AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.

Partagez | 
 

 Kyo Jikan "Coq"

Aller en bas 
AuteurMessage
Eneru
Civil
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 32

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
45/45  (45/45)
Exp:
26/40  (26/40)

MessageSujet: Kyo Jikan "Coq"   Dim 20 Mai - 22:05

Kyo Jikan


Nom : Jikan
Prénom : Kyo
Age : 20 ans
Clan :Jikan (Suppaiton)
Sceau :Coq






‘’°Physique°‘’



Kyo n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler un beau gosse - Non que son physique soit repoussant, il est plutôt mignon sans être un dieu- C’est plutôt son style qui est assez peu courant. Haut d’environ 1M75, il est de carrure assez moyenne, pas maigre, pas gras, pas musclé, Moyen quoi. Son style particulier commence dés le sommet de son crâne, c'est-à-dire l’épaisse chevelure rouge vif qui part vers l’arrière telle une collerette et deux mèches tenant lieu et place de favoris pendent devant ses oreilles. Son visage dont les traits n’évoquent que douceur et sympathie est ponctué de deux grands yeux verts émeraude soulignés d’un trait noir. C’est à cet endroit que se trouve son sceau, pas sur les yeux mais sur chacune de ses paupières se trouve le Kanji du Coq.
Dans son dos se trouve un tatouage de coq stylisé donc la tête se termine sur la nuque de Kyo et les ailes se déploient sur ses épaules, débordant légèrement sur le haut des bras et du torse. Et pour finir les longues plumes de la queue s’enroulent sur le coté de son bassin pour pointer à la limite de son abdomen.




‘’°Style Vestimentaire°‘’



Kyo porte à l’oreille gauche une boucle au bout de laquelle pend une petite sphère verte translucide et a l’intérieur de laquelle semble se promener une petite lueur bleue. Il ne se sépare jamais de son pendentif qui est en fait un simple bout de cordelette sur laquelle sont piquées trois magnifiques plumes, verte rouge et bleue. Pour ce qui est des vêtements, Kyo à certains principes qui ne varient jamais au contraire de ses tenues : Voyant, Classe, Original. énéralement il porte plutôt un pantalon style Jean assez serré entaillé par endroits et avec des nuances de couleurs par endroits. Des mèches de lanières de cuir sans utilité particulière sont accrochées aux passants du pantalon dans lesquelles il passe fréquemment une ceinture de cuir noir a boucle noire, seule élément sobre qu’il s’autorise a porter avec ses chaussures noire de toile simple. Pour le haut du corps c’est généralement une chemise de couleur unie assez voyante qu’il garde totalement ou semi-ouverte sur le torse ainsi qu’un bandana noué autour de l’un des bras. Par-dessus il met parfois une grande veste de toile rouge foncé à capuche qu’il garde ouverte et ses mains sont gantée elles aussi de rouge.
Il porte parfois divers ornements comme une chaîne ou une lanière de cuir autour du cou ou du poignet.


‘’°Caractère°‘’



Kyo est quelqu’un de franc et honnête, il ne cherchera jamais à masquer la vérité à quelqu’un, même si elle peut être blessante. C’est quelqu’un qui aime le luxe, le faste et tout ce qui rutile, il est toujours très attaché aux apparences dans lesquelles il se réfugie car il adore qu’on le conforte, qu’on le complimente, l’admire ou même l’adore. Il à horreur de se faire évincer par un rival, il se donne toujours à fond et considère en conséquence qu’il ne doit pas se contenter d’une deuxième place. S’il est extrêmement volage c’est surtout pour se rassurer lui-même, car sous ses dehors exubérants, il est en fait peu sur de lui et passe beaucoup de temps à douter. Son coté expansif le mène souvent à être vantard et vaniteux, et si on le contredit de trop, il peut avoir tendance à l’agressivité. D’un point de vue finances, il considère que l’argent qu’il gagne est fait pour être utilisé et ne peut donc s’empêcher de le dépenser. Il ne fait confiance à personne et pense que le meilleur moyen d’arriver à obtenir quelque chose, c’est de le chercher soi-même.
En pratique, il ira facilement vers les gens leur faire profiter de sa grandeur tel un coq dans une basse-cour, C’est de la qu’il tire son coté séduisant, ses bons mots et ses traits d’esprits fréquents ainsi que son talent à manier sa voix ou toutes sortes d’instruments lui assurent un succès non négligeable auprès de la gent féminine. Du coté des hommes par contre, très peu sont en mesure de saisir sa véritable profondeur et ne le considèreront jamais que comme un vantard prétentieux et sera facilement vu comme un concurrent par ceux-ci rien que par sa présence. Bien plus que du poing, Kyo est un as de la pique qui fait mouche, Il sait saisir la raillerie à sortir au bon moment pour humilier quelqu’un en public au milieu duquel il se complait tant.



Libera Me



Il était une fois dans des montagnes (ma foi un peu paumée)
Kyo est né dans une caverne, caverne dans laquelle se trouve un lac d’acide directement extrait des eaux pures d’un volcan situé à peine plus haut. Sa mère accoucha de lui lors d’une réunion du clan, complètement enivrée par les vapeurs toxiques du lac environnant. Par réunion du clan, j’entends grosse orgie décadente au milieu de volutes et fumerolles planantes d’acide provoqué par le petit bassin tout proche. Le clan Jikan qui maîtrise l’acide y pratique ses petites "fêtes".
Elle accoucha d’un beau bébé en parfaite santé mais avec un petit soucis : L’enfant portait les kanjis du coq tatoué sur les paupières, et un autre cadeau qui grandit avec lui, œuf tatoué dans le dos qui éclot et grandit en même temps que lui pour devenir un coq s’étendant des épaules jusqu’au bassin vers la fin de l’adolescence. Au début ces marques ne posèrent pas de problème, même si elles intriguaient, car aucun jutsu quel qu’il soit ne réussit à ôter ses tatouages. L’enfant qui grandissait était plutôt chétif et peu porté sur les activités physique, préférant de loin la lecture et la culture. Il commença aussi très tôt à pratiquer son activité préférée : Le lancer, faute de senbons et de kunais, il commença à s’exercer à son art avec ce qui lui tombait sous la main, Hochet, tétine, biberon, et plus tard sur la même lignée, chaises, chandeliers et chien de mamie.

Arrivé à l’âge de quatre ans il lançait à peu prés tout ce qu’il trouvait, constellant les murs de couteaux. Il aurait laissé libre cours à sa passion dévorante si une autre n’était pas venue s’imposer à lui, car quand il se lançait dans quelque chose, il s’y jette à corps perdu. Tout cela car il avait une sainte horreur qui frise la peur panique de se contenter d’une deuxième place, il DOIT être toujours premier et l’exhibe fièrement à son
entourage. Pour en revenir à la seconde passion : La musique, un jour ou
il flânait en revenant de promenade il croisa un moine bonze jouant du Biwa
assis sur une pierre au bord du chemin, émerveillé par le son de cet instrument étrange il s’assit en tailleur devant l’homme aveugle pour profiter du spectacle enchanteur, c’était formidable ! Chaque pincement sur une corde provoquait une sonorité différente suivant le positionnement des doigts. Il était encore tout à sa fascination quand l’homme s’arrêta de jouer et lui tendit l’appareil avec un sourire :


« Le jeune coq veut essayer ? »

L’homme s’était exprimé avec douceur et fermeté, Kyo saisit respectueusement l’instrument, et après quelques minutes de gratouillement erratique, il entreprit d’essayer d’extraire une mélodie du biwa, avec succès, il obtint une mélodie sans âge, comme tirée de plusieurs siècle d’expérience, ses doigts virevoltants instinctivement sur les cordes, à mesure qu’il extirpait sa mélopée du morceau de bois verni, le sourire du moine se fit stupéfait. Quand il eut terminé, le garçon tout fier de sa prestation l’interrogea :

« Alors alors ?! C’était comment ? C’était bien non ? »

« C’était divinement beau, je connaît des gens qui jouent de cet instrument depuis des décennies et aucun n’espère même atteindre un niveau similaire à ce que tu viens de me montrer » Répondit le moine avec un sourire affectueux

« Tu es quelqu’un de spécial mon garçon, ne gâche pas cette chance, un talent comme celui la peut changer le monde.»



Pie Jesu



Sur ces mots le moine se leva et sans un au revoir reprit sa marche vers une destination inconnue, son instrument sur l’épaule. Kyo le regarda s’éloigner, il voulu lui demander de rester, de lui apprendre plein de choses, ou encore de le laisser venir avec lui, mais il n’e fit rien, il se contenta de le regarder, comprenant qu’ainsi d’une certaine manière chaque chose était à sa place dans l’équilibre des choses. Ce soir la il rentra chez lui et se bricola une espèce de flûte de pan qu’il garderait par la suite toujours dissimulée pour que jamais ses parents ne la trouvent. Suite à cette
histoire il s’enferma de lus en plus souvent dans sa chambre, du moins c’est ce que pensaient ces parents, en fait il s’évadait par la fenêtre et s’en allait dans les bois, sculptant une véritable collection d’instruments qu’il dissimulait soigneusement aux yeux de tous dans une petite grotte où il venait se réfugier quand les quolibets de l’école devenaient trop insupportables. L’école … parlons en de l’école, du fait des marques sur ses paupières, de nombreux parents sont persuadés qu’il est porteur de mauvais présage, et cela se ressent sur l’attitude des enfants qui le considèrent comme un monstre. Il est chose heureuse que personne n’ai jamais vu le tatouage de son dos qui grandissait à mesure que lui complétait sa croissance. Personne ne connaissait son talent pour la musique, pas même son meilleur ami : Masanoji. Masa’ était un garçon de son âge courtaud et taillé comme un bloc, fils du forgeron du village, sa famille était plutôt aisée. Cela faisait 2 mois qu’ils se connaissaient, Masa était le seul de l’école qui osait lui parler, il était un peu bête mais Kyo s’en accomodait.

Ce soir la, après avoir salué son ami, il ne rentra pas directement chez lui mais fit un détour par sa cache au trésor pour jouer quelques airs comme à son habitude. A peine avait il porté une sorte de flûte à ses lèvres qu’une dizaine d’enfants surgit de nulle part en criant et en se moquant, l’armée de petits démons le maintenait, alors que certains d’entre eux lui jetaient des fruits pourris et détruisaient sa précieuse collection d’instruments. Il ne prêta pas attention à un détail : son « ami » était parmi eux, se moquant de lui et de ses marques étranges. Ruant il parvint à se dégager de son étreinte et détaler comme un lapin poursuivit par les rires railleurs de ses tortionnaires. Il fut réveillé au petit matin par la lumière du soleil, il avait couru jusqu'à ce que ses jambes ne puissent plus le porter et s’était assoupi contre une souche, laissant libre cours à ses cauchemars pour le torturer. Il décida d’aller voir ce qu’il en était de sa cache mais plus il approchait et plus l’appréhension montait en lui, il retrouvait ses instruments irrémédiablement brûlés ou détruits au gré des chemins. Arrivé sur les lieux il s’effondra en pleurant parmi les débris de ce qu’il avait de plus cher fouillant sans trop d’espoir dans les décombres, s’écorchant les mains sur les échardes. Au bout de cinq minutes de recherches infructueuses, un étrange instrument fit son apparition, il était intact mais Kyo ne se rappelait pas l’avoir jamais possédé ou fabriqué, c’était un petit Ocarina finement ciselé, toute sa surface était parfaitement lisse. Kyo le porta à sa bouche, le son qui en sortait était clair et semblait venir de loin, quand il essaya d’en jouer, les notes furent d’abord discordantes mais s’ordonnèrent peu à peu pour devenir une mélodie clair appellant clairement à l’espoir, contrastant ainsi avec le Requiem qu’était sa vie entière. Les images de l’attaque revenaient parfois le tourmenter, mais il
les chassait toutes à grands coups de musiques, toutes sauf une, une image qui lui avait jusque la échappé : Son soi-disant meilleur ami participant joyeusement au massacre, à la vue de cette trahison, quelque chose changea aux tréfonds de sa personnalité. Il allait devenir quelqu’un à ne surtout pas prendre à la légère, il comptait bien rendre à ces ordures la monnaie de leur pièce et ce gros balourd de Masanoji serait son outil. Par la suite on appris que Kyo avait fait circuler la rumeur qu’il possédait une autre cache pour ses instruments et quand les petits démons entreprirent de répéter le même procédé, ils se retrouvèrent dans un piège tendu par Kyo qui utilisant une des techniques de son clan pour projeter de l’acide au visage de ses adversaires. Il n’était pas encore capable de créer un acide très corrosif mais c’était amplement suffisant pour troubler leur vue pendant quelques jours et effacer toute trace de pilosité sur toute leur tête. Kyo passa ensuite plusieurs heures à les tourmenter, leur jetant des pierres qu’ils ne pouvaient éviter à cause de leur vue déficiente. Quelques jours plus tard se déroula l’examen pour devenir Gennin, Kyo s’évertua à le réussir tout en mettant des bâtons dans les roues déjà sérieusement voilées de ses concurrents. Cette année la il fut le seul garçon de toute sa classe à passer Gennin ce qui suscita l’interrogation chez les professeurs, la haine chez ses ex camarades de classe et leurs parents et le rejet de la part de ses parents qui, sous prétexte de lui laisser son indépendance, le logèrent dans un cabanon au fond d’une propriété du clan laissée à l’abandon. Il se sentait bien la bas mais ressentit le rejet de ses parents comme une nouvelle trahison. C’est à cette époque qu’il décida inconsciemment de ne plus s’attacher à personne, ainsi il ne pourrait plus être trahi et le rôle de traître lui serait réservé quand il en aurait envie. Tout ensuite se déroula rapidement, la haine de ses anciens camarades de classe se transmit à leurs amis et leurs frère de telle sorte que la plupart des garçons du village le voyaient comme un monstre à cause de son sceau et comme un concurrent à cause de son succès auprès des filles. Le fait d’avoir été le seul promu lui valu d’être placé dans une équipe d’un an plus âgée que lui ce qui lui permit de progresser beaucoup plus rapidement pendant une période. Choisissant de mettre en évidence cette particularité, au lieux de cacher ses cheveux rouges vifs comme il le faisait jusque la, il adopta une coupe ainsi qu’un look particulièrement voyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneru
Civil
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 32

.::RPG::.
PV:
40/40  (40/40)
PC:
45/45  (45/45)
Exp:
26/40  (26/40)

MessageSujet: Re: Kyo Jikan "Coq"   Dim 20 Mai - 23:21




Il passa par la suite chuunin sans grande difficulté à l’étonnement de son sensei qui le voyait plus souvent courir les filles que s’entraîner. Mais Kyo avait considérablement amélioré ses talents pour le lancer qu’il couplait avec brio avec ses techniques d’acide, lui permettant un style à la fois offensif et endurant. Il n’adressait toujours pas la parole à ses parents, même si son succès et ses actes faisaient rejaillissaient pour une grande partie sur son clan, ce dernier ne lui en montrait aucune reconnaissance, il était obligé d’apprendre ses techniques en se fiant à ce qu’il avait vu ou tout simplement de les créer entièrement. Généralement il faisait diversion en projetant des jets d’acides pour masquer sa véritable puissance qui résidait dans les armes de lancer. Il fut promu Jounnin l’année de ses 20 ans, année au cours de laquelle un étrange meurtrier fit son apparition, cet homme ne tuait que les Kunoichi, ne laissant ni trace ni indice, pas même le moindre signe que les jeunes femmes aient eu la possibilité d’essayer de se défendre. Kyo fit des pieds et des mains pour être affecté à cette mission mais ce fut un incapable qui fut pressentit sous prétexte qu’il était a peine plus âgé que lui. Etrangement, le jounnin en question fut prit d’un ulcère carabiné qui fit que l’ordre des choses fut rétablit et la mission incomba à Kyo.

Il enquêta pendant plusieurs semaines sans succès, le tueur restait toujours insaisissable. Il décida d’utiliser les grands moyens et trouva un prétexte pour que sa dernière partenaire en date se promène seule dans la rue à une heure tardive.

« Viens me rejoindre au bord de la rivière à minuit, je t’y attendrais, je jouerait un hymne à ta beauté, je te promet une nuit inoubliable. »

Il avait réussi son coup et suivait désormais la frêle silhouette de la demoiselle dans la rue, elle arrivait doucement à une petite place au centre de laquelle se trouvait une fontaine, Kyo n’avait plus qu’à espérer que le tueur se manifesterait. Il ruminait de quelle manière il s’y prendrait pour le capturer vivant quand un cri strident déchira le voile nocturne, surpris, il sauta directement dans la rue prêt à en découdre mais ne trouva que le corps inanimé de la jeune fille, foudroyé par un senbon expertement placé. Il était profondément dégoûté de lui même, elle était morte par sa faute. Il trouvait que quelque chose clochait mais une certaine agitation provoquée par le cri le ramena à la réalité, une pierre vint s’écraser à ses pieds, suivie d’une autre plus proche de lui. Malheur !
Les gens étaient persuadés que c’était lui le tueur, Expert en lancer, il
tenait dans ses bras sa victime tuée par sa propre arme, il avait été
magnifiquement piégé, il saisit l’arme du crime et s’enfuit en sautant de toit en toit, il s’arrêta au bout d’une dizaine de minutes, se demandant ce qui lui irritait la main, approcha le senbon de son nez et l’odeur acidulée qui s’en échappa répandit en lui un murmure haineux, le senbon était couvert d’acide et seul un membre de son clan pouvait en composer de tel.

Sans chercher à comprendre il se précipita au pied d’un mont tout proche, un volcan pour être exact qui abritait une caverne au fond de laquelle il avait vu le jour et qui faisait l’objet d’une tradition séculaire dans son clan. A peine fut-il arrivé à proximité qu’il entendit un murmure qui se transforma en voix audible mais dépourvue de raison à mesure qu’il progressait. Parvenu dans l’entrée il pu vit l’objet de ses recherches qui discutait avec son reflet complètement halluciné par les vapeurs d’acide, à en juger par son comportement, il avait élu domicile ici depuis un sacré bout de temps, c’était le discours d’un mec complètement ravagé du bulbe.

« - Oui Je l’ai eue la garce !! Si J’ai pensé à tout ? Mais pour qui me prend-Je ? bien sur que J’ai pensé à tout, J’ai même réussi à faire accuser quelqu’un d’autre Hahaha, Je pense toujours à tout, car JE est grand !!! hahahahahaha. »

Kyo ne pu retenir l’insulte qui lui brûlait les lèvres.

« -Raclure, je vais te tailler en bouillie si fine qu’on ne pourra pas te manger avec des baguettes. » Lança t-il furieux alors qu’il avançait vers sa future victime, l’assassinat silencieux c’était décidément pas son truc.

« -Hein ? qu’est ce ue JE à dit ? Noooonnn Je n’ai pas parlé ! C’est lui ! c’est lui ! que J’ai fait accuser, il en veut à JE, vite JE doit s’enfuir ou se battre, réfléchir … réfléchir !!! »

La suite se déroula comme au ralentit, l’homme se ramassa sur lui-même et se jeta en avant un kunai à la main, Kyo réagit immédiatement, se servit de l’acide de l’étang pour en projeter une vague sur son adversaire qui esquiva sans problème dans un rire dément. Manque d’attention d’une demi-seconde, largement suffisant pour être fatal, Kyo projeta son premier senbon dans la main de son adversaire, qui se la saisit avec l’autre en hurlant de douleur, nouvelle opportunité, Kyo projeta le dard suivant, se fichant dans les deux poignets et éliminant le problème de toute riposte adverse, les deux kunais qui suivirent sectionnèrent net les tendons d’Achille du fou furieux qui tomba à terre, blessé mais parfaitement vivant.

Kyo s’approcha de lui tout doucement, distinguant enfin les traits de son visage, il ne l’avait jamais rencontré et ce n’était assurément pas un membre du clan, il avait du trouver la caverne par hasard et se servir de l’acide du lieu de ses ancêtres pour donner le change, Kyo devrait songer à prévenir rapidement son clan malgré son animosité pour eux. Il saisit le fou par le col et le traîna, le forçant à marcher et à se déchirer les muscles pour avancer. Il le traîna ainsi jusqu'à la place centrale, deux chuunins eurent envie d’essayer de l’arrêter mais finirent leur parcours épinglés au mur comme des papillons. Kyo fit tomber l’homme à genoux devant la foule hostile.

«- Je croit que t’a quelque chose à dire à ces gens.
-JE ne parle pas à ces inférieurs, JE les tuerais tous autant qu’ils sont, comme ces 12 pétasses que JE a saignées dans le lac !! » Au fur et à
mesure qu’il parlait une clameur furieuse souleva la foule, et Kyo supposa que c’était les familles des victimes qui s’approchait de lui avec un sourire
mauvais. Il voyait déjà les membres des forces spéciales débarquer pour
interroger l’homme mais Kyo décida que personne ne connaîtrai jamais le fin mot de l’histoire et s’en retourna chez lui à pas lents. Jugeant la punition que les familles lui offriraient la plus adaptée à ses crimes.


In paradisum



A peine eut-il quitté la foule qu’il fut rejoint par cinq demoiselle qui se jetèrent à sa rencontre, il ne les avait encore jamais vues.

« -Kyooooooooo, t’es un héros, c’était digne d’un grand shinobi.
- Oui, tu as été magnifique, raconte nous comment tu as débusqué cet horrible bonhomme ! »

Kyo hésita l’espace d’un instant, allait-il jouer la modestie ? Il s’esclaffa intérieurement, bien sur que non ! Passant ses mains sur la taille de ses compagnonnes de gauche et de droite, il entreprit de narrer un récit à peine enjolivé.

« - Oui c’est vrai vous avez sans doute raison, j’ai du user de tout mon génie pour me débarrasser de celui la, venez donc vous asseoir au bord
de la rivière, je vous conterais cet exploit accompagné de mon biwa…. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokya Shikuni
2ème Division - Capitaine
2ème Division - Capitaine
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 29

.::RPG::.
PV:
70/70  (70/70)
PC:
110/115  (110/115)
Exp:
27/130  (27/130)

MessageSujet: Re: Kyo Jikan "Coq"   Mer 23 Mai - 14:17

Bon bah...^^ Validé bien sur, très jolie présentation qui ne fait référence à aucun moment à Kumo... XD

Avec ça, on va dire que je te donne... 14 Xp...^^

Tu sais ce qu'il te reste à faire maintenant... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-naruto.forumactif.com/viewtopic.forum?t=2264
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyo Jikan "Coq"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyo Jikan "Coq"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki
» Haïti : René Préval, un président "têtu" au "caractère de caméléon"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Archives ::  :: Présentations-
Sauter vers: