'abord à quelque chose qui te relaxe, qui te rassure. Cette image t’aidera à faire fuir les autres. Puis tu élimineras cette image et tu feras le vide en toi. A ce moment là tu sentiras parfaitement le Chakra de ton corps et tu pourras le repartir pour appliquer le Henge."

"Une image..." murmurais je.

J'avais beau réfléchir, la seule image qui me venais en tête c'était celle d'un bon ramen cuit à point avec des lentilles et du riz sauce au porc...

"Euh... Et toi tu penses à quoi Tsu ?"

Tsunade prit alors son pendentif dans sa main droite et dit :

"A ça. Au début pour me concentrer j'avais cette image là en tête. C'est un cadeau précieux de ma famille. Il me vient directement de mon grand-père : Shodaime Hokage."

"Waouh il est magnifique... tu le prêtes ?"

Elle fit la moue et rétorqua :

"Baka j'ai dis que c'était un cadeau de famille XD Je prête pas ça à n'importe qui !"

Détournant la conversation je m’adressai à Oro :

"Et toi c'est quoi ? Une fleur ? Un oiseau ?"

Orochimaru répondit alors sèchement :

"Du sang."

Tsunade et moi échangeâmes un regard inquiet quand Orochimaru ajouta :

"Du sang balayé par l'image d'un Grand Serpent Blanc..."

A cette phrase Oro sembla très triste, comme s'il se souvenait de choses qu'il voulait enterré dans sa mémoire...

Je compris alors que mon enfance que je considérais comme malheureuse devait être un Paradis pour des types comme Oro. Tsunade m'avouera plus tard qu’Orochimaru est le fils de deux Ninjas de Konoha qui ont donnés leur vie pour protéger Sarutobi Hokage. Pour honorer leur mémoire il décida de lui enseigner les rudiments du Ninjutsu en personne. Heureusement Orochimaru revela tres vite d'impressionnantes aptitudes à l'art Ninja.

Peu après il prit aussi sous son aile la jeune Tsunade, par respect pour ses anciens senseï. En tant que descendante de Shodaime Hokage, il pensait qu'elle se montrerait digne de ses ancêtres. Et il ne fut pas déçu, Tsunade avait des aptitudes au Ninjutsu très impressionnantes.

Sur le coup je sentis bien que je faisais un peu "tâche" dans le décor... J'étais dans la même équipe qu'un génie précoce et que la descendante du fondateur de Konoha. La plupart des autres Team se moquaient d'ailleurs ouvertement de moi, pensant que j'étais à coup sur le plus "faible" de l'équipe.

J'eus aussi de nombreuses altercations avec le Clan Hyuga suite à mon apprentissage forcé au prés de Sarutobi mais cela sera conté dans un autre chapitre.

Revenant à l'entrainement, j'expliquais à Tsunade que je préférais manger un peu avant de continuer. Son estomac grouillant aussi elle eut un sourire complice et accepta. Ce fut notre premier dîner à trois et le première sourire que Tsunade me lança... Tsunade et moi animions la conversation et je parvins même à faire cracher un ou deux rires à Orochimaru avec mon imitation de Sarutobi.

Nostalgique souvenir.

Nous nous endormîmes sous les étoiles et le réveil par le soleil fut plutôt brutale. Tsunade se réveilla la première et s'empressa de me remettre au boulot. Je devais trouver une image reposante...

Mon père ivre à la main lourde... nan. Ma mère toujours fatigué par son travail... nan. Ma sœur distante qui passait son temps à chercher un époux... nan. Les gamins du quartier qui me traitait de Crapaud puant...non plus...

Une image... Une image calme...

C'est alors que j'eus la révélation ! Cette image de nous trois la veille était peut être le meilleur souvenir de mon enfance, devant un EXCELLENT Ramen. Me concentrant sur cette image mentale je dis :

"Henge no Jutsu !"

Pouf !

La fumée s'échappa ! j'avais réussi à exécuter une technique ! Tsunade et Oro me regardèrent alors avec incrédulité :

"Euh... commença Tsunade. On aurait peut être du préciser la forme que tu allais prendre..."

J'avais des oignons à la place des yeux et mon corps était un bol... de ramen ! Annulant la technique je lâchai :

"Purée c'est un destin..."

Orochimaru sourit et dit :

"Non... Je trouve que ça te correspond bien une nouille..."

Je tiens à préciser que, de mémoire, c'est la seule et unique fois ou Orochimaru, connut aujourd'hui comme un Saninn de Konoha, Inekage du Village du Son et déserteur de Rang S, fit une... plaisanterie.

Un grand moment.

Le soir venu je passa mon test avec succès. Nous étions désormais soudés comme une vraie Team. Enfin ce n'était qu'un début mais ça marchait plutôt pas mal.

Les semaines suivantes furent des tests d'exercices physiques, de maniement d'armes, de lancers de kunaï et de shurikens... Je devais faire deux fois plus d'effort que les autres pour garder le niveau mais j'appris que J'AIMAIS CA !

Mon gout pour l'effort est né de cette époque et ne m'a plus jamais quitté.

Deux mois plus tard, Sarutobi nous fit passer le fameux test des "clochettes". Il disait que pour valider notre titre de Saninn c'était la seule option. Nous pouvions l'attaquer à notre gré pour lui dérober l'une des deux clochettes qu'il portait à la ceinture. Celui qui n'y parviendrait pas ne mangerait pas...

Orochimaru fut le premier à y parvenir grâce à son étrange faculté à allonger ses membres. Tsunade révéla à ce moment là une très grande disposition pour le Taijutsu et, mélangé à certains pièges rudimentaires, elle attrapa elle aussi sa clochette.

Malgré de nombreux efforts je n'y parvins jamais... j'ai fini attaché à une corde car j'ai voulu tricher et sauter sur le repas avant la fin du test ^^

Finalement Sarutobi considéra que j'avais réussi le test car, dans un certain sens, je savais écouter mon instinct mieux que les deux autres.

Moué... Mon instinct me dictait de manger à ce moment là...

La Team One était enfin née et prête à partir au combat !



Dernière édition par le Mar 9 Oct - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Lun 8 Oct - 7:40

Chapitre 4 : La formation des Trois


Les deux premières années furent... extrêmement ennuyeuses. La Grande Guerre connaissait une de ces plus longues trêves, et ordre avait été donné d'économiser les ressources du Village Caché de Konoha : c'est à dire les Ninjas. Seuls les Jounins Anbus étaient en mission élevés. Les autres Jounin et Chuunin passaient leurs temps à former d'autres Ninjas. Tandis que le "sale boulot" devint l'apanage des Genins. Le temps étant à la reconstruction et nombre de mission s'apparentait à se rendre dans tel village paumé pour aider les habitants du coin.

Bien sur nous étions fier de ce que nous faisions mais... Pour le coté aventure je pouvais repasser. C'est ce que je me disais alors...
Nous étions systématiquement affecté à des missions de rang D et C, et passions notre temps à reconstruire les habitations détruites, aider les villageois aux champs, repeindre les bâtiments, tenir la garde des positions reculés... J'étais évidemment le premier à râler mais je sentais bien que Tsunade et Orochimaru partageait aussi grandement mon ressenti. Heureusement nous profitions de notre temps libre pour nous entrainer à l'Art du Ninjutsu et je me perfectionnais enfin dans la maitrise des Sceaux, ainsi qu'au lancer de kunaï et shuriken.

De plus Sarutobi, qui ne pouvait se permettre de quitter le Village de Konoha de par sa fonction, nous avait assigné un Jounin étrange du nom de Krisna Gecko. Ce type était réputé pour être un excellent professeur mais il semblait toujours très malade. Encore plus pâle qu'Orochimaru. Dérouté de ne pas continuer notre enseignement avec Sarutobi-senseï, j'étais décidé à en faire baver sévère à ce pauvre Gecko. Ainsi il arrivait souvent que je m'essaie au vol de médicament, à l'élaboration de certains pièges...

Finalement Krisna en eut assez et demanda d'être muté à la frontière sud du Pays du Feu, du coté de Suna qui est alors ouvertement hostile à Konoha. Il suppliait l'Hokage de le poster "dans une zone moins dangereuse"... avec le recul je constate en effet que notre Team One avait une sacrée réputation de peste (à laquelle je mettais un point d'honneur à contribuer grandement, malgré les remarques de Tsunade sur le fait que plus aucun bon Jounin ne voudrait nous diriger). Je répondais constamment que seul Sarutobi était apte à nous entrainer efficacement. On était la Team One après tout...

Alarmé Sarutobi nous fit remonter à Konoha au bout de la première année, juste après la "demande de mutation" de Gecko. C'est ainsi que nous nous retrouvâmes devant le Sandaime Hokage de Konoha après une semaine d'un voyage encore plus ennuyeux que nos précédentes missions... Sarutobi nous demanda alors de montrer un plus grand respect envers nos professeurs, ce à quoi je répondis :

"Mais Sarutobi-senseï ! Vous êtes le seul à pouvoir nous entrainer correctement ! Ce "Geek-co" (surnom que j'attribuais au professeur à cause de son teint maladif) était vraiment nul comme Jounin XD"

Tsunade ne voulait pas vraiment se mêler de la conversation mais se permit d'ajouter :

"Il est vrai que nous aimerions un professeur plus... Hum plus présentable. Quelqu'un de doué et de réputé pour progresser efficacement."

Sarutobi se tourna alors vers Orochimaru et lui demanda :

"C'est aussi ton avis Orochi-kun ?"

Orochimaru baissa alors les yeux et dit :

"Hum... Il faut dire que les missions confiées ne nous permettent pas vraiment de nous préparer à un affrontement face à des Shinobis... Même si nous sommes en période de trêve, des affrontements inattendus sont à prévoir."

YES ! Je savais que si Oro se rangeait à notre avis Sarutobi allait tomber comme un Domino !

Sarutobi dit alors :

"J'apprécie votre estime pour moi mais vous devez apprendre à respecter plus sérieusement les autres Ninjas du Village. Notamment vos supérieurs, qui ont plus que mérités leurs titres. Cependant il est vrai que la charge de Hokage est particulièrement prenante et qu'il pourrait être bon que je vous enseigne encore quelques temps."

YOUPIII ! Je sautais de joie ! Tsunade eut un large sourire et Oro un plus discret, mais tout aussi sincère. Puis Sarutobi s'arrangea pour nous consacrer toute une semaine, laissant au chef des ANBU de l'époque, Hayate Uchiwa, le soin de régler les problèmes administratif.

La première chose que fit Sarutobi fut de nous faire passer le "test de affinités". Grâce à une feuille de chakra, nous pouvions savoir lequel des 5 éléments étaient pour nous le plus malléable.

Je pris ma feuille en premier et constatais qu'elle se carbonisa en quelques secondes. Sarutobi eut un large sourire et me dis :

"Element Katon... C'est de très bonne augure Jiraiya-kun, et ça ne m'étonne guerre La maitrise du Katon te donnera accès à des techniques senssiblement plus coûteuse en Chakra que les autres, mais au potentiel dévastateur. Le Ninjutsu Katon est très réputé à konoha, particulierement depuis que les Uchiwa nous ont rejoint. Les Uchiwa sont actuellement les plus grands spécialistes de ce Ninjutsu. Tu es un digne successeur de la Volonté du Feu de Konoha"

Tres fier je regardais Orochimaru et Tsunade en leur disant :

"Héhé vous avez vu ? La classe hein ! On m'appellera Jiraiya "Le Flambeur Invincible""

Je me voyais déjà acquérir des Jutsus me permettant de traverser les flammes sans rien à craindre, de diriger des vagues de feu titanesque sur mes amis...

Tsunade répondit alors du tac au tac :

"Ouais ou plutôt Jiraiya le Pyromane mégalo ^^"


Notre échange d'insultes suivants fut interrompu par le resultat du test d'Orochimaru. La feuille se désintégra littéralement. Sarutobi eut alors un regard très émue et dit :

"Elément Doton... Ce fut, pour moi aussi, le premier élément de Ninjutsu que je parvins à maitriser. Ces techniques te permettront de bloquer tes adversaires, de surprendre tes ennemis ou de fuir plus aisément lors des batailles. Le Doton est l'un dés éléments de Ninjutsu les plus variés, suivi de peu par le Suiton. Une maitrise parfaite sera plus longue à atteindre mais je suis fier de voir un de mes disciple arboré cette affinité."

Orochimaru rougit légèrement. Il y avait toujours eu un lien particulier entre Oro et Sarutobi-senseï. Bien sur il nous considérait tous un peu comme ses enfants, mais le cas d'Orochimaru était particulier car Sarutobi avait vraiment du l'élever dans le sens traditionnel du terme après la mort de ses parents. Aujourd'hui, force est de constater que cet amour filiale mena le Sandaime à sa perte. En écrivant ces lignes, je suis contraint de repenser à la mort de Sarutobi-senseï et, surtout,, à celui qui l'assassina si froidement. Il semblerait que les Kami (Dieux, Esprits, Destin...) est une étrange façon de se jouer de la Destinée des hommes...

"Euh... Il y à un problème avec ma feuille Sarutobi-senseï !" cria Tsunade.

La feuille de Chakra de Tsunade commençait à se mouvoir dans sa main, et soudain une tige apparut, faisant pousser d'autres petites feuilles. Tsunade la lacha, et se mit à transpirer. Elle semblait exténuée, comme après un entrainement. Sarutobi la prit dans ses bras et la rassura :

"Ce n'est rien Tsunade-hime... Il semblerait que tu dispose d'une chance extraordinaire ! En plus de ce pendentif, Shodaime semble t'avoir légué le plus précieux des présents. Ton corps est capable d'effectuer du Mokuton, un exploit rare que seul Shodaime fut capable de réaliser."

Tsunade eut alors un regard taquin envers moi, comme pour me narguer, mais Sarutobi enchaina :

"Néanmoins... L'art du Mokuton est un élément composite, mélange de Doton et de Suiton. Il te faudra d'abord maitriser parfaitement ces deux concepts avant d'utiliser le précieux gêne de ton grand-père."

Sarutobi nous apprit ensuite des Jutsus élémentaires de base pour nous former.

Katon Goukakyou no jutsu

Doton Iwa no Mi

Suiton Sunohaki

Nous passâmes la semaine à nous perfectionner à ces Jutsus. Nous étions tres fier de constater que Sarutobi-senseï était vraiment un grand expert en Ninjutsu, tant était grande sa connaissance des différentes techniques élémentaires. la rumeur prétend qu'il aurait développé une affinité avec les 5 élément, chose extrêmement rare même aujourd'hui, mais nous ne le vîmes jamais utilisé du Fuuton. Quand bien même, cela n'enlevais rien à l'excellence des capacités de Sarutobi-senseï.

Puis vint le dernier jour. La veille Sarutobi nous avait demandé de nous reposer avant de repartir en mission à l'autre bout du pays. Apparemment il prévoyait quelque chose de spéciale pour nous. Il nous donna rendez vous sous les Falaises de Konoha, les travaux de construction de la tête de Sarutobi étant enfin fini. Nous pûmes admirer le chef d'œuvre. Puis Sarutobi s'adressa à nous en ces termes :

"Mes chers disciples, je suis ravi des progrès que vous avez accomplis cette semaine. Ces deux dernières années vous avez admirablement bien fait progresser votre forme physique ainsi que votre capacité à maitriser votre Chakra. Malheureusement je vais devoir partir au Pays du Vent pour m'entretenir avec Sandaime Kazekage. Je souhaite à tout prix éviter une guerre entre nos deux Pays. C'est une mission risqué et c'est pourquoi il est temps pour moi de vous apprendre un Jutsu particulier et unique en son genre."



Dernière édition par le Ven 12 Oct - 1:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Lun 8 Oct - 22:49

Sarutobi se mordit alors le pouce, il exécuta des sceaux complexes et dit :

"KUCHIYOSE NO JUTSU"

C'est alors qu'apparut une forme vaguement humanoïde, entouré de fumée. Quand celle ci se dissipa, un Singe de haute stature habillé en Ninja apparut devant nous.



Sarutobi dit alors avec respect :


Enko Ô Enma
(Le Sage des Singes)


Nous lâchâmes tous les trois un petit cri d'étonnement. La créature nous regarda tour à tour puis se tourna vers Sarutobi en disant :

"Tu es vraiment sur qu'ils sont prêts ? Ce ne sont que encore que des enfants..."
Sarutobi dit oui en secouant sa tête. Tsunade, qui avait alors une longueur d'avance sur nous, s'exprima alors :

"Mais oui ! Les Kuchiyose no Jutsu ! Ce sont des techniques extratemporelles d'invocation ! En se liant à un type d'animal nous pouvons les invoquer pour nous aider lors des missions. Le pacte remonte à l'époque de l'Ermite aux 6 sentiers, qui découvrit le moyen de soumettre les créatures du Mekaï."

Le regard de Enma se posa alors sur Tsunade et d'une voix légèrement menaçante il dit :

" Soumettre ?"

Sarutobi rattrapa le coup en s'interposant :

"Et bien ce Jutsu nous permet plutôt de nous allier à nos voisins de l'OutreMonde. Le Mekaï est séparé en territoires où se regroupent différents êtres fantastiques. Un des Royaume du Mekaï est le domaine de ces animaux, un Royaume de beauté et de fureur sauvage... Il faut connaître un Senseï possédant déjà un Lien de Sang avec les Kuchiyose voulus, mais Enma possède la capacité de convoquer des animaux compatibles avec votre "moi" intérieur."

Enko l'interrompit alors :

"Je suis Enko ô Enma, le Sage des Singes, Seigneur des Gorilles et Roi des Chimpanzés, chef de la tribu de Kong. Je suis extrêmement respecté dans le Mekaï. Seuls des mortels exceptionnels peuvent réussir à se lier à un membre de ma dimension. Sarutobi m'a invoqué pour que je puisse vous mettre en relation avec l'animal qui vous correspond le plus."

"Pour de vrai ! Je veux un truc... Un fauve ouais !" m’exclamais je.

Je me voyais déjà avec un animal bien balèze style Tigre à dent de sabre ou Panthère noir ! Mais Sarutobi modéra alors mon enthousiasme avec ces mots :

"Enko dispose de la capacité à découvrir votre "animal totem" et à l'invoquer pour que vous signez le pacte de Sang. Veuillez vous approchez de lui. L'animal vous choisira autant que vous le choisirez. Il correspondra le plus à votre attitude."

Enko ajouta:

"Approchez gaki. Je vais exécuter mon Fuiin"

Nous nous approchâmes et Enko nous fixa droit dans les yeux en repetant les mots " Fuiin Enma Haki" (Le Sceau du Respect d'Enma)

Puis il ferma les yeux et dit :

"Le gamin aux cheveux blancs... Approche."

Je me mis en face de lui. Il m'arracha alors un poil de cheveux puis dit :

"KUCHIYOSE NO JUTSU !"

"Ouais viens là mon Shooting Star" hurlais-je sous le coup de l'excitation.

La fumée se dissipa et je vis...



CROAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Un Crapaud...



"MAIS C'EST QUOI CE TRUC !"

Tsunade éclata alors de rire et me dis :

"C'est finalement vrai ce qu'à dit Sarutobi-senseï. Cet animal te correspond en tout point "Jira-Gama"


"Senseï expliqua moi ! Il est ou mon tigre à dent de sabre rouge sang ! Je veux mon Shooting Stard affraid "


Sarutobi répondit :

"Je te l'ais dis l'animal nous choisit autant que nous. Le crapaud est un excellent animal. Il représente la fierté et le courage. Il est aussi un symbole de... hum "virilité"."
Enko ajouta :

"La famille Gama est très respecté dans le Mekaï... Un probleme Gaki ?"

L'air menaçant d'Enko calma (provisoirement) mes reproches. Ce fut au tour de Tsunade qui ricana :

"Haha je suis sur de tomber sur un animale qui révélera à la fois mon intelligence, ma détermination, ma beauté et d'une fiabilité à toute épreu..."

KUCHIYOSE NO JUTSU



Une Limace...


La creature s'approcha alors de Tsunade comme pour l'étreindre. Celle ci, resté tétanisé durant quelques secondes hurla :

"HAAAAA ! Me touche pas !"

Elle s'écarta de dégoût à la vue de la créature dégoulinante. Pour être honnête je n'étais pas non plus particulièrement ragouté par l'aspect de la créature... Ce qui ne m'empêcha pas de lâcher une petite remarque bien plaçé :

"Ouch ! Un vrai portrait caché nan ? Ou est ce le reflet de ta beauté interieure Princesse ?"

Le Crapaud en profita alors pour attraper une mouche sous mes yeux en un claquement sec, ce qui me fit trébucher au sol. Par tous les Kami on aurait dit une vraie foire aux monstres ! Tsunade mumura :

"C'est pas pour faire dans le superficiel mais une limace quand même..".

Sarutobi rassura Tsunade :

" Tu sais la Limace est un symbole d'immortalité dans la tradition, et donc il est dit que s'en nourrir procure une longue vie. On dit aussi que se sont des créatures très intelligentes et possédant une culture générale hors du commun."
Enko ajouta :

" Et de Beauté. Katsuyu, la Reine des Limaces, est constamment entouré d'adorateurs dans notre Dimension."

Tsunade et moi prîmes sur nous et nous tentèrent de ne pas vomir suite à une telle déclaration... Puis ce fut au tour d'Orochimaru. Enko s'arrêta alors devant lui et dit :

"Toi... Tu as un regard bien étrange. Quand j'ai sondé le fond de ton âme avec mon fuinn je n'ai capté l'image que d'un être. Tu sais déjà qui va répondre à ton appel ?"

Orochimaru répondit :

"Oui. Mes parents."

Cette réponse étrange sembla inquiéter légèrement Sarutobi. Enko refit les signes d'Invocation :

KUCHIYOSE NO JUTSU



Un serpent.


Un grand serpent de taille humaine apparut devant Orochi. Il commença à onduler autour d’Orochimaru, mais sans jamais se montrer dangereux. Enko dit alors :

" La famille Manda... Elle n'a pas très bonne réputation dans notre Clan, mais les Manda font partie des plus dangereux de nos congénères. Leurs capacité de furtivité et de dissimulation mélangée à leurs sournoiseries en font de bons prédateurs. Néanmoins difficile à contrôler jeune gaki... Les Serpent sont un peuple connut pour ne servir que rarement les intérêts des autres gratuitement.
Maintenant vous devez apprendre à communiquer avec votre animal. Trouvez comment y parvenir et il vous cédera peut être le Pacte de son Clan su vous vous en montrez digne."


Communiquer... Communiquer... J'avais beau chercher je ne voyais pas comment communiquer avec le Crapaud de 100 kilos pour 1m 80 juste devant moi. De son coté Tsunade prit soudain une attitude étrange. Elle ferme les yeux et se concentra. Puis elle se mit à rire et parler tout seul. Finalement elle vainquit son dégoût en quelques minutes et commença à caresser la Limace. Une petite limace se détacha de la grosse, un parchemin contenant des noms sur son dos... Télépathie ?

De son coté Orochimaru fixais toujours le Serpent droit dans les yeux. Il semblait réfléchir, et l'animal devant lui s'impatientait et commençait à montrer les crocs. Finalement Orochimaru mit la main dans sa poche et jeta son kunaï en l'air. Celui ci empala un pigeon qui tomba en piqué prêt du Serpent (Purée quelle classe ce mec XD Je le hais !). Le Serpent se jeta alors sur la créature pour l'engloutir. Puis la créature ondula et cracha elle aussi un parchemin. Orochimaru hésita pendant une seconde à approcher sa main de la gueule de la creature puis le saisit. Tsu et oro avait signé leurs pactes de sang.

Quand à moi... Le crapaud me fixait toujours de ses yeux ronds... J'essayais de lui parler, de la provoquer ou de la déplacer mais elle ne broncha pas. Finalement je me mis à réfléchir... un éclair de Génie ! Je leur dis de m'attendre et courut à toutes jambes vers les Onsens de konoha. Je revins deux minutes après avec des billets pour la source chaude gratuite !

La créature crossa et fit sortir de sa bouche... Une serviette de bain XD Fort heureusement un parchemin était enroulé à l'intérieur et je pus enfin signer le pacte des Grenouilles de mon sang. Puis elle prit mes billets et m'indiqua plus ou moins clairement de lui indiquer la route. Je dis alors :

"Hum... Ca vous dit un tour au Onsen les gars ? On pourra se décrasser de cette semaine d'entrainement intensif la bas !"

Sarutobi s'éclaffa et Orochimaru sourit. Tsunade émis aussi un petit rire en disant que "j'étais le seul Ninja du monde capable de transformer un entrainement sérieux en un spectacle comique".

Enko salua Sarutobi et dit alors :

"Ces enfants représentent l'avenir de ton peuple ?"

Sarutobi répondit :

"Jiraiya, Tsunade et Orochimaru ont hérité de la Volonté de Feu de Konoha. Je suis fier d'eux. Ils feront d'excellents Shinobis."

Enko sortit alors une pipe qu'il alluma et dont il inhala la première bouchée en disant :

"Alors je crains que l'avenir des tiens ne sera pas des plus tendres Sarutobi-san..."


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 1:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Mar 9 Oct - 14:08

Chapitre 5 : La Grande Guerre





Il était temps pour la Team One de repartir en missions. Nous allions tous sur notre douzième année et Sarutobi Hokage allait enfin satisfaire à notre demande : nous confier une mission de rang B ! Si nous la réussissions alors nous pourrions aisément prétendre au titre de Chuunin par la suite. Il est à noter, pour les jeunes lecteurs qui n’auraient pas connu cette époque, que le principe d’examen Chuunin inter-village n’est devenu courant qu’après la Seconde Grande Guerre Shinobi. A notre époque, seuls les résultats de nos missions et la validation de nos compétences par notre senseï et le Hokage nous permettaient d’atteindre ce grade. Il était courant que les Ninjas se voient gradés au cours des différents conflits qui touchaient nôtre pays.


Je vais devoir vous parler d'un homme exceptionnel, dont le nom est gravé dans ma mémoire et celle des autres Saninns : Kenshiro Kasumi.

A nouveau Sarutobi ne pouvait pas nous accompagner. Il décida donc de nous affecter un autre Jounin comme leader de la Team. Contrairement à « Geek-co », ce Ninja possédait un charisme et une faculté de commandement assez grande pour que nous acceptions de suivre ses ordres sans (trop) de caprices. Son nom est Kenshiro Kasumi, le propre fils de Ramon Kasumi, héritier du Clan des forgerons. D’autres Jounin se proposèrent alors à l’époque pour nous diriger, notamment du Clan Hyuga et Uchiwa, mais Sarutobi refusait systématiquement de nous laisser guider par un membre de ces Clans réputés. Trop attaché aux traditions que ce « progressif » de Sarutobi faisait tomber, les ainés des Clans supérieurs de Konoha faisaient entendre leurs mécontentements auprès du Conseil mais Sarutobi-senseï savait être très ferme et imposait ses vues.

Kenshiro Kasumi était le genre d’homme qui montre sa valeur par des actes plus que par des mots, et il sut donc immédiatement gagner notre respect. Expliquant que « combattre un homme est le meilleur moyen de le connaître », il décida de nous défier tous les trois dès le premier jour et, grâce à son expertise du Taijutsu et de son Kekkai Genkaï, ne mit que peu de temps avant de nous faire s’incliner. C’est à partir de ce moment là qu’Orochimaru développa réellement ses premiers Jutsus lui permettant de modifier son corps. Il pouvait désormais se servir de sa langue comme d’une vraie arme au combat. Tsunade découvrit aussi, grâce à Kenshiro-senseï, qu’elle manquait de pratique en Taijutsu malgré son niveau déjà excellent. Ne supportant pas certaines remarques du Kasumi comme quoi « le corps à corps est plus une affaire d’homme que de femmes », elle décida de se perfectionner tout particulièrement dans ce domaine. Quand à moi je décidai de me perfectionner dans la pratique du Ninjutsu Katon, m’entrainant constamment à augmenter ma réserve de Chakra. Et tous les trois, bien sur, développions chacun de nôtre coté nos facultés d’Invocations. Le plus doué était semble t’il Orochimaru, qui savait déjà invoquer un serpent de taille humaine. Mais l’esprit de compétition entre nous aidant, nous mîmes peu de temps à le rattraper à ce niveau là…

Apres s’être assuré de nos compétences, Kenshiro nous réunit et nous expliqua la teneur de notre première mission d’importance : se rendre au pays du Riz pour y servir de gardes à un Domyo local, menacé par une étrange organisation appelé la « Triade du Riz », un ramassis de brigands et de criminels. Il demanda l’asile au Pays du Feu et nos Domyo demandèrent à Konoha de le ramener en bon état. Notre voyage hors du Pays du Feu se fit sans aucun problème, et nous mîmes peu de temps à rejoindre notre client qui se trouvait prés de la frontière. Malheureusement, ce que nous ne savions pas, c’est que des Ninjas de Suna furent alors contactés pour assassiner Reishi, notre client. Au lieu de simples brigands nous avions alors des Ninjas aguerris contre nous, et cela changea bien des choses…

Sur le chemin du retour Kenshiro eut soudain l’impression d’être suivis. Sur nos gardes nous avançions comme si de rien n’était, les yeux grands ouvert, prêt à répondre au moindre signe d’embuscade. Et nous n’attendîmes guère longtemps. Un soir, les poursuivants nous attaquèrent, au nombre de dix. Fort heureusement nous étions prêts et la première vague fut tuée par les pièges dissimulés de Tsunade. Il n’en restait plus que six, à qui nous reconnûmes le symbole de Suna sur leurs bandeaux. Kensiro parvint à couper littéralement en deux un d’entre eux, puis il ordonna que Tsunade protège notre client tandis qu’Orochimaru et moi faisions face aux 4 restants.

Le seul problème c’est qu’une peur terrible m’envahit. Pas la peur de combattre, car je me bagarrais couramment depuis mes six ans, mais plutôt la peur de tuer. Nous n’avions jamais tué jusque là. En ce qui me concerne, je ne pouvais me résoudre à tuer mon adversaire, malgré ma supériorité technique. Celui-ci profita de mon moment d’hésitation pour m’aveugler avec du sable caché dans sa poche, et s’apprêtait à m’ouvrir la gorge. Je pensais quitter ce monde brutalement quand Orochimaru intervenu subitement, prit la tête du Ninja ennemi entre ses mais et lui rompit sèchement la nuque sous mes yeux. Je ne savais ce qui m’étonnait le plus alors : mon inaction ou la façon froide dont Orochimaru avait ôté la vie de cet homme. Il avait déjà deux cadavres à son actif, et ne semblait nullement se torturer l’esprit avec les questions morales qui me hantait.

Ce fut Tsunade qui me sortit de ma torpeur en m’ordonnant de me réveiller. Je ne savais plus trop quoi faire sur le coup. Inquiet Kenshiro me demanda alors de protéger la cible et demanda à Tsunade d’aider Orochimaru à vaincre les assaillants. Je constatais alors que Tsunade aussi évité de toucher volontairement les points vitaux de ses adversaires, un peu troublé, mais un kunaï planté dans la main d’Orochimaru et qu’elle évita de peu changea rapidement son humeur. Le dernier Ninja que Kenshiro nous avait attribué fut expédié dans l’autre monde…

Pendant ce temps Kenshiro était pris à partis contre les deux leaders du groupe : un homme au style étrange et une jeune femme. Je notais leur ressemblance et m’aperçut qu’il devait surement être parent. Ses doutes furent confirmés par ses paroles :

« Tu es prêt à l’achever avec notre technique secrète Chiyo-chan ? »

« Cela sera vite finis frère Ebizo »

Les deux Ninjas de Suna se déplaçaient à une vitesse hallucinante. Seul Kenshiro tentait de les maintenir à distance avec son sabre, mais ce n’était guère aisé. Ebizo semblait être un Fuuton spécialiste et ses attaques dévastatrices semaient le trouble dans notre équipe. La kunoichi, quand à elle, s’acharnait à utiliser d’étranges Ninjutsus composés d’armes et de fumée empoisonnés qu’il fallait esquiver, malgré le vent provoqué par son frère pour diriger ses jutsus empoisonnés vers nous. Kenshiro était un combattant expérimenté et savait que le vrai danger était la kunoichi, aussi prit il soin d’éviter la moindre blessure car nous n’avions sur nous aucun remède. Kenshiro refusa qu’Orochimaru et Tsunade interviennent, et leur ordonna de rester à l’écart. Malheureusement Ebizo comprit rapidement que j’étais le point faible de la Team et utilisa un Kage bunshin pour me tuer et atteindre notre client derrière moi. Réagissant à une vitesse éclair, Kenshiro s’interposa et prit le coup de kunaï qui m’était destiné à ma place. Il réagit en frappant l’ennemi au thorax avec l’un de ses Ninjutsus au sabre surpuissant et réussit à faire reculer l’adversaire, ouvert en travers du corps. Chiyo, tres inquiète, vint au secours de son frère et l’écarta du combat. Elle concentra alors du chakra vert, une couleur que je ne connaissais pas, et referma la plaie de son frère. Du moins empêcha-t-elle provisoirement le sang de couler. Kenshiro s’apprêtait à attaquer mais s’écroula soudain. Il nous dit qu’il avait des troubles de l’équilibre et souffler bruyamment. Chiyo, après s’être assuré de la sécurité de son frère, fut pris d’une rage folle et se jeta sur notre senseï. Orochimaru, Tsunade et moi nous interposâmes mais la Kunoichi nous éjecta rapidement, ses coups redoublants de violences. Orochimaru fut paralysé par un étrange jutsu et Chiyo se mit à étrangler Tsunade en hurlant :

« Je vais te tuer gamine ! JE VAIS TOUS VOUS TUER »

Quelque chose remua alors en moi. Voyant Tsunade et notre senseï en danger je fus pris d’un terrible sentiment de rage et le Chakra envahit tout mon corps. Les yeux pleins de haine je sentis ma force physique provisoirement augmenter et je décochai un terrible coup au visage de la kunoichi, suffisamment fort pour la faire reculer. J’enchainai avec un Katon de niveau supérieur, la Boule de Feu Suprême, et toute la zone fut prise dans les flammes. Les hautes flammes nous séparaient ainsi de nos adversaires, car Chiyo s’est rapidement replié vers son frère. Les choses par la suite furent un peu confuses. Tsunade fut la plus prompt à réagir et elle porta Kenshiro avec l’aide d’Orochimaru. Elle me demanda de porter notre client pour augmenter notre vitesse.

Les Ninjas de Suna ne nous suivirent pas. Sans doute la Kunoichi aux Jutsus medicaux à t'elle jugé preferable de sauver la vie de son compagnon. Nous marchâmes les deux jours suivants en direction de Konoha, car Kenshiro-senseï se sentait de plus en plus mal. Notre seul espoir était que les medical Nin de Konoha ait un reméde.

Le principal problème étant que peu de Ninja de Konoha était expert en Jutsus médicaux. L'Art medical fut délaisse au profit des techniques de combat, à cause de la situation perpetuel de Guerre entre les Villages Cachés. Le peu d'expert en cette discipline devait rester à Konoha pour élaborer des remedes, mais leurs connaissances des poisons étaient trop mince à l'époque pour concocter un remède efficace contre celui de la Kunoichi ennemie.

Kenshiro Kasumi survecut jusqu'à l'hôpital et mourut peu de temps apres... Les derniers mots qu'il nous dit, juste avant d'être expédié aux urgences fut :

"J'ai été tres fier de vous guider. Ce fut court, beaucoup trop court... Combler vos faiblesses... Et combler celle de Konoha. Proteger les vôtres comme je les fais pour vous. C'est... La Volonté de Feu de Konoha !"

Il eut un dernier mot pour moi :

"Ogaï... Dis à mon fils que je l'aimais Jiraiya... Il prendra la releve familiale il... Te ressemble un peu..."

Son dernier souffle...

Nous jurâmes alors tous les trois de devenir plus que des Ninjas, de devenir des Héros ! En mémoire de Kenshiro-senseï, un grand homme et un fier combattant que nous connûmes peu, trop peu.

J'ai tenu ma promesse et à rendu visite à la famille Kasumi. Le jeune Ogaï pleura beaucoup mais savait rester digne. Il décida alors de devenir un Ninja comme son père. Les Kasumi sont des gens tres fier.

Tsunade, oro et moi evitâmes ce sujet par la suite. Car s'il fait naître en moi la flamme du héros, il eut un impact senssiblement different sur Tsunade et Orochimaru. Elle se disait que se serait plus malin de trouver un moyen d'éviter ces morts inutiles plutôt que de se sacrifier bêtement. Quand à Orochimaru... Son regard avait changé. Il partageait l'avis de Tsunade comme quoi les Ninjas de Konoha manquait de beaucoup trop de connaissances, mais répondit à Tsu que seul renforçer son Ninjutsu permettrait des morts inutiles. signe précurseur je me rappelle tres bien de cette phrase :

"Il serait inutile de perdre son temps à soigner les gens si on coupais le mal à la racine. Ne pas être bléssé, ne pas se faire tuer... Ceci est la clé."

Je l'insultais alors, et de colère, lui répondis de ne pas gacher une mort aussi digne avec des arguments aussi froid. Il tourna le dos et partit. Je me rends compte maintenant que ce fut le début de la cassure invisible entre notre amitié. Orochimaru et moi avions une toute autre idée sur la nature du Ninjutsu et du Ninja.

Sarutobi nous convoqua alors. Il était rentré en hâte quelques jours plus tôt de son entretien à Suna. Il avait la mine grave et nous pensions qu'il nous parlerait de la mort de Kenshiro. Mais son disours conçernait une chose encore plus grave :

"...Les frontieres du Pays du Feu ont été assaillis par un capitaine de l'armée du Pays de l'Eau : Henta Momoichi. Cet homme épris d'envie de conquetes souhaite porter l'étendard du Pays de l'eau sur notre peuple. De plus Suna à refusé notre demande de paix et se prepare à envahir les Pays du Son et de l'Herbe, qui sont officiellement sous notre protection. Ame, le Pays de la Pluie, est tenu par un nouvel Amekage qui à fait secession avec nous et à assassiné nos ambassadeurs.

Au nord, Les Seigneurs d'Iwa veulent regler une vieille querelle avec les "arrogants" dirigeants du Pays des Nuages, et sont pret à balayer tous ceux qui leur barront la route. Poussés par certains groupuscules religieux extremistes, les Daimyo de Kumo ont envoyés leurs Ninjas détruire l'envahisseur persuadé que "les Dieux leur accorderont la victoire".

Le monde devient fou mes enfants..."


Il prit une mine encore plus triste et ajouta :

"J'esperais ne plus vivre ça mais... Je crains qu'une nouvelle Guerre Mondiale approche... Je vais donc devoir vous mettre sur des missions de rangs plus élevés et proche des frontieres pour defendre le Pays du Feu. Tout ce que j'espere est que je vous ai suffisament préparé."

Il nous demanda de sortir, hormis Tsunade. Il semblait vouloir lui dire quelque chose en privé. Poussé par la curiosité je tendis l'oreille derriere la porte du bureau apres être sortis :

"Tsunade-hime... Tu sais que j'ai le plus grand amour pour toi et que je t'ai toujours considéré comme ma fille. Aussi cela est tres dur pour moi de t'annoncer une telle chose. Je dispose de ces informations car elles m'ont été remises au peril de leurs vie par deux Ninjas valeureux, nobles, qui auront leurs noms gravés à jamais sur l'autel des Héros. Il s'agit de..."

Un moment de silence. Je n'entendais plus la conversation. Puis il y eut un cri et Tsunade sortit du bureau en hurlant :

"Tsunade-chan ! Attends ou tu..."

J'étais sur le point de courir apres elle lorsque Orochimaru me mit son bras sur l'épaule pour m'arreter et me fit le signe "non" de la tête. Il ajouta :

"Tsunade va vivre des moments tres durs mais elle aura besoin de solitude pour les accepter."

Furieux je dis :

"Putain Oro c'est pas vrai ! T'es peut être du genre à lacher tes amis quand ils ont besoin de toi mais..."

Orochimaru ajouta :

"Elle n'a pas besoin de toi. Tu ne peux pas comprendre Jiraiya..."

Soudain Orochimaru eut une petite larme... C'est un phenomene assez peu frequent pour qu'il puisse éveiller en moi un soupçon de bon sens. Je me tournais alors vers l'endroit ou Tsuande est partie en disant :

"Ces parents..."


Mais l'heure n'était pas encore au deuil. Dehors, la Grande Guerre avait commençé...


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Mar 9 Oct - 20:14

Je prefere taire les semaines sombres qui suivirent. Tsunade finit par se remettre et nous retournâmes à l'entrainement. Nous avions un mois pour nous preparer correctement avant que l'hokage ne décréte les missions d'urgences pour se préparer à un conflit géneralisé.

Chacun de nous nous entrainions au maximum dans le but de proteger notre Village ou simplement, de survivre. Tsunade commença à s'interesser aux Jutsus Medicaux pour lequel elle avait de tres bonnes dispositions. Je developpais l'art du Kuchiyose (certaines de ces creatures, dont Gamakichi que je remercie, ont été des compagnons dont la presence finissait toujours par me manquer durant mon enfance). Je remarquais que je traitais mes animaux avec soin, et je pensais que cela été la meilleure façon de faire. Orochimaru lui était plutot partisan d'une domination totale et ne s'adressait que rarement à ces serpents. Pour s'entrainer il eut une méthode plus radicale. Il s'est introduit en secret dans le bureau de l'Hokage pour nous rapporter des Parchemins Interdits...

Je le sais parce que, complice, je l'ai aidé à l'époque. Je l'avoue pour la première fois dans ce livre. Je me suis toujours demandé si, s'il n'avait pas eu besoin de moi, orochimaru nous aurait informé de ce qu'il tentait faire...

Tsunade s'offusqua tout d'abord de cet acte mais... La tentation était quand même presente. Moi même je ne pouvais qu'admettre que Orochi avait enfin eut une bonne idée. Je crois d'ailleurs avoir été un peu jaloux de ne pas l'avoir eu avant...

Il y avait une dizaine de parchemins. Tsunade ("par acquis de conscience" nous dit elle) s'interessa à ceux qui traitait de medecine (un truc etrange nommé "Shizo Saseï" je crois). Je me suis plutot dévolu sur une technique nommé "Kage Bunshin", qui permettait de faire des clones réalistes de moi.

Vous imaginez une armée de Jiraiya sur les champs de batailles ?

Orochimaru lui s'était avidemment jeté sur... et bien tous. Il lisait les Parchemins rapidement et, pour la premiere fois depuis un moment, un sourire éclaira son visage. Comme un gosse. Orochimaru, comme moi, n'aimais pas trop respecter les regles parfois étouffantes qui régissaient l'acquisition des techniques. Orochimaru, contrairement à moi, ne comprendra jamais pourquoi certaines règles ne devaient pas être franchis...

Ce jour là, Orochimaru reçut une leçon.

"Un peu de lecture ?"

!!!!!!!

Derriere nous, Sarutobi-senseï, l'air contrarié, nous contemplait en plein délit d'initié ! Je fis une vaine tentative pour cacher mon Parchemin sous mon pull, tandis que Tsunade bafouilla quelques mots d'excuses. Orochimaru, lui, ne broncha pas. Il se dressa même devant Sarutobi-senseï en disant :

" J'ai pourtant pris soin d'éffacer les traces de notre intrusion. Comment m'avez retrouvé ?"

"Tais toi idiot ! Tu vas pas enfoncer le clou !" dis je, déboussolé par l'attitude d'Orochimaru.

Sarutobi répondit :

"Grâce à une technique... dont tu ignore tout Orochi. Et que tu n'as pas à connaître. On s'est beaucoup inquiété de la disparition de ces parchemins. Te rends tu compte des consequences petit insconscient ? Ces Parchemins sont dangereux, et le pouvoir qu'ils offrent ne dois pas être mis entre de mauvaises mains, ou trop inexpérimentés."

Orochimaru répondit alors :

" Pourquoi votre pouvoir à vous seul ? Je suis tout à fait apte à comprendre ces Jutsus, Sarutobi-senseï"


La façon de dire le nom du Maître était tres étrange, une pointe de defiance dans la voix. Sarutobi tendit la main et dit :

"Donne moi ces Parchemins Orochimaru. Immédiatement."

La tension monta d'un cran. Finalement Orochi lui donna les trois parchemins qu'il tenait. Tsunade et moi firent de même.

Sarutobi ajouta :

"Je devrais vous punir tous les trois. 10 jours d'interets générales vosu ferait du bien. Mais la Fête du Printemps approche et je sais à quel point les jeunes de votre âge y tiennent. Ce sera peut être la derniere pour ceux qui ne reviendrons pas... Je vais donc passer sur ce problème... pour cette fois. Si vous recommençez, attendez vous à une correction plus sévère, bien plus, me suis je fait comprendre ? Jiraiya ? Tsunade ? Orochimaru ?"

Nous répondîmes que nous comprenions... Orochimaru dit alors :


" Jiraiya n'est qu'un Ninja de second ordre, qui ne pense à rien d'autres qu'à plaisanter. il gâche ses talents en pitrerie. Et Tsunade pense trop aux autres pour se concentrer efficacement sur son aprentissage. Moi, Jiraiya, ses parents... Elle devrait se concentrer sur ces missions plutot que de se laisser influençer par ses sentiments à tout bout de champs. Les sentiments embrouillent l'esprit..."

Sarutobi était peiné d'entendre ainsi parler son disciple favori. Il repondit :

"Mais Orochi... La vie n'est pas faite que de combats et de missions... Je sais que les temps sont durs et que nous avons vu beaucoup de personnes mourir ces derniers temps. Des ennemis, des amis et des êtres qui nous sont cher... Mais la vie ne se resume pas à ça. Un jour il y aura la paix, et alors nous pourrons pleinement profiter de notre existence... Et tu connais bien mal Tsunade si tu la prends pour une écervelé. Elle montre une bien meilleure aptitude au Ninjutsu que toi. Quand à Jiraiya, je le trouve bien plus respectueux que toi ces derniers temps."

Orochi retoqua :

"La Paix... Il y a un an nous etions en paix avec Iwa, et Suna, et Kiri et regardez ce qu'il se passe... Chaque semaine j'aperçois les corps rapatriés des frontieres qu'on enterre au Cimetiere. Je vois les familles pleuraient leurs disparut. Nous les Shinobis n'avons été crées que pour nous battre et executer nos cibles et nos missions. Pour des gens comme nous, la Paix n'existe pas : elle n'est qu'un entracte qui n'intervient qu'entre deux batailles... Plus je grandis et plus je constate que l'être humain semble être n'être née que pour se faire du mal."

Sarutobi était peiné de ces paroles... Peut être aurait il du reagir à ce moment là... Mais il se contenta de sourire et dit :

"Tu parles avec l'inexperience de la jeunesse gaki ! Tu devrais accompagner Tsunade et Jiraiya à la fête du Printemps. Danse et profite de la treve. Peut être y croiseras tu l'âme soeur. Un jour tu tomberas amoureux d'une femme et tu comprendras l'un des nombreux sens de la Vie !"

Sarutobi avait vraiment du bon sens...

Orochi sourit alors et dit :

"Les filles ne m'interessent pas... Elles ne sont que des creatures inutiles pour la plupart. Je constate juste que les Ninjas qui y restent sont ceux possedant le moins de capacites et d'entrainements. C'est pour cela qu'il me faut à tout prix être le meilleur, le plus polyvalent. Plus j'aprendrais de Jutsus et m'y exercerais plus grande seront mes chances de survie...

Et ne dites pas que je manque d'experience, Sarutobi-sama. Mon niveau depasse celui d'un simple Genin. Il n'est qu'une question de temps avant que vous vous en rendiez compte !"


Sarutobi fronça alors les sourcils et dit :

"Tres bien mon arrogant disciple. Je pense qu'il est temps pour toi de faire taire un peu ta suffisance. Tu ne veux pas profiter des trois jours de Fêtes ? Bien, je veux que tu passe les trois prochains jours au centre de ce lac, sans manger ni boire, et en restant sur la surface. Tu seras surveillé. Si jamais tu tombe à l'eau ne serait ce qu'une seule fois, tu retourneras à l'Academie !"

Orochi pesta. Il était en colere mais eprouvait alors un respect immense pour Sarutobi. Il se leva et partit en direction du lac, marcha sur l'eau jusqu'à son centre et prit la position du Lotus pour mieux se concentrer. Voyant cela, je dis alors à Sarutobi :

"Sarutobi-sama que fais orochi ?" demanda Jiraiya.

Sarutobi lacha :

"Une punition. Il devra rester comme çela durant toute la durée de la Fête du Printemps, soit trois jours. Mais vous devriez plutot aller vous y preparez ! Je m'occupe d'Orochimaru."

Tsunade, deconcertait, lacha :

"il n'ira pas au bal avec nous ? Quand même... C'est pas vraiment mon style de fête à moi non plus mais... C'est peut être la derniere fois qu'on aura l'occasion de s'amuser."

Je profitais de l'occasion et ajoutais :

"Quoi t'as le beguin pour lui maintenant ? Becheuse va ! T'as surtout peur que personne n'ose t'inviter à danser part moi et Oro hein ?

Tsunade ne repondit pas et donne un coup dans l'estomac de Jiraiya, les joues rouge. Elle le traita de baka et commeça à lui hurler dessus.
Sarutobi regardait avec affection ses deux disciples. Enervé je dis :

"Bon et bien puisque c'est comme ça je refuse de t'accompagner ! Je prefere encore aller m'entrainer avec Orochimaur !"

Sarutobi commença :

"Mais c'est une punition pas un entraine..."

Mais je courus jusqu'au centre du Lac et me mit face à Orochimaru, comme pour le defier, en position du Lotus. Histoire de détendre l'atmosphere je hurla :

"Peuh trois jours espece de frimeurs ! J'en tiendrais 4 moi tu verras !"

Sarutobi sourit. Tsunade s'apretait à partir au bal puis... elle se ravisa et partit en direction d'Orochimaru et Jiraiya. Sarutobi la questionna :

"Tu sais tu aucune raison ne te retiens ici Tsunade-chan. Laisse ces deux imbeciles là s'epuiser et va donc t'amuser, tu le merite apres ce qui t'es arrivé..."

Tsunade sourit et dit alors :

"Desolé Sarutobi-sama. Mais quand l'un de nous est affecté par quelque chose nous devons tous l'accompagner. C'est ça l'esprit d'equipe nan ? Et puis si nous reussissons cela ne pourras que nous rendre plus competent non ? De toute maniere je suis pas vraiment d'humeur à faire la fête sans eux..."

Et Tsunade nous alors rejoint les deux autres Saninn. Sarutobi sourit et partit, les parchemins en main.

Nous tenîmes un peu plus de trois jours et... J'ai commençais à me noyer. La faim m'avait déconcentré... Finalement Tsunade me repecha en plaisantant et me dis qu'elle mourrait de faim. Orochimaru s'excusa pour nous avoir impliqué dans cette histoire et nous finîmes la journée sur cette note agréable, devant un bon repas chez Ichiraku senior.

Nous reparlâmes des parchemins... Tsu et moi n'avions pas eu assez de temps pour en decrypter un. Orochimaru prétendit que lui non plus. Un mensonge évidemment. La technique qu'il tenait dans ses mains à ce moment là était le "Kuchiyose Kusanagi" et Orochimaru avait au moins compris une chose sur elle : quel que soit son pouvoir, elle demandais des sacrifices humains...

Le Lendemain nous partions à la Guerre. Nous restions soudés, unis au sein de notre Team. Cependant les choses ne furent plus jamais les mêmes entre nous...


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Mer 10 Oct - 20:14

Les trois premières années furent les plus dur. Par manque d’effectif, nous étions dés le départ obligé d’accomplir des missions surclassés par rapport à notre rang. Inquiet pour nous, Sarutobi nous mis sous le commandement de Hayati Uchiwa, ancien chef de la section Anbu. Ce type était peut être le plus grand Genjutsu spécialiste que j’ai jamais rencontré. Ce fut la première fois que nous constations les incroyables pouvoirs du Dojutsu qu’est le Sharingan, notamment Orochimaru, qui voyait notre nouveau senseï effectuer des Techniques que nous avions mis des mois à perfectionner, simplement grâce à son Dojutsu. En fait Orochimaru se rapprocha énormément d’Hayati, tout comme je m’étais rapproché de Kenshiro Kasumi quelques mois plus tôt.

Les combats succédaient aux combats. Tout d’abord des Ninjas de Suna, puis de Kiri, puis de Kumo… Confronté à des stratégies et à des Ninjutsus de plus en plus diversifiés et puissants, nous n’avions d’autres choix que celui d’apprendre très vite. En réalité nous avons échappé de justesse à la mort de nombreuses fois grâce à Tsunade. Faisant partie des rares Ninjas à connaitre l'Art Medical, elle pouvait soigner nos plaies les plus graves. Si mes souvenirs sont bon, le début de notre légende commença quand nous eûmes atteint notre 16ème année.

Henta Momoichi, Jounin de Kiri et capitaine des forces armées du Pays de l'Eau, avait envahis les terres sud-est du Pays du Feu. Ce Capitaine ambitieux et cruel avait pour réputation de ne laissais derriere lui que des cadavres et des cendres. En fait les rumeurs disaient que le Misukage ne voulait pas réellement lançer ses troupes sur le Continent, mais qu'il dut s'incliner face à la montée en puissance de la faction de Momoichi qui se voulait extremistes et guerriere. Nous affrontions souvent les troupes des Kiriens, dont l'avant garde était constitué de membres d'un terrible Clan, le Clan Kaguya. Ce Clan avait épousé les idées extremistes de Henta Momoichi, et il était composés de Shinobis qui avait su faire de la Guerre une arme.

Un jour, alors que nous devions proteger le Village de Taki au Sud, ordre fut donné par le Conseil de rapatrier les troupes vers le Nord du Pays. Aparemment les Kiriens avaient des renforts qui arrivaient par la mer, et le Conseil Racine de Konoha demanda la retraite des troupes pour economiser nos forces, et les faire se regrouper pret de la Capitale et de Konoha. Cet ordre me donne un frisson, car je savais alors que cela signifierai la perte des haitants de ce village, sacrifia au profit des manoeuvres militaires. Nous n'avions pas le temps d'évacuer la population, car des troupes d'Iwa parcourait les routes, et que cela aurait été trop dangereux de transporter des civils.

D'un commun accord, Tsunade, Orochimaru et moi refusâmes de quitter les lieux. Hayati Uchiwa essaya de nous faire entendre raison avec ces mots :

"Si vous restez ce sera votre fin ! Une centaine de Ninjas de ce démon de Momochi vont debarquer sur nos côtes, et vous ne pourrez pas tenir à vous Taki à vous trois ! La retraite ou la mort sont notre seul issue !"

Fou de rage à l'idée de sacrifier mes compatriotes au profit de la mienne je hurlais :

"Dans ce cas le choix est facile UCHIWA ! Un Ninja de Konoha ne se rend pas ! Un Spartiate Ninja de de Konoha ne fuis pas l'ennemi ! La Team One tiendras ce point jusqu' l'arrivée des renforts quoi qu'il arrive !

Je souris et dit laors, pouce levé :

"Ne vous en faites pas pour nous. Il y à un moment que notre niveau n'est plus celui de Genins, Hayati-san."

Solidaire, Tsunade et Orochimaru acquieserent à ma reponse et confirmerent leurs envies de rester. Apres un long débat, Hayati nous dit alors :

"Deux semaines... Tenez au moins deux semaines. J'essaierais de vous avoir des renforts d'ici là. Tachez de survivre Genins. Sinon Hokage-senseï me tuera c'est certain."

Les trois autres equipes de Konoha repartirent en toute hâte vers le Nord. Laisser seul sur place, avec les 200 habitants que nous devions proteger, nous mîmes un plan au point. Orochimaru précisa que nous avions l'avantage du terrain, car l'ennemi n'était pas familier des lieux. Tsunade nous rappella que les Ninjutsu Suiton fonctionnais mal sans eaux, et qu'heureusement, loin des cotes, ceci pourrait nous servir. J'ajoutais que, grace à l'aide de mon petit espion de Gamakichi, je savais que les troupes avaient trois jours de marche avant d'atteindre notre point.

Nous mîmes ce laps de temps à profit pour truffer de pieges la fôret qui nous entourait. Devenu un expert en pieges rurales, j'utilisais mon imagination et mon esprit inventif pour concoter les pieges les plus originaux. Tsunade commençait à s'y connaître serieusement en poison, et enduisait la lame de nomreuses pointes avec ces dangereux liquides. Orochimaru, quand à lui, maitrisait suffisament le Doton pour suivre discretement la position des troupes et nous idiquer leurs probables itineraires. De temsp à autre, il lachait aussi ses serviteurs reptiliens la nuit, plus pour briser le moral et fatigué l'ennemi que pour tuer. Il put même s'approcher assez d'eux pour entendre le cri de guerre de Henta Momochi en personne, qui n'avais rien de rassurant :

"Nous sommes des prêtres de la Mort, implorant la Guerre !"

Les Ninjas de Kiri n'étaient pas des tendres. Heureusement pour nous, nous ne l'étions pas plus. Les jours qui suivirent fut un vrai calvaire pour les Kiriens. Nos nombreux pieges prenaient chaque jours plus de vie, et ralentissait leurs progressions. L'arrogance des Kaguya, réputé invincible au corps à corps, leur coûta tres cher car ces idiots, sur de leur invincibilité physique, n'avait pas prevu de remedes aux poisons mortelles de Tsunade. Passez une semaine, Orochimaru nous fit un rapport de l'état moral des troupes. Sourire aux levres, il expliqua que certains d'entre eux douté de la fiabilité de leur capitaine, et que des "démons" hantaient les forêts pour les ralentir.

Orochi insita alors pour que l'on élabore, non plus des pieges mortels, mais des pieges destinés à mutiler l'adversaire. Un corps bléssé à transporter ralentit bien plus qu'un corps à entérré. Les Kiriens connaissaient l'enfer, et beaucoup voulait contourner le Village de Taki, quitte à rallonger leurs progression. Mais Momochi était un homme d'une trop grande arrogance. Voulant à tout prix mettre la main sur nous, il obligea ses troupes à fondre sur le village, déclenchant ainsi tous nos pieges.

Bien sur cela signifierait surement notre mort, mais le temps gagné permettrait à Konoha d'organiser une contre-attaque dévastatrice. Même si mes compagnons étaient tres courageux, je sentais bien que j'étais le seul à vouloir tenir cette defense suicidaire juqu'au bout. Je repetais alors à Tsunade et Orochimaru que deux morts de plus serait inutile à ce niveau là, et qu'il était encore temps pour eux de rentrer à Konoha. Tsunade m dit alors :

"Il est parfois des temps difficiles ou nous devons faire taire notre Raison au profit de notre coeur. Si nous restons solidaire nous avons une chance. Si je te laisse, tu seras perdu. Et je ne suis pas disposé à perdre encore une fois quelqu'un que j'aime... Et puis je suis trop jeune pour mourir non ?"

Orochimaru intervenu alors avec des mots tres froids :

"Dans ce cas tu mourras aussi Tsunade."

Enervé je lachai :

"Hey Orochi qu'est ce qui te prends ! si tu veux partir fais le mais ne nous brise pas le moral comme ça !"

Le regard triste elle répondit :

"Si il m'arrive quelque chose... J'ai un petit frêre à l'Academie, Nawaki, tu pourrais veiller sur lui ? Remet lui mon collier et dis lui que je l'aime ? Prends soin de lui sil te plait, Jiraiya-kun."

Puis, fatigué, elle posa sa tête contre moi. Ce fut l'un des instants les plus romantiques de notre relation. Orochimaru, nous observant, dit alors :

"Je n'ai pas envie de mourir pour rien..."

Agaçé je lui répondis qu'il n'avait qu'à s'en aller s'il avait peur. Il répondit d'un air macabre :

"Nous n'avons pas besoin de mourir. Je t'ai deja parlé d'un moyen de nous en sortir en ayant un minimum de pertes... Une seule vie de sacrifié et Manda Ô Heibi me la remettra."

Je lui fis signe de se taire. Je ne voulais pas écouter.

J'aurais du... Mais à quel prix ?


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 2:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Mer 10 Oct - 20:59

Nous y étions. Henta Momochi avait entouré le Village avec les troupes qui lui restait. Avec l'aide des habitants, dont beaucoup nous regardait avec gratitude et admiration, nous avions élaboré des defenses sommaires ainsi que quelques pieges rudimentaire. Chaque habitants étaient pret à se battre pour son village, et armé d'ojets courants, étaient prêt pour l'ultime affrontement.

Gamakichi m'indiqua qu'il restait une dizaine de Ninjas, et une trentaine de soldats à pieds valides. Esperant éviter le conflit, Tsunade proposa alors de parler à Momochi. Au pire cela nous ferait gagner du temps, au mieux la réputation de Momochi était usurpé et il laisserait les villageois se rendre.

Espoir fou.

A peine vit il Tsunade qu'il se jeta sur elle, sans même prendre le temps de discuter. C'est alors que nous vit la precieuse arme de Momochi : l'une des Sept Epées Sacrée de Kiri. Heureusement Tsunade savait se defendre et repoussa ses premiers assauts. Mais les autres Shinobis s'appretaient alors à fondre sur elle. La rejoignant avec Orochimaru nous executâmes notre toute derniere strategie :

KUCHIYOSE NO JUTSU
KUCHIYOSE NO JUTSU


KUCHIYOSE NO JUTSU



Peu avant la bataille, Tsunade avait concocté des pillules permettant d'accrôitre pendant un tres court laps de temps notre Chakra. Profitant de ce surplus d'énergie nous invoquâmes alors "notre" armée.

Orochimaru reussit à invoquer un grand Serpent à deux têtes. Tsunade une armée de petites Limaces. Et moi le fameux Gamouren, le Destructeur de Tour ! Ma premiere invocation serieuxe !

Profitant de l'élément de surprise nos "troupes" fantastiques fondirent sur celles de Momochi et déborderent rapidement ses troupes. Apres quelques Minutes, ses troupes battirent en retraite. Hormis ce fou de Momochi qui, n'écoutant que sa haine, invoqua des Lezards pour se proteger.

A l'aide de son épée il fondit sur nous trois. Il était fort, rapide. Peut être pas autant que son fils, si j'en crois les raports de bataille de Kakashi, mais c'état un redoutale maître du Suiton et de l'Epée.

Qui plus est nous n'avions que peu de Chakra en reserve, épuisé par notre derniere invocation. De plus nous concentrions toute notre énergie à esquiver sa terrible lame. Baton, kunaï, sabre improvisé avec des bouts de metal... Toutes nos armes se brisait face à l'une des Sept Epées de Kiri.

Meme la terrible force que Tsunade avait développé (quoi que moins effrayante qu'aujourd'hui) ne parvenait à briser son arme de Mort. Plus resistant physiquement que Tsunade qui épuisant son Chakra au corps à corps, je m'interposais frequement et subissais de terribles blessures à sa palce. Je savais que si Tsunade périssait, nous succomberions rapidement à nos blessures. Au dela de la tactique, l'idée de perdre Tsu m'était assez insuportable...

Nous devions absolument nous debarasser de cette lame... Orochimaru eut la même idée que mo et dit alors :

"Je dois utiliser cette technique, Jiraiya. Nous n'avons plus le choix."

"Non Orochi ! Le risque est trop grand ! Personne n'a jamais reussi à l'utiliser sans en mourir."

Orochimaru, malgré ses airs suffisants, était quand même ce que j'avais le plus proche d'un ami... Et ce qu'il comptait faire était tres dangereux. N'écoutant pas mes conseils, il effectua les sceaux d'Incantation interdit.

Momochi profita de mon inattention pour me porter coup sur coup? Je ne voyais plus rien? Je ne voyais que sa Lame. Je finis par trébucher contre un corps et m'écroulai au sol. Momochi me porta alors un coup fatal au cou.

J'allais y passer. Je fermais les yeux, priant pour que l'Au Dela pour les héros sois, comme il est dit dans certaines légendes, un endroit remplis de femmes et de saké.

Quand soudain un miracle se produisit.

CLIIIIC !


Ce bruit. Quelque chose avait arrété la Lame porteuse de mort de Henta Momochi, Capitaine et Jounin de Kiri. Peu de choses sont assez resistantes pour contrer une des 7 Lames Sacrés de Kiri. Ouvrant alors un oeil puis l'autre je découvris une scene sur-réaliste.

Orochimaru se tenais entre notre ennemi et moi. Il portait un magnifique sabre stylisé et étincelant à la main. Momochi, surpris, tenta de forçer pour abaisser la lame d'Orochi mais celui ci teint bon. Momochi pesta :

"Nani (Comment) ??! Aucune arme au monde ne peut résister à l'une des Sept Epées Sacrés de Kiri !"

Savourant le désaroi de notre adversaire, Orochimaru dit en souriant :

"Ca tombe bien, ce sabre n'est pas de ce monde... Je te presente l'instrument de ta mort : Kusanagi l'Epée Diamant !"

Puis il fit une manoevre de desarmement et parvint à repousser Momochi. Orochimaru aurait du poursuivre l'attaque mais il payait maintenant le prix de sa Technique. Il se mit à cracher du sang. Beaucoup de sang. Kusanagi, une fois le lien avec le Mekaï crée, se stockait dans l'appareil stomacal de son porteur. Cela voulait dire qu'à chaque ionvocation, son porteur suissait des domaines internes irrémédiables.

Celui ci regarda alors son arme : une rayure était apparut. La seconde plus puissante des armes de Kiri ne pourrait rivaliser longtemps contre l'indestructile Kusanagi. Momochi comprit alors qu'il devait absolument écourté ce duel. Pariant sur l'inexperience au sabre de son adversaire, il cria :

"Cette Epée me fera un magnifique trophée ! Avec elle, que j'arracherais de tes doigts morts, je ferais s'incliner les plus puissants de ce monde. Je deviendrais alors le Mizukage sûpreme, puis le maître du monde..."

Il fonça sur Orochimaru, qui parait tant que bien de mal ces assauts dévastateurs. Momochi était plus fort physiquement que lui, et plus expert à manier une lame. Tsunade et moi comprîmes que Orochi ne tiendrais pas longtemps. J'eus alors une idée de genie :

"OROCHI ! Passe moi la Kusanagi !"

Pas totalament abruti par les coups de Momochi, Oro comprit le message et me jeta l'Epée Diamant. J'étais en meilleur santé qu"Oro, qui crachait de plus en plus d'hémoglobine, et je pensais pouvoir rivaliser avec le Kirien. Mais, décidé à en finir, Momochi ne se detourna pas de sa proie et continua ses attaques sur notre pauvre collégue affaiblis. A bout de souffle il s'appretait à subir les attaques du Ninja de Kiri quand Tsunade intervint et, surprenant notre ennemi, fit une prise d'immobilisation à l'arrogant capitaine de Kiri. Sa force surhumaine lui donnait l'avantage, mais consommais beaucoup trop de Chakra. Elle ne pouvait tenir longtemps. Elle me hurla :

"JIRAIYA ! Le coup fatal vite !"

Comprenant son plan je me précipitais sur lui pret à lui transperçer le corps. Puis j'arretai mon coup. Momochi, comprenant mes pensés, dit alors :

"HAHAHA ! Sale rat ! tu es trop lache hein ? Tu sais que si tu me tue, tu emportera la vie de ton amie avec toi, Ninja."

En effet, je ne connaissais pas la puissance de pénétration de Kusanagi et je craignais d'oter la vie de Tsunade. Derriere Orochi m'intimait d'attaquer :

"Tue le ! Tue le Jiraiya ! N'hesite pas une seconde ! Je... Il va nous tuer."

Tsunade, pleine de courage, hurla :

"VAS Y ! N'hesite pas !"

Momochi commençait à se dégager et me dit :

"Pitoyable Ninja de Konoha... Vous etes la honte de notre ordre ! Un Ninja est avant tout un executeur, un tueur ! Tu te prends pour un héros gaki ? Tu n'es qu'un minable... Je prendrais mon temps pour te tuer. Tu n'osera pas m'attaquer. Tu n'en as pas les coui..."

Momochi ne finit jamais sa phrase. Derriere moi, Orochi s'était levé dans un ultime sursaut et avait poussé mon bras, transperçant ainsi notre ennemi. Heureusement, la poussé était trop faible pour atteindre aussi Tsunade. Orochi retomba en arriere. Tsuande lacha sa prise. Refusant de mourir, la Kusanagi en travers du corps, Momochi avança vers moi. Lentement, crachant du sang. Je m'attendais à une derniere provocation mais il retira l'épée de son corps, lacha la sienne, et prit le medaillon qu'il portait autour du cou. S'écroulant il me dit :

"Ga... Gaki. Si cette guerre se termine... Mon fils. Rends ce medaillon à Kiri. Il est pour mon fils."

Puis il s'écroula, à mes pieds. Je pris le medaillon taché de sang... Un nom était inscrit : Zabuza. Voyant leurs capitaines morts, les troupes de Kiri, le peu qu'il restait, battirent en retraite. Tsunade et Orochimaru, à bout de forces, s'écroulerent. Les villageois survivants, les larmes aux yeux, transporterent mes compagnons vers notre refuge temporaire. Je ramassais alors l'arme de Momochi et la Kusanagi et partit me reposer pret de mes compagnons.




(Je vais manger ^^ Vous etes deg pour la suite hein ? Quel est cette technique ^^? Non c'est pas edo tensei¨lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Mer 10 Oct - 23:09

Le surlendemain, nous fûmes réveillé par les cris d'entousiasme des villageois. Une troupe d'ANBU était venu dans le village, avec Sarutobi à sa tête. Inquiet pour nous, l'Hokage de Konoha sortit de la relative sécurité du Village pour nous porter secours. Rapidement je le mis au fait de la situation. Tres fier, il nous dit qu'il était là pour nous ramener à Konoha. D'apres les premieres informations, la perte de leur Capitaine destabilisa les troupes de Kiri. Tout le monde savait que le Pays de l'Eau ne pourrait, vu son éloignement géographique, soutenir un trop gros effort de guerre.

Les troupes d'Iwa et Kumo se livraient une guerre meurtiere, ce qui épargnait nos contrées. Suna enfin dut faire face à une inssurection mené par un certain Susa no Sasori, et déclama une treve forçé. Une treve surement courte, mais attendu apres trois ans de conflits.

Débarassé de son jeune rival aux dents longues, le Mizukage ordonna le retrait de ses troupes, profitant de l'isolation de son Pays pour vivre en paix jusqu'à la fin de la Guerre. Puis iSarutobi-senseï nous serra fort dans ses bras.

De retour à Konoha, nous fûmes acceuillis comme des héros. La Team One était acclamé, est le conseil nous donna le grade de Chuunin à tous les trois, étant donné la debrouillardise dont nous fîmes preuve. Tenir le même point pendant presque un moins face à une armée, ce n'était pas rien.

Nous mîmes ces quelques semaines de paix à profit pour nous détendre. Tsunade alla retrouvé son jeune frêre et surperviser son entrainement. Orochimaru, dépité par l'inconvenient de l'invocation de Kusanagi, cherchait un moyen d'effectuer cette technique sans abimer son corps sur le long terme.

Je n'en suis pas certain, mais c'est surement à partir de là qu'Orochi commença des experiences sur son propre corps, car les rares fois ou il invoqua la Kusanagi par la suite, le probleme ne se posa plus.

Quand à moi, jeune adolescent de 16 ans, je profitais d'une chose qu'onne découvre qu'à cet âge magique : les filles ! Devenu celebre, les jeunes filles de Konoha me courait apres. Partageant les goûts de Sarutobi sur les femmes, je profitais de cette treve (qui durera un an) pour m'initier à un nouvel Art...

Disons que je plongeais dans un merveilleux livre appellé "Kamasutra". Si les Parchemins Interdits plaisaient à Oro, c'est un autre genre de livre interdit qui me branchait à l'époque...

Devenu un dragueur assuré apres quelques semaines d'essais, j'allais enfin essayerde tomber la plus jolis fille de Konoha : Tsunade-chan !

M'étant mes "rabatteurs" de dix ans sur le coup (un petit dur du nom de Hensha Kakashi et le premier fils defunt de mon senseï, Koruma, père de Konohamaru)), je n'allais pas tarder à surprendre la belle. Mes jeunes espions (contre des bonbons bien sur) m'informerent que la miss allait se détendre aux Onsens des femmes. Parfait ! Le Onsen des hommes étant juste à coté, je n'aurais pas de mal a mettre mon plan à execution.

Je voyais deja le scenario : Asuma et Gaï volerait les affaires et vêtements de Tsunade, la laissant nue comme un ver ! Et là j'apparaitrais, en héros avec des vêtements propres ! S'en suivrait une invitation à manger chez Ichiraku senior, puis un dernier verre de saké et...

Razz

Mais les choses ne tournèrent pas tres bien.

Attention chers lecteurs. Je vais vous parler de la premiere fois ou j'ai vraiment craint de perdre la vie. Pire que le duel contre Momochi de Kiri.

La cible était là. Mes pions étaient en place. J'étais dans le Onsen des hommes, séparé d'un mince bout de bois de celui des femmes. Je patientais, attendant que mes petits associs me donnent le signal.

Une heure passa. Mais que faisait il donc XD ? J'invoquais alors le petit Gamakichi pour voir si Tsunade était toujours là. Mais lui aussi ne revint pas. Incapable de les joindre, je me risquais à jeter un petit coup d'oeil à traver un petit trou du mur...

Fatal erreur !

Je vis Tsunade en serviette... avec Gamakichi apeuré dans sa main ! Elle hurla :

"JIRAIYAAAAAAAAAAAAAAAAAA !"


Elle donna un terrible coup de poing dans le fragile mur de bois, qui céda. Le mur s'écroula sur moi, me noyant presque. Me relevant je hurlais :

"Mais qu'est ce que tu fous Tsunade XD"

Elle me montra Gamakichi et dit :

"C'est quoi ça ?!"Rougissant je dis :

"Oh rien il devait m'aider à retrouver... J'avais perdu ma... Mon savon et..."

Tout en parlant Gamakichi reussit à se liberer, mais dans sa manoeuvre fit tomber la serviette de Tsunade.

Miraculeuse vision cheers !

Je n'en profita qu'une seule seconde. Tsunade me décocha un coup tellement fort dans les cotes que je crus mourir. Le choc fut tel qu'il me fit traverser les murs du Onsen, et atterir dans la rue. Je repris mes esprits avec ce cri :

"JIRAIYA ! Je vais te tuer Pervers !"

Assomé par la douleur, je fuis les lieux du crime, sans m'aperçevoir que j'étais, moi aussi, dans le plus simple appareil. La plupart des filles dans la rue hurlerent ! Voial d'ou viens ma "sulfureuse" réputation. D'un simple malentendu. Completement désorienté je finis ma course dans une boutique de fleurs tenu par la famille d'Ino.

Je me reveillais plus tard dansla journée à l'Hôpital. Reprenant mes esprits, l'infirmiere me dit que j'avais trois côtes cassés et qu'une femme énervé souhaitait me voir. Je lui dis que je refusais toute visite, hormis celle d'Orochimaru. Et je lui demandais de l'informer au plus vite de mon état.

Quand Orochimaru arriva, il me demanda ce qui s'était passé. Un peu confus je lui racontais que j'étais "tomber d'un escalier." N'ayant pas l'air de me croire il me dit que Tsunade serait plus apte à guerir ma blessure. Je me levais alors du lit d'un bond en lui disant que je n'allais pas la deranger pour ça.

Mais Tsunade avait reussi à passer la barriere des infirmiers, et frappa à la porte de ma chambre. Elle ouvrit la porte avec fracas en hurlant, pret à finir son travail. Heureusement Orochimaru s'interposa. Je dis pour ma defense :

"C'est un malentendus Tsunade ! Orochimaru aide moi ou elle va me tuer sans me laisser lui expliquer !"

Oro essaya alors d'immobiliser Tsunade mais elle l'envoya voltigé contre la vitre XD Heureusement que le corps de ce mec était déjà devenu du caoutchou car sinon il aurait finis dans le même état que moi...

Puis elle tenta de me mettre la main dessus. J'esquivais ces coups (ai mes côtes !) et tenter de me cacher sous le lit. Elle prit alors carrement le lit qu'elle souleva (foutue force surhumaine) et se prepara à me l'abattre dessus.

Heureusement Orochimaru invoqua des serpents de sa manche et immobilisa Tsunade, qu'il trouvait un poil trop hysterique pour raisonner normalement. Puis des infirmieres intervenirent pour nous rappeler qu'on était dans un hôpital et de nous calmer. Orochimaru rompit sa prise, apres s'être assuré que Tsunade lache son arme improvisé. Elle dit en tournant les talons :

"Orochimaru sera pas toujours là pour toi JIRAIYA ! Refais moi un coup comme ça et je te casse les côtes qui restent !"

Sauvé par Orochimaru... Aujourd'hui la pillule est amere à avaler mais ce genre d'actes qui renforçait mon amitié vis vis d'Orochi.

Orochimaru me dit :

"Repose toi bien Jiraiya. Si tu as besoin de moi je serais dans le laboratoire de Konoha."

Avant de partir il ajouta :

"Jiraiya... Essaie de ne plus me forçer à intervenir pour des affaires aussi puerile. Te sauverla vie devient une activité lassante à la longue..."

Enervé je dis :

" Tu te prends pour qui !!! JE TE PRENDS QUAND TU VEUX ORO ! J'ai jamais eu peur de toi je te signale ! Sur le toit de l'immeule, toi et moi maintenant !"

Orochimaru sourit, comme s'il attendait ça depuis longtemps lui aussi et dit :

"Quand tu veux, "Jira-gama" (Le Crapaud)..."

Encore aujourd'hui, ce type à le don de foutre en rogne n'importe qui...

Je concentra alors mon Chakra (musique de bataille !) et dis :

"NIMPO ! Kuchiyose no Ju... AIIIIIIIIIIIE !"


Effectuant des mouvements trop rapides, une nouvelle côte se cassa. Je me mis alors à rouler sur le sol sur les yeux éerlués d'Orochi.

"Hum... C'est bien ce que je me disais..."

Puis il partit. Mes petis espions arriverent peu de temps apres. Quand je leur ai demandais ce qu'ils fichaient, Kakashi me dit :

"Vous êtes pas au courant ! Il y à un gamin de l'academie qui à promis 100 ryos à celui qui le battrais !"

"Ouais il à un an de moins que nous mais il est trop fortiche ce mec ! intervint le petit Sarutobi. Il à même dérouillé un gamin des Uchiwa ! Fallais voir ces combats trop fort !

"BAKA ! Vous m'avez larguer pour des combats de minots XD J'ai failli mourir moi ! Une équipe sa soutient ses chefs ! Barrez vous de la avant que je..."

Nouvelle douleur. Je me rallongeai. Les petits se mirent à rire. Avant qu'ils ne partent je dis :

"Hey ! Attendez ! Et à qui dois je le fait de m'être fait lachement abandonner par mes potes ?"

Kakashi dit :

"Euh... Il s'appelle Minato. Minato Namikaze je crois..."

Minato Namikaze...

Plus connus aujourd'hui sous le nom de Yondaime Hokage, le Sauveur de Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Jeu 11 Oct - 1:01

Deux mois apres cette histoire, Tsunade avait enfin céssé d'être en colère apres moi. Je profitais de ma convalescence pour, à defaut de m'entrainer, voir un peu le "prodige" dont le petit Kakashi m'avais parlé. Je me suis donc rendu à l'Academie et, mon grade de Chuunin aidant, pus parler en privé au jeune Minato.

Des que je l'ai vu, j'ai su qu'il avait quelque chose de speciale... Une sorte de chaleur, d'aura. Il s'amusait avec les autres aspirants à lançer des kunaï. Chacun de ces coups faisaient mouche. Pas mal.

Les enfants étaient tres content de voir un Chuunin réputé assisté à leur cour et je captais immediatement leurs attention. J'utilisais des petites Grenouilles invoqués (dont Gamakichi) pour jouer avec les mômes. Puis je pris Minato à part et commençais à lui parler.

"On m'a dis que tu étais le plus prometteur des aspirants. C'est vrai gaki ?"

Minato ne se demonta pas et me répondit, avec un large sourire :

"En effet Jiraiya-san ! J'ai defier tous mes potes et c'est moi le number One !"

Cela fit remonter quelques souvenirs. Je souris et répondis :

" Tres bien... Je vais voir. Fais comme moi."
Je lui montra le signe de concentration et lui dis d'essayer de malaxer son chakra. Bien sur un aspirant normal, aussi doué fut il, ne pourrait malaxer assez de Chakra pour que cela soit visble à l'oeil nue. A moins qu'il ne soit comme moi et le Shodaime bien sur...

Et là je fus stupefait. Une aura bleuté émanait du jeune Minato, l'air tres concentré. Ebahis je lui dis alors :

"Hum... Viens me voir apres les cours. je vais te presenter à quelqu'un? Une fille. Une tres jolie fille. Je suis sur qu'elle pourra me dire à quel point tu es fort, Minato."

Une fois arrivé chez Tsunade je lui expliquais la situation et lui demandais de nous emmener au laboratoire. Sa premiere reaction fut une giffle (grief quand tu nous tiens) puis elle accepta "pour le petit" dit elle.

Tsunade fit alors le même test que Sarutobi avait effectué sur moi, quand j'étais tout gamin. Elle mesurait la reserve de Chakra naturel du petit. Elle poussa un petit cri et murmura :

"Wao ! Interessant."

Je lui demandais ce qui se passais. Elle déclara :

"Ce gamin à une reserve de chakra d'au moins 3 !"

Ne comprenant pas tres bien ce qu'elle voulait dire elle prit un air professoral et expliqua :

"Nous ne naissons pas tous avec la même reserve naturelle de Chakra. Vois tu la plupart des gens ont une reserve de Chakra qui va de 0, 2 à 1. Cela varie selon la carrure et la constitution physique de l'individu. 0,2 pour les plus faibles, 1 pour un homme ayant des prédispositions pour l'usage du Chakra. Passez la barre de 1, on peux distinguer une tres pâle aura de Chakra chez un individu.

Bien sur avec l'entrainement, la plupart des Ninjs augmentent cette reserve naturel. Mais commençais avec un taux fort (Note : beaucoup de points d'endurance sur PN) donne evidemment un avantage.

Quand tu étais petit, le test de Sarutobi revela que tu étais dans les 1, 8 ce qui est un taux deja exceptionnel. Hors ce gamin, sans même se concentrer, à un taux proche de 3. C'est bien superieur au Shodaime, qui selon les notes des premiers laborantin, avait un taux de 2,1 environ.

En clair ce gamin dispose d'une reserve de Chakra exceptionnel, Jiraiya. S'il apprend correctement les Signes et s'il maitrise le flux tres rapide de son Chakra, il pourrait devenir un Ninja exceptionnel."


Il n'en fallut pas plus pour me convaincre de prendre le petit Minato, bouillant d'energie, sous mon aile.

Je lui appris deux trois trucs pour passer avec succes les tests de l'Academie. Malheureusement je ne pouvais rester plus longtemps car nous devions déjà repartir en mission.

Cette fois ci, en tant que Chuunin, nous dirigions les opérations d'une équipe de Genins. Dans cette éuipe se trouverez Nawaki, le petit frêre de Tsunade. Elle ne semblait pas tres rassuré de le savoir là, mais elle se fit une raison. Elle me dit même que :

"Apres tout c'est un bien le devoir d'un homme que de devenir fort pour proteger son Pays ?"

Cette phrase venait sans doute de son frère, et on ne pouvait que saluer un tel esprit. De toute maniere, pour cette premiere mission, les choses ne devraient pas être trop compliqué. Il suffisait simplement d'accompagner un diplomate du Pays du Feu jusqu'aux frontieres du Pays de la Pluie. Il voulait convaincre le Seigneur de ce Pays de revenir sous le giron de Konoha. Le Pays de la Pluie était réputé pour n'avoir que peu de troupes, et un village de ninja plutôt faible. Selon nos dernieres informations...

Mais depuis la secession du Pays, il y à trois ans, nous avions perdu tout contact avec son Village Caché. En réalité le nouvel Amekage, Hanzou Salamander, avait disciplé et entrainé ses troupes avec une poigne de fer. Le Pays de la Pluie disposait de forces militaires bien plus puissantes que nous ne le prevoyions.

Cette mission diplomatique tourna à la catastrophe une fois que nous êumes atteint la frontiere du Pays de la Pluie. La premiere nuit sur son sol, des Ninjas nous attaquerent à l'improviste. Hormis la garde personnel du Damyo (six samouraïs) il n'y avait que nous trois et les trois Genins, dont Nawaki, pour nous défendre.

Les Ninjas de la Pluie était devenus experts pour les attaques furtives et les embuscades. Il portait un masque à oxygene et grossier pour faciliter leurs Jutsus. La garde personel du Domyio perit assez vite. Un moment l'un des Ninjas utilisa une technique de brouillard qui sema la confusion dans notre equipe. Tsunade ordonna aux Genins de rester pres d'elle mais nous les avions perdus de vous. Affolé elle supplia l'un de nous de partir à leur recheches. Occupé à proteger le Seigneur je ne pouvais pas bouger. Orochimaru dit alors qu'il les retrouverait. Il fila discretement grace à ses Ninjutsus Doton et nous continuâmes notre combat contre les Ninjas de Ame. Cela dura toute la nuit...

Au matin nous prîmes la decision d'annuler la mission et de rapatrier le Seigneur chez lui. Mais Tsuande ne pensais qu'à son frêre. Orochimaru fint par nous contacter grace à un serpent messager et nous donna rendez vous dans une cabane, à l'interieur des frontieres de Konoha.

Une fois sur place, Tsunade allait faire une bien macabre découverte...

(Possibilité de mettre le bout d'épisode qui correpons là ?)

Cette perte eut de lourdes consequences pour Tsunade. Elle comprit deux choses : que Konoha manquait de beaucoup trop de Ninjas ayant des aptitudes au Medical Jutsus, et que l'Amekage paierait tôt ou tard pour le meurte de son frêre...

Une fois rentré à Konoha nous informâmes Sarutobi-senseï de ce qu'il retournait. Décision fut prise d'envoyer toute nos forces sur le Pays de la Pluie. Nous ne pouvions tolerer d'avoir un Village ennemi si pret de nos frontieres. Le Village étant jeune, nous comptions en finir vite.

La bataille dura plusieurs semaines et fut tres dur. Le nouvel Amekage était un homme brillant qui connaissait parfaitement son Pays et savait se servir de son terrain. Mais nous avions la superiorité numerique pour nous, et cela finit par jouer en notre faveur.

Enfin l'utlime bataille. Nous avions atteint l'emplaçement du Village Caché de Ame et nous lançames l'assaut. Tsunade, Orochimaru et convenîmes d'un commun accord de tuer l'Amekage en personne. Privé de leur chef les Ninjas de la Pluie se rendrait façilement.

Mais les choses tournerent... tres mal. Nous avions 18 ans, nous étions en pleine possession de nos moyens, au summum de notre condition physique et pourtant... Nous prîmes une mémorable raclée ce jour là !

Déjà, pour commencer, nous comptions invoquer nos Kuchiyose pour prendre l'avantage sur Hanzou. Manque de bol, il se trouve que ce mec avait sa propre invocation, la Salamander, dont la particularité consistait à "sceller" les Kuchiyose dans leur dimension. La principale technique, qui avait fait la réputation de la Team One, ne nous servait à rien.

Une dépense de Chakra inutile qui nous couta la victoire.

Mais nous n'avions pas que ces cordes là à notre arc. Tsunade, qui s'était entrainé pour ce jour précis, avait develloppé une force véritablement surhumaine ! Orochimaru, compte à lui, utilisais des Jutsus répugnants pour augmenter sa vitesse de maniere extraordinaire. Quand à moi j'utilisais mes plus puissants Katon contre notre ennemi.

Malheureusement il se trouve que la Salamander d'Hanzou parvenait à resister aux coups surpuissants de Tsunade. Cette étrange creature mécanique pouvait aussi reperer les déplaçements surhumain de Orodhimaru. Et Hanzou était un Suiton specialiste, et savait contrer tous mes Katon. De plus sa creature était capable d'effectuer des Katon encore plus gros que les miens. Hanzou semblait même s'amuser de ce combat. A l'entendre :

"Personne n'avait jamais reussit à durer aussi longtemps contre ma Salamandre."

Apres plus d'une heure de combat nous commençions à épuiser nos reserves... Fort heureusement les Ninjas de Ame n'avaient pas la force de leur Maître, et bientôt nos troupes se battaient à dix contre un. Voyant que son armée reculait, hanzou fit appel à s aplus puissante technique :

"BOMBER SALAMANDER !"


Il créa une explosion gigantesque qui aneantit tous les êtres vivants dans un rayon de 2 kilometres. Heureusement la Salamander ne pouvait plus contrer nos Invocations et j'en profitais pour nous proteger dans l'estomac de Gamamiken. Mais de nos deux armés il ne restait rien. Mon invocation mourut, et nous dûmes découper sa chair pour nous en sortir.

Quand, épuisé, nous parcourûmes prudemment le champs de bataille Hanzou eut l'air surpris de nous voir en vie. Il nous dit qu'il ne lui restait plus beaucoup de Chakra, mais que nous étions fort. Il dit aussi que ses troupes étant mortes, Konoha mettrait peu de temps avant d'envoyer des renforts et aneantir le peu qui lui restait. Aussi proposa t'il de se "rendre" si l'on peut dire.

"Voir Scan 340 pour plus d'information et partie manquante. "

C'est donc de là que notre nom "Saninn", apparut pour la premiere fois. Revenu à Konoha nous fûmes nommés au grade de "Jounin" et nous étions desormais connus sous le nom des Trois Ninjas de Konoha. Ce surnom supplanta desormais celui de Team One.

La seconde fois ou nous nous rendîmes à ame ce fut, quelques semaines plus tard, pour concilier la paix avec son Amekage. J'y ai aussi entrainer trois éléves particulierement brillant. Surtout l'un d'eux, qui possedait le Rinnegan : le Dojutsu Originel.

"Voir scan 373 et 373 pour parties manquantes. Et toc ^^ "


------------------------------------------------------------------------------------

"Vous ne finissez pas votre récit, Jiraiya-san ?" demanda l'éditeur Ebiyo.

"Non Ebiyo. Je dois partir pour une mission tres importante et dangereuse et j'aimerais écrire la fin quand je reviendrais. Si je terminais mon autobiographie maintenant, j'aurais peur que cela ne me porte malheur." répondis Jiraiya.

"Je comprends. Donc vous voulez que le mettions en encart à la fin du Tome 4 du Paradis du Batifolage c'est ça ? Cela fera surement grimper les ventes."

"Exactement. Et j'aimerais que vous en envoyez une copie à Naruto si je ne reviens pas. Dans ce coffre se trouve la fin du réçit. Ouvrez le uniquement si je ne revenais pas, et completez mon histoire."

Je pris alors la direction de la porte. Ebiyo me dit alors :

"Au fait mais ou allez vous ?"

L'air triste je regardais le ciel nuageux et je dis :

"C'est à notre Hokage d'en décider..."


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 18:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Ryo Kasumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 948
Age : 32
Clan : Kasumi.
Special : Experience d'Orochimaru. PNJ.

.::RPG::.
PV:
160/160  (160/160)
PC:
31/165  (31/165)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Jeu 11 Oct - 3:07

Mon récit sacheve au moment ou Jiraiya va a Ame (dans le manga) ou bien va affronter les Entropistes (dans le forum lol)

J'ai donc finis ma presentation pour le moment ^^ Apres yen a trop a dire pour que je continue lol...

Chapitre 5 : Les disciples de la Légende : Un Héros et un Démon ?

Chapitre 6 : La Trois séparés

Chapitre 7 : Le Héros devient l'Ermite aux Grenouilles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/fiches-techniques-f19/fiche
Tsunade Koichi
6ème Division - Capitaine
6ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 2293
Age : 30
Clan : Descendante de Shodaime
Special : SakeSannin

.::RPG::.
PV:
160/230  (160/230)
PC:
127/175  (127/175)
Exp:
183/310  (183/310)

MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   Jeu 11 Oct - 19:39

Arrow Excellent Role Play
Arrow Fidélité exceptionnelle
Arrow pas mal de fautes d'orthographe, snif, mais bon, sans word....
Arrow Côté quantité...en dépit des sauts de ligne excessif, c'est tout de même un record Razz

Une seule chose à dire, bon retour parmi nous...

[Présentation validée, +13Xp]


(2xp en moins pour les fautes et les sauts de lignes abusifs, désolé Razz)

_________________

Niv°10| Volonté 11/13|PA:13|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=1071
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Jiraiya, l'Homme... [13Xp]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'un homme poisson: EroWave
» Présentation d'une femme fatale
» Présentation d'un homme vaniteux
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» présentation de demi lovato

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Archives ::  :: Présentations-
Sauter vers: